jeudi 25 avril 2024

Polémique : mais comment la France a pu se passer d’Antoine Dupont ?

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Depuis 2017, le meilleur joueur français, Antoine Dupont n’avait pas raté un Tournoi des Six Nations. En 2024, il a préféré se focaliser sur l’équipe de France à 7 en vue des Jeux. Certains ont crié au scandale.

On a coutume de dire que les absents ont toujours tort. L’absence d’Antoine Dupont du XV de France pendant le Tournoi a fait énormément jaser. Imaginez les Bleus du foot sans Kylian Mbappé.

Pendant que l’équipe de France à 7 a brillé avec Antoine Dupont dans la perspective des Jeux Olympiques, celle à 15, sans lui, a souffert, étant notamment laminée par l’Irlande et concédant, à domicile toujours, un historique nul contre… l’Italie avant de signer une belle victoire en deuxième période contre la plus faible équipe de l’édition 2024, le Pays de Galles. Pendant ce temps-là, France 7 a elle signé, à Los Angeles, un succès mondial qui la fuyait depuis 2005.

Antoine Dupont s’est éclaté. Une réussite qui arrive à point nommé à quelques mois des Jeux Olympiques de Paris. Le Toulousain s’est confié pour Paris Match sur les résultats décevants du XV de France, sans lui : « Je ne suis pas plus inquiet que cela. Nous ne sommes pas soudain devenus les derniers des derniers. Ce sont les mêmes joueurs, qui, ces deux dernières années gagnaient quasiment tous leurs matches ».

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du rugby dans votre mag

Le choix d’Antoine Dupont crispe le rugby

Face à cette situation, certains ne comprennent pas qu’après une Coupe du monde non aboutie, Antoine Dupont ne défende pas les couleurs du XV de France dans le sacrosaint Tournoi quand bien même selon un sondage 78% des amateurs de rugby approuvent son choix de faire les JO.

« Antoine a décidé de tenter l’aventure à 7. C’est un choix qu’il faut respecter. Des Tournois, il en a joués plusieurs et il en jouera d’autres. Concernant les Jeux, il ne pouvait pas se décupler. Il a fait ce qu’il avait envie. En équipe de France, il reviendra et il le sait » note Paul Graou, le demi de mêlée qui le supplée à Toulouse pendant son absence. Son président Didier Lacroix tient à clarifier les choses :

« Antoine Dupont se partage cette saison entre le rugby à 7 en vue des JO et son club. Certains ne comprennent pas qu’il n’ait pas joué le Tournoi. Les internationaux sont beaucoup utilisés. Il y a la capacité que peut avoir un club à travailler avec ses joueurs sur le temps de jeu. Le temps de récupération, c’est un des paramètres de la régénération. »

« L’appétit qu’il a également d’une saison à l’autre pour pouvoir animer sa carrière, est également à prendre en compte. Quel est également le degré d’ouverture qu’on peut avoir dans la discussion pour permettre à Antoine Dupont qui comme je pense tous les sportifs ont cette volonté de participer aux JO. Pour l’instant, Antoine a fait les choses dans l’ordre et de la bonne manière. La question était de savoir s’il était performant à 7. On s’était demandé au moment de son renouvellement de contrat : quelles sont les choses qui peuvent animer sa carrière ? Est-ce cette possibilité à aller jouer dans un autre pays, à jouer dans un sport différent ? »

« Qu’on résume les maux de l’équipe de France à son absence, c’est presque dangereux »

« Parce que le rugby à 7 est différent du 15. Et quelle belle preuve de connivence peut-on avoir d’être à l’écoute de ça ? On se retrouve dans une situation d’arbitrage et de compromis qui sont à faire pour pouvoir approuver Antoine Dupont et pour qu’il puisse finalement se préparer convenablement pour les JO. Quelle est aussi la part qu’il endosse, déjà en concession sur son club, et quelle est sa part que lui-même concède à ne pas jouer le Tournoi 2024. »

« Ce sont des arbitrages qu’il assume pleinement et que font un certain nombre de grands joueurs dans leur carrière, y compris dans d’autres sports, notamment dans de grands sports professionnels comme nos amis du football et du basket. Ces joueurs-là ont eu très certainement des décisions à prendre à un moment donné dans leur carrière. »

« Aujourd’hui, c’est la saison de cet arbitrage concernant Antoine Dupont. Son club, le joueur en question et la Fédération se sont assis autour d’une table pour discuter et savoir comment on pouvait accéder jusquelà. C’est davantage une preuve d’intelligence et d’ouverture d’esprit que l’inverse ».

Le XV de France réellement amputé ?

Pour Louis Picamoles (82 sélections, 10 essais), « il y a un débat car c’est Antoine Dupont, que c’est le meilleur joueur du monde et que, quand tu l’as, la sélection n’est pas la même. Mais cela toucherait un autre joueur on n’en parlerait pas. J’ai l’impression qu’on focalise les maux de l’équipe de France sur l’absence d’Antoine Dupont. Tout ne vient pas de là. »

« On n’est pas capable de dire si avec Antoine Dupont on aurait gagné tous les matches du Tournoi ou pas. Ensuite, à la question de savoir si ne pas avoir Antoine sur le Tournoi est un handicap, la réponse est oui bien entendu. On voit bien ce qu’il est capable de faire à 7. Mais il a fait un choix personnel en accord avec son club et la Fédération. 5

« A partir du moment où toutes les parties prenantes sont en accord avec cela, il n’y a pas de réelle discussion à avoir. Cherchons plutôt les solutions pour que l’équipe de France soit plus performante. Le rugby reste un sport collectif. Un seul joueur ne peut changer la physionomie complète de l’équipe. Qu’Antoine Dupont apporterait un énorme plus, cela ne fait aucun doute, mais qu’on résume les maux de l’équipe de France à son absence, c’est presque dangereux. »

« On a déjà perdu des matches avec Antoine Dupont. Il amène certes une assise, une confiance, son état d’esprit, son talent, mais il n’en reste pas moins entouré des autres. Il n’est pas seul sur le terrain. Ce sont les limites du mode de pensée de croire qu’une équipe ne dépend uniquement que d’un joueur ».

Une pensée plus que lucide et qui se vérifiera aussi si l’équipe de France à 7 ne décroche pas l’or olympique. Si tel était le cas, certaines critiques envers Antoine Dupont ne tarderaient pas à nouveau à fuser…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi