lundi 20 mai 2024

Rouen Normandie : les Normands se rebiffent pour éviter la descente

À lire

Vainqueur de la Fédérale 1 en 2019, 15ème du championnat en 2020 à l’arrêt du championnat puis 14ème la saison dernière, le Rouen Normandie Rugby s’est maintenu en Pro D2 dans les derniers moments de la saison. Les Normands espèrent pour cette 3ème saison se faire moins de frayeurs…

Le RNR va une nouvelle fois jouer le maintien cette saison après un exercice qui s’est bien terminé comme l’explique Grégoric Bouly, entraîneur de la mêlée à Rouen :

« La saison s’est bien passée avec le maintien à la clé avec des hauts et des bas. On est encore en apprentissage ».

Ses nouvelles recrues d’expérience comme Alexandru Tarus, international roumain aux 39 sélections ou encore Willy N’Diaye vont apporter un fort impact dans le jeu et dans le collectif normands.

Rouen Normandie a progressé en tant que club

Une autre recrue qui va jouer un rôle très important dans le club, c’est Alexander Luatua. Le trois-quarts centre va apporter toute son expérience. Fort de ses 119 matches en Pro D2 avec Aurillac et Montauban, le Néo-Zélandais connaît parfaitement le championnat.

Il pourrait être associé au joueur de 22 ans Audric Sanlaville, fraîchement arrivé de Bourg-en-Bresse. Pour parvenir à ses fins et au maintien, le club va devoir continuer d’évoluer :

« Le club et toutes les structures ont encore des améliorations à faire pour être en adéquation avec le niveau. Que ce soit la formation, l’organisation, ça avance.

Tous les ans, il y a des choses qui avancent. Cette saison, par exemple, on ira jouer devant 10 000 spectateurs. Quand on est à l’extérieur, on aimerait que ça avance un peu plus vite, mais quand on est déjà à l’intérieur on a conscience de ce qui a déjà changé » insiste Grégoric Bouly avant de poursuivre sur l’objectif global : « L’objectif de la saison va être de se maintenir plus sereinement avant la dernière minute.

« Se maintenir plus sereinement avant la dernière minute »

Le coach de la mêlée revient notamment sur les moments forts de la saison dernière avec les bons moments obtenus :

« Le moment où on a battu Béziers chez eux ou même quand on a quasiment accroché Vannes à Vannes, c’étaient des beaux moments. Ça a donné un peu de force, de lien et de confiance à l’équipe pour aller chercher le maintien.

Des points qui n’étaient pas prévus mais qui, finalement, permettent le maintien et soudent le groupe. »

C’est ce genre de match qu’il va falloir réaliser cette saison pour pouvoir se maintenir une nouvelle fois. Dans un contexte où le rugby évolue de manière croissante, le niveau de jeu va être élevé :

« Il y a une course à l’armement, tout le monde se professionnalise. On voit bien que tous les staffs augmentent en nombre, tous les clubs s’agrandissent. Ce sont des choses qui font que le niveau augmente. Si les mecs sont mieux préparés, plus affûtés et plus prêts, le niveau augmente avec ».

Comme souvent, la lutte pour le maintien va être serré et intense jusqu’à la dernière journée et le RNR devra lui aussi augmenter son niveau.

Nathan Rayaume

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi