jeudi 25 avril 2024

Pierre Albaladejo : « Le rugby se rapproche de plus en plus du foot »

À lire

Pierre Albaladejo coule à 87 Ans une retraite paisible dans les Landes. l’Ancien consultant vedette ne prend plus vraiment de plaisir aujourd’hui à regarder son sport favori. Il nous explique Pourquoi et nous livre ses (rares) coups de cœur.

La télé et la radio vous manquent-elles ?

Non, pas du tout ! Je suis à la retraite, j’ai rompu complètement avec le commentaire, je ne veux même pas en faire une fois de temps en temps pour le plaisir. Franchement, je prends moins de plaisir à regarder le rugby, je m’en suis un peu détaché.

Quelles sont les raisons de ce désamour ?

Les générations ont changé, le jeu aussi, quand je vois les chocs qu’il y a maintenant, ça me fait peur. Je ne dis pas que les joueurs sont violents, mais les chocs le sont, tous les joueurs sont hyper costauds aujourd’hui même les arrières. Le rugby me passionne moins pour être franc, il se rapproche de plus en plus du foot. L’argent est partout, il y a des transferts, les joueurs changent souvent de clubs, ils s’entraînent deux fois par jour, nous c’était deux fois par semaine. On avait un boulot à côté. Les équipes n’ont plus d’ancrage local. Un jour, j’assistais au derby Montde-Marsan-Dax avec Christian Darrouy, je lui demande : «Combien il y a de Montois dans l’équipe ? », il me répond : «3 et toi tu as combien de Dacquois ?  »je lui réponds : «0 ! ».

Y’a-t-il des joueurs qui vous procurent des émotions ?

Les joueurs actuels sont excellents, la France possède une belle génération. Personnellement, j’adore Romain Ntamack et Antoine Dupont. Ce sont des joueurs qui en plus de leur énorme talent ont l’air d’avoir une bonne mentalité.

Pierre Albaladejo plein son sport

Comment jugez-vous l’évolution du commentaire rugby ?

Au niveau des commentaires, il y a beaucoup de changements, le langage est différent. A mon époque, on pouvait sortir des bêtises, parfois je parlais patois, maintenant, au moindre mot de travers, on se fait reprendre. Les Salviac, Couderc étaient très appréciés des téléspectateurs, il y avait moins de barrières qu’aujourd’hui.

Quels sont vos consultants préférés ?

J’aime beaucoup écouter Marc Lièvremont et Mathieu Blin. Ils analysent bien les situations, ils apportent un plus aux téléspectateurs et ils sortent moins de conneries que nous (rires). Ils savent de quoi ils parlent, ils ont connu le professionnalisme en tant que joueur, ils sont dans l’air du temps comme on dit (sic).

La France peut-elle être championne du monde en2023?

C’est magnifique et une chance extraordinaire de disputer une compétition dans son pays. La France revient sur le devant de la scène avec des jeunes qui donnent envie aux gens de les soutenir, ils sont plein de fraicheur. Après, une Coupe du monde, c’est difficile de mettre un favori, surtout deux ans avant, il peut se passer tellement de choses. Mais la France fera partie des favoris.

Retrouvez cet entretien et toute l’actu de la balle ovale dans Rugby magazine, en vente ici ou chez votre marchand de journaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi