samedi 13 avril 2024

Pierre Gasly (Alpine) : « Ce sera spécial de courir à Las Vegas »

À lire

Arrivé cette saison chez Alpine, Pierre Gasly, en photo avec Esteban Ocon, a décidé de donner un nouvel élan à sa carrière. En sortant du giron de Red Bull, le Français compte bien confirmer tout son talent. Et lors de la présentation de l’A523, il n’a pas manqué de souligner son envie de rapprocher ses nouvelles couleurs des équipes de tête.

Qu’est-ce que cela fait de démarrer cette nouvelle saison dans une nouvelle équipe, de surcroît française ?

C’est incroyable. Je suis heureux de pouvoir me lancer dans cette nouvelle saison avec une belle voiture bleue, Alpine. Je suis très excité à l’idée de démarrer cette nouvelle année. J’ai eu le temps de me préparer depuis la fin d’année dernière et l’officialisation de mon arrivée. J’ai pu ainsi me focaliser sur ce nouveau projet qui m’attendait et tout mettre en œuvre pour me préparer.

A LIRE AUSSI : La fin de la domination Red Bull ?

Je me sens de plus en plus en confiance au fur et à mesure que les premières courses arrivent. J’ai envie d’aller vite. Je suis très content. J’ai eu une bonne préparation cet hiver. Je me sens bien. Tout se passe au mieux. Il n’y a plus qu’à lancer cette saison (sourire).

Que pensez-vous pouvoir apporter à votre nouvelle équipe ?

Ma vitesse, mon implication, ma motivation, mon retour technique aux ingénieurs, mon travail au quotidien. Je suis ici pour gagner ! C’est ce que je souhaite le plus. Je suis ici pour offrir le meilleur de moi. J’ai une grande motivation en moi et cette soif de réussir.

Je sais que j’ai autour de moi des personnes tout aussi motivées. C’est pour cela que je regarde aussi loin. Il y a une belle et grande équipe chez Alpine. On a tous les outils pour réussir. Je vais faire en sorte d’aider dans la progression et le développement de la voiture. J’espère vivre une belle et grande saison avec Alpine.

« Un honneur de représenter la France et Alpine »

Quelles sont vos premières impressions ?

Elles sont très bonnes. J’ai bien évidemment accompagné l’évolution et la progression d’Alpine. Ils ont été de vrais compétiteurs. Ils ont réussi de belles saisons. J’ai pu voir le potentiel de cette équipe. Maintenant, j’en fais partie. Je peux constater les raisons d’une telle progression. Je vois tout ce qu’ils mettent en œuvre pour travailler.

Il suffit de venir à l’usine pour s’en convaincre. C’est une évidence de les voir grandir depuis toutes ces années et dans les prochaines. Il y a un vrai potentiel à développer. Je suis très excité. Je n’ai pas la patience d’attendre pour voir ce que l’on pourra faire en 2023 avec la voiture.

Comment abordez-vous cette saison ?

Je suis très impatient et excité. Je l’attendais depuis longtemps et j’avais hâte qu’elle redémarre. J’ai vraiment eu l’impression d’avoir un long break durant cette intersaison. Cela fait depuis le mois de novembre que l’on n’avait pas eu l’occasion de monter dans une voiture. Il a fallu attendre le mois de février. Cela m’a forcément manqué. J’ai hâte maintenant de reconduire régulièrement. On a envie de retrouver la compétition. Juste le fait d’être sur la course, monter dans ma voiture et faire partie des 20 meilleurs pilotes au monde, ça m’a manqué.

J’espère que l’on aura aussi l’occasion de prouver dès Bahreïn que l’on peut se battre pour les premières places. On veut vraiment se rapprocher du Top 3 (Red Bull, Ferrari, Mercedes). Pour leur rendre la vie dure. C’est notre objectif principal. On veut aussi découvrir de nouveaux tracés comme Las Vegas. Ce sera spécial de courir là-bas.

Pour y avoir été lors de la Coupe du monde de football, ce sera aussi spécial de retourner au Qatar. La préparation a été bonne que ce soit avec les équipes à l’usine ou sur le simulateur. Mais cela ne remplace pas la course et la piste. On espère vraiment concrétiser tout notre travail dès les premiers tours.

Gasly et Ocon, un duo de feu chez Alpine

Avec 23 dates, la saison ne manquera pas de week-ends et de Grands Prix…

C’est une nouvelle saison intense en Formule 1. L’an dernier, c’était fantastique d’aller pour la première fois à Miami pour un week-end unique. Je dois dire que Las Vegas s’annonce excitant pour tout le monde, tout comme notre retour au Qatar.

Malheureusement, nous n’avons plus de course à domicile en France, mais je suis sûr que nous brillerons à Monaco, Spa ou encore Silverstone pour l’équipe d’Enstone. J’attends également Monza avec impatience car je vis à Milan et j’y ai remporté mon premier Grand Prix, donc ce sera toujours un endroit spécial. Et le Japon est toujours un plaisir !

Quels sont vos objectifs pour cette année 2023 ?

Je me suis préparé de la meilleure des façons ; Je veux être au top ; Je sais que je suis à ma place aujourd’hui, dans une belle écurie. Je ne me suis jamais senti aussi bien physiquement. Au niveau mental, je me sens à ma place vraiment. J’ai fait le bon choix en venant chez Alpine.

Tout s’aligne aujourd’hui pour vivre une belle saison. Je sais que l’on a tout pour terminer au minimum à la 4ème place au championnat constructeurs. On compte bien confirmer cette année et on promet de travailler dur avec Esteban (Ocon) pour continuer cette progression. Cela nous rendra forcément heureux. On sait que si on peut faire mieux, on le fera. On veut vraiment réduire l’écart qui nous sépare du Top 3.

Pas de numéro un chez Alpine

Avez-vous hâte de collaborer avec un visage familier et Esteban (Ocon) ?

Avec Esteban (Ocon), on se connait depuis longtemps et on a grandi en courant l’un contre l’autre. C’est une histoire vraiment extraordinaire d’être aujourd’hui tous deux en Formule 1, mais aussi tous deux vainqueurs en Grand Prix, et désormais équipiers dans la seule écurie française sur la grille. C’est un véritable honneur de représenter la France dans ce sport et ça l’est davantage encore depuis que j’ai rejoint Alpine et Esteban. On doit se motiver mutuellement et galvaniser l’équipe pour atteindre tous nos objectifs. Une année passionnante s’annonce !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi