mercredi 5 octobre 2022

Provence Rugby : un promu surprise et surprenant

À lire

Titré il y a cinq ans en Fédérale 1 (2017-2018), Provence Rugby a su se maintenir pendant trois saisons. La saison dernière, le club a opéré une mini-révolution avec l’arrivée du coach Mauricio Reggiardo. Résultat: une 7ème place au classement. De quoi rêver d’intégrer cette saison le Top 6 ?

Quand frustration rime avec ambition. La saison dernière, Provence Rugby est passé à trois petits points d’une 6ème place qualificative pour les barrages. Dès l’intersaison, les Provençaux ont fait savoir qu’ils ne se contenteraient pas d’une 7ème place frustrante. Un Mercato 3 étoiles a comblé le coach Mauricio Reggiardo.

« Cet été, nous cherchions avant tout des joueurs avec du leadership et de l’ambition. On a eu beaucoup de départs, notamment de cadres, mais chaque arrivée va nous apporter beaucoup. Tous les nouveaux apportent: talent, qualité et connaissance du haut niveau ».

« Le but n’était pas de recruter en nombre, mais en qualité. Bien sûr, on a quatre arrivées de grands championnats : Teimana Harrison, Adrien Lapègue, Jonathan Ruru et Julius Nostadt, mais toutes les autres additions sont autant importantes et de qualité. Ce sont des profils qui s’insèrent parfaitement dans notre projet de jeu et qui répondent à notre ambition de niveau de jeu. Je suis certain que chacun de mes joueurs est très heureux de jouer pour Provence Rugby ».

« Nous nous donnons les moyens d’être dans le Top 6 »

Mauricio Reggiardo annonce d’ailleurs la couleur côté objectifs. « Dans le sport de haut niveau, on veut toujours faire mieux. La saison dernière, on est passé très près de goûter aux phases finales. Je ne suis pas impatient, je connais mon équipe. Je sais que mon staff et moi allons faire tout ce qu’il faut pour nous donner une chance de jouer les play-offs, mais dans notre championnat rien n’est joué à l’avance. Il y a beaucoup d’équipes qui peuvent jouer les six premières places, nous souhaitons faire partie de celles-là et nous nous en donnons les moyens. »

Mais l’ambition ne se suffit pas, il faudra travailler et ça le coach Reggiardo l’a bien compris.

« La saison passée, dans certains matches, on s’est mis en difficulté à cause de problèmes d’indiscipline, je veux vite régler cela. On a aussi manqué de régularité durant toute la saison, on a lâché des points importants face à des adversaires directs. »

Cette année, le but est de gommer nos défauts. Nous pouvons compter sur des nouveaux joueurs déjà prêts pour la Pro D2, leur petit nombre nous fait gagner du temps, sur l’intégration au sein du vestiaire et du collectif sur le terrain. Bien sûr, ce ne sera pas facile, les autres équipes ont bien vu notre Mercato et maintenant elles savent que nous pouvons embêter tout le monde, on sera plus attendu que l’année dernière, il faut que l’on soit bien préparés à cela. »

« Les Aixois pourront aussi compter sur un staff renforcé par l’arrivée de Stéphane Glas et Jacques Delmas qui superviseront respectivement les trois-quarts et les avants. Un effectif renforcé par du talent, expérience et leadership. Après avoir raté le coche la saison dernière, il faudra compter sur des Aixois frustrés et revanchards.

La recrue : Le Saints Harrison

Teimana Harrison va découvrir la Pro D2. Le 3ème ligne de 30 ans arrive en provenance de Northampton, club dans lequel il a passé les dix dernières années et où il était le co-capitaine. Avec les Saints, il a glané un championnat d’Angleterre en 2014 et le Challenge Européen la même année. Teimana Harrison a aussi connu 5 sélections avec le XV de la Rose et un Grand Chelem en 2017.

Son exemplarité et son leadership sont de réels atouts. Son physique n’est pas une faiblesse (1m89 pour 100 kg) pour casser les lignes ballon en main, ou mettre des caramels en défense. S’il se préserve des blessures (blessé sérieusement en fin de saison dernière), il devrait vite devenir un cadre de l’équipe et le chouchou du public.

Fañch Tessier-Merhand

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi