mardi 27 septembre 2022

Provence Rugby a un souhait : le haut du tableau de Pro D2

À lire

Promu en Pro D2 et champion de Fédérale 1 lors de la saison 2017/2018, Provence Rugby a fini respectivement 10ème (2019), 12ème (2020) puis 13ème (2021) lors des dernières saisons. Toujours maintenu, le club espère se rapprocher de l’élite.

Provence Rugby a eu envie de changement, avec pas mois de 14 nouvelles recrues dont l’entraîneur, Mauricio Reggiardo. Le club vise clairement un bon résultat en championnat et pourquoi pas une place pour les barrages d’accession au Top 14 dès cette saison.

Parmi les recrues, on retrouve des internationaux notamment français avec Alexandre Flanquart (22 capes), le polyvalent Peter Betham international australien (2 capes) ou encore German Kessler l’Uruguayen aux 53 capes.

Provence Rugby, après le maintien, une ambition de montée

Le choix des recrues a été fait en fonction des envies du nouveau coach, de son analyse sur la dernière saison du club et d’une nouveauté importante ; le terrain synthétique. Mis en place la saison précédente, ce terrain change de grandes choses dans la manière de recruter :

« On a l’expérience de l’année dernière, c’était la première année en synthétique. Cette année, on a recruté en fonction de ça » explique Mauricio Reggiardo.

Le terrain va être précieux car une vingtaine de matches vont se faire sur synthétique, un terrain plus rapide, plus technique et plus fatigant.

« Il ne faut pas oublier qu’il va y avoir 30 matches dans l’année, 15 matches en terrain synthétique chez nous + Oyonnax, Béziers, Nevers et Vannes, Bayonne, ça veut dire que notre rugby va être lié avec beaucoup de vitesse et d’énergie, un effectif de joueurs d’expérience. A la fin de la saison, on ne les avait pas au top de leur forme » détaille Mauricio.

Un des points faibles de l’équipe la saison passée reste l’accumulation de cartons jaunes. Au total, la saison dernière, le club avait reçu 37 cartons jaunes.

« Le point fort, c’est de ne pas avoir de point faible »

Un nombre qui va devoir baisser pour espérer passer une étape. Autre point à changer, les déplacements. Sur les dix derniers matches à l’extérieur, neuf ont été perdus dont huit de suite : les derniers. Dans tous les cas, l’objectif principal est net et assumé :

« Les objectifs sont clairs, à moyen-long terme, c’est de rejoindre l’élite du rugby français. Mais je n’aime pas trop parler pour l’avenir. En rugby, quand tu parles d’ambition, tu parais prétentieux. Mais, d’un autre côté, c’est bien d’être ambitieux dans la vie.

Vue la saison qu’on a eue la saison dernière, je reste très humble et mesuré dans mes mots » explique l’entraîneur argentin arrivé du Castres Olympique et qui connaît très bien les championnats français et le rugby en général :

« Oui, je suis quelqu’un qui suit énormément le rugby, je suis pratiquement tous les clubs. C’est ma passion, ça me plaît énormément. J’ai suivi la saison en général de Pro D2, pas Provence directement. »

L’ancien joueur des Pumas ne veut pas avoir de préférence entre l’attaque et la défense : « Je ne sais pas ce qu’il faut changer, moi j’aime bien avoir une équipe complète, le point fort, c’est de ne pas avoir de point faible ! » Le ton est donné.

Nathan Rayaume

L’actualité de Provence Rugby à suivre dans le Rugby mag.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi