jeudi 29 septembre 2022

Pourquoi Stephen Curry est peut-être le plus grand joueur de l’histoire de la NBA

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Le parcours de l’icône de Golden State de 34 ans a été loin d’être un long fleuve tranquille. Pourtant, le n°30 des Warriors, Steph Curry est considéré comme le meilleur tireur de l’histoire de la NBA et même un des plus grands joueurs de tous les temps.

Inclassable Curry. Il ressemblerait presque à Monsieur tout le monde. Pourtant, le 16 juin, il a décroché un 4ème titre de champion NBA (après ceux de 2015, 2017, 2018), et un trophée de MVP des Finales. Curry est comme le bon vin, il vieillit bien. Champion du monde avec le Team USA en 2010 et 2014, il ne lui manque plus que l’or olympique.

Le 14 décembre 2021 contre les Knicks, il a marqué son 2974ème panier à 3 points (en 789 rencontres) effaçant des tablettes l’ancien record de Ray Allen (en 1300 rencontres). Depuis ce jour, il a évidemment continué à gonfler son quota (il en est à 3117 sur 7290 tentés, soit 42,76% de réussite). Curry par sa phénoménale adresse a changé le jeu !

Curry explose les records

Les mots manquent à Dejan Milojevic, le coach assistant de Steve Kerr à Golden State, pour parler du phénomène Curry :

« Je suis très honoré de me retrouver à Golden State et de pouvoir travailler aux côtés d’un joueur de la trempe de Steph Curry. Steph est incontestablement un des meilleurs joueurs de tous les temps. On ne peut qu’être fier d’entraîner un gars comme lui. A son âge, il affiche encore un niveau de jeu incroyable. Mais il en a encore sous la semelle. Il est juste un joueur et un être fabuleux ».

Interrogé sur les raisons pour lesquelles Curry reste à si haut niveau, Steve Kerr retient surtout « une constance extrême dans sa routine. Il est comme un métronome au quotidien. Qu’il se trouve en salle de musculation, sur le terrain, à l’entraînement, il ne change pas. C’est une mécanique. Dans le même temps, il dégage aussi de la joie et de l’énergie dans son travail. Il aime tellement cela ».

« Il en a encore sous la semelle »

Et le coach de Golden State de pousser la comparaison entre son joueur et un certain Roger Federer :

« Il existe chez ces superstars cette routine hyper cadrée et disciplinée qu’ils savourent chaque jour. Cette passion les accompagne. Elle fait durer dans le temps. Quand on aime quelque chose, on y travaille, on progresse et on continue. On avait rencontré Federer il y a quelques années en Chine. Il avait parlé à notre vestiaire. Federer et Steph présentent des similitudes dans leur approche de la vie. Ils y mettent aussi beaucoup de gaieté. »

Quand on remarque la saison exceptionnelle qu’il a encore réalisée – malgré les embûches – on a même du mal à réaliser comment le natif de l’Ohio reste si performant au fil des années. Le journaliste américain et commentateur Bill Simons ne cache pas son admiration :

« Lors de ses débuts, Steph Curry a été énormément sous-estimé. Cela l’a beaucoup freiné. Cela lui a pris un certain temps pour comprendre ce qu’il y avait à faire. Il a alors travaillé très dur. Son père avait été une grande star (Dell Curry, ancien arrière drafté en 15ème position par Utah en 1986 et ancien grand joueur des Hornets, Ndlr). Steph s’est ensuite retrouvé à Golden State (drafté en 7ème position en 2009, Ndlr). Il ne voulait pas y aller. Il préférait largement les New York Knicks. »

« Mais, progressivement, à Golden State, il est devenu le meilleur shooteur de l’histoire de la Ligue. Il reste ce compétiteur féroce qui a aussi une grande élégance. Une dextérité qu’on aime effectivement comparer à celle de Federer. Les années passent. Pourtant Curry s’améliore sans cesse, notamment en défense. Il ne compte pas ses heures en salle de musculation. On se souvient à quel point il a été blessé et combien d’efforts et de patience pour revenir, cela le lui a demandé.

« Chef Curry », « Baby Face Assassin », « the Human Torch », « Mr Warrior », autant de surnoms qui collent si bien à la mentalité et au talent de ce joueur d’exception qui compte bien continuer à enfiler les bagues.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi