jeudi 23 mai 2024

Qui pour gagner la Ligue des Champions ? Le Real Madrid favori, le PSG outsider

À lire

Qui soulèvera la Coupe aux grandes oreilles autrefois coupes des clubs champions ? Personne ne le sait. Un favori se dégage de l’équation, le Real Madrid, 14 fois vainqueur de la Ligue des Champions.

En éliminant Manchester City, le Real Madrid a ouvert la porte à un nouveau tenant du titre. La Maison Blanche a subi pendant une bonne partie du match retour avant de se laisser aller à une nouvelle épopée européenne. Ce sera la 17ème demi-finale de la Maison Blanche, la dixième pour son entraîneur Carlo Ancelotti.

Au passage l’entraîneur italien égale son illustre compère et vaincu, Pep Guardiola. Alors que le Real est désormais sur une voie presque royale, il devra se débarrasser d’un Bayern Munich malade. En revanche, est-ce que les Allemands peuvent à nouveau refaire le coup d’il y a 10 ans avec une finale 100% germanophone ? Tout est permis. On fait le tour des quatre équipes du dernier carré.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du foot dans votre mag spécial

Le Real, le grand favori de la compétition

Avec le passage du Real Madrid en demi-finale de la Ligue des Champions, la Maison Blanche est désormais celle à faire tomber. Ce sera au Bayern de Thomas Tuchel de s’y plier pour une demi-finale savoureuse entre les deu géants du football européen.

A LIRE AUSSI : les héros de Montjuic

Pour l’heure, le Real Madrid a montré par bien des égards, qu’il restait une équipe très difficile à mettre sous la guillotine d’une élimination. Leipzig puis City l’ont appris à leur dépend. Certes, la Casa Blanca reste sur deux adversaires avec des prestations très diverses. Cependant, ce Real Madrid demeure immortel.

Carlo Ancelotti sera à nouveau au rendez-vous du dernier carré comme une nouvelle histoire à écrire. L’Italien qui était devenu l’entraîneur avec le plus de matchs en Ligue des Champions pourrait offrir la 15ème Ligue des Champions au Real. D’ailleurs, la Maison Blanche a gagné cinq des dix dernières éditions . Avec deux entraîneurs différents, Carlo Ancelotti puis Zinédine Zidane à la tête du Real.

Ce sera à Vinicius, Belingham, Eodrygo et Camavinga de porter le Real vers sa 15ème Ligue des Champions en 18 finales disputées.

Le Bayern Munich, la grande inconnue du quatuor

Bien malade, le Bayern Munich est encore en vie en Ligue des Champions. Les Allemands ont abandonné leur titre de champion d’Allemagne au Bayer Leverkusen pour la première fois en douze ans.

L’équipe de Thomas Tuchel est sans doute la lanterne rouge des favoris du dernier tableau de la C1. Les Bavarrois ont connu une phase finale plutôt tranquille malgré une belle frayeur contre la Lazio. Le champion d’Europe 2020 pourrait toutefois compter sur un Harry Kane retrouvé et qui aimerait décrocher sa première Ligue des Champions.

Contre Arsenal, le Bayern a profite du manque d’expérience des Gunners pour se hisser en demi-finale. Cependant, les Bavarois affichent une qualité de jeu médiocre et a eu beaucoup de mal à rassurer les observateurs. Bien que le retour de Kimmich soit une très bonne avant d’affronter le Real Madrid.

Le Bayern possède l’adversaire le plus relevé de ce dernier tableau de la Ligue des Champions avec un effectif en crise de confiance.

Paris doit se méfier du piège allemand

Qualifié contre le Barça de Xavi, Paris a profité du match raté de son adversaire pour se hisser dans le dernier carré. Cela étant, le succès parisien démontre que Luis Enrique est le bon coach pour décrocher cette première coupe d’Europe pour le club de la capitale.

Mais attention, Le Borussia Dortmund ne viendra pas en victime au Parc des Princes (match retour le 7 mai). les Allemands aussi ont progressé. Mais il ravive un souvenir élogieux pour les rouges et bleus. Pendant le Covid, Paris avait réussi une belle performance en éliminant le club allemand.

Sauf que Dortmund est également en pleine confiance sur la scène européenne. Les jaunes et noirs ont atomisé l’Atletico au match retour pour se hisser avec surprise dans le dernier carré. C’est justement le match piège par excellence qui attend les parisiens.

Luis Enrique possède en l’occurrence, un onze type qui se dégage après la claque infligée au Barça. Il devrait sans aucun doute miser sur la vitesse de Barcola et Dembélé pour déstabiliser l’arrière-garde du Borussia.

Dortmund, le quatrième prétendant inattendu

Et si Dortmund était la surprise de ces demi-finales de la Ligue des Champions ? Le club allemand est désormais le plus petit des 4 prétendants à la victoire finale. Face au PSG, le Borussia affronte un adversaire de taille et sans doute pus fort collectivement plus que jamais.

Le Borussia avait éliminé chez lui le PSV de Peter Bosz. Puis, c’est l’Atletico de Diego Simeone qui a subi la foudre du mur jaune. Le Borussia a fait la différence chez lui tout en limitant la casse loin de ses bases.

Le PSG est prévenu et il ne pourra pas se chercher d’excuse contre le cinquième de la Bundesliga. Désormais, si c’est un classique entre les deux équipes, le chambrage ne devrait pas être de trop. Bien que moins fort, le Borussia Dortmund reste un piège sur le rectangle vert. Le PSG a déjà connu les sorties route prématurées, il n’aimerait pas être devant sa télévision pour la finale à Wembley.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi