mercredi 29 mai 2024

Oyonnax : un recrutement XXL pour revenir dans le TOP 14

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Toujours animé par cette détermination d’accession en Top 14, division que le club n’a plus connue depuis la saison 2017/2018, le club d’Oyonnax n’a pas lésiné lors du marché des transferts. 

Une nouvelle saison pour l’USO dans l’antichambre de l’élite. Depuis 2018, l’année de sa descente en Pro D2, Oyonnax est à la recherche de son lustre passé. « La préparation s’est plutôt bien passée. Le premier match contre Grenoble (26-38), on a fait de belles choses » juge le manager Joe El Abd. L’ancien 3ème ligne de Bristol, Toulon et Oyonnax, sait que cette saison encore, la bataille s’annonce féroce :

« Le niveau de cette Pro D2 ne cesse d’augmenter. C’est vraiment très relevé. Quand j’y évoluais il y a dix ans, cela n’avait absolument rien à voir. Pas seulement à Oyonnax, tous les clubs font désormais signer des joueurs à très forte expérience, qui ont joué à très haut niveau en Top 14 ou en Premiership, voire même des anciens internationaux ».

La saison passée, Oyonnax a fini 3ème de la saison régulière avant de buter en demi (pour la troisième fois de suite si l’on ne compte pas la saison 2019/2020 arrêtée pour Covid) contre le promu Bayonne (2032).

« Notre ambition est toujours la même, rappelle le manager de l’USO. On cherche à s’améliorer tout le temps, sur et en dehors du terrain. Depuis que je suis arrivé dans ce club (en 2019 comme manager en provenance de Castres, Ndlr), cela a été le leitmotiv. On veut donc continuer dans cette voie cette saison. Bien entendu qu’à Oyonnax on vise le très haut du tableau, mais on n’est pas les seuls à le vouloir. C’est le cas de beaucoup d’équipes ». 

« Nous ne sommes pas les seuls à viser le haut du tableau » 

Pour parvenir à ses fins, Oyonnax a recruté du lourd. Certains noms marquent les esprits comme Steve Mafi. L’international tongien de 32 ans effectue son grand retour en France. Passé par Castres (de 2016 à 2019), la Western Force, Leicester, les London Irish, il s’est engagé pour deux saisons. Joe Ravouvou a également une belle carte de visite.

Cet ailier de 31 ans vient de Bayonne et il a représenté avec brio les Blacks à VII. Il y a aussi Taofifenua (Filimo) qui débarque du Pays Basque pour deux saisons. Ce 3ème ligne de 28 ans, ancien joueur de Dax passé par les jeunes de l’USAP, a une belle expérience de cette division, alors que Victor Lebas (29 ans) devrait apporter toute son expérience emmagasinée à Brive.

« On a effectué un recrutement très ciblé. Il a fallu combler aussi la perte de joueurs chez nous de très haut niveau. Je pense en particulier à Valentin Ursache et Thibault Lassalle. Ils avaient beaucoup d’expérience au sein de notre club. Il a donc fallu les remplacer. On a voulu aussi rentrer davantage dans l’idée du défi physique en s’attachant les services de ce genre de profil dans l’effectif. Nos recrues doivent apporter de la fraîcheur. Cependant, aussi bonnes soient-elles, elles le sont pour l’instant sur le papier. Ces forces-là doivent désormais et surtout traduire leurs atouts sur le terrain. Et s’intégrer le plus rapidement possible ».

Tout en précisant que « l’expérience peut évidemment aider, mais l’inconscience des jeunes aussi. Certains montent en puissance. Ils ont un bel avenir devant eux. Comme Enzo Reybier ou encore Justin Bouraux (l’ouvreur a prolongé jusqu’en 2024, Ndlr). En 10 ou 15, ce dernier est très fort ». Toutes ces forces ajoutées les unes aux autres, si elles vivent bien ensemble, devraient conduire « Oyo » pas loin de la vérité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi