mardi 5 mars 2024

Samir Bellahcene (Dunkerque) : « Je n’ai pas honte de mon physique »

À lire

Arnaud Bertrande
Arnaud Bertrande
Rédacteur en chef — Pole Sport Lafont presse

Gardien ayant effectué le plus d’arrêts à mi-saison (170), Samir Bellahcene (28 ans) vise une qualification européenne avec l’USDK histoire d’augmenter ses chances de fêter sa 1ère cape en Bleus. Entretien pour Handball magazine et Le Quotidien Du Sport.

Que vous inspire la saison de Dunkerque jusqu’à présent ?

On s’était fixé un objectif de 15 points à l’intersaison. On a finalement tourné à 14. On a un peu pêché lors du dernier match avant la trêve avec un nul contre Istres (3030), mais on réalise quand même une belle demi-saison entachée par les blessures pour le reste de la saison de nos demis centre Nyateu et Pujol, coup sur coup, ce qui nous a fait vraiment mal et nous a mis un coup sur la tête juste avant le mois de décembre qui était important.

Quel est l’objectif final ?

On aimerait faire mieux que la saison dernière (12ème, Ndlr), 7ème ou 8ème par exemple, mais pourquoi pas 6ème. Entre la 6ème et la 8ème place, on sera contents.

Un nouveau coach est arrivé à l’intersaison (Franck Maurice). Cela change-t-il quelque chose quand on est gardien ?

Ce qui est nouveau, c’est qu’on a quelqu’un (Daouda Karaboué) qui vient une fois par semaine en plus pour l’entraînement des gardiens. C’est un plus.

A titre personnel, avez-vous le sentiment de réaliser votre meilleure saison ?

J’en avais fait une belle à Massy (en 2017/2018, 280 tirs arrêtés, 36,1% d’arrêts, Ndlr). J’espère que je vais encore faire mieux. C’est un objectif que je me suis fixé.

Comme finir meilleur gardien de StarLigue…

Pourquoi pas. Mais si je suis dans le top 3, je serai déjà très content, l’objectif étant avant tout collectif et j’ai envie qu’on finisse européens.

Qui est cette saison, selon vous, le meilleur gardien du championnat ?

Beaucoup font une très bonne saison. Charles Bolzinger par exemple. C’est fort ! Si Montpellier en est là, c’est notamment grâce à la performance de ses gardiens. Jef Lettens (Toulouse) fait également une belle saison comme Arnaud Tabarand (Cesson Rennes) ou Mate Sunjic (Ivry). Mais j’ai une petite préférence pour Charles parce qu’il est Montpelliérain et que je le connais depuis tout petit.

Y a-t-il trop de gardiens étrangers en StarLigue ?

Ce sont les choix des clubs. C’est sûr que c’est dommage de ne pas s’appuyer sur la formation française qui démontre son savoir-faire à l’image de Charles ou de nous avec Valentin (Kieffer) à Dunkerque. Peutêtre que ça fera réfléchir certains clubs.

« Je n’ai pas honte de mon physique, ça n’a jamais été un frein »

Si vous faites une bonne saison, avez-vous le sentiment d’être reconnu à votre juste valeur ?

Quand il y a un championnat du monde, c’est normal de mettre plus en avant les internationaux français, mais j’ai quand même l’impression d’être mis en avant à chaque fois que je fais une bonne perf, mais je ne joue pas pour ça.

Le fait que Dunkerque ne soit pas un top club joue également.

Ne faisant pas la Coupe d’Europe, c’est logique qu’on parle moins de nous, mais Dunkerque est pour moi l’un des meilleurs clubs en termes de communication. Le travail qui est fait est incroyable !

N’avez-vous pas été tenté d’aller voir plus haut alors que vous avez prolongé jusqu’en 2025 ?

Il y a eu des opportunités en Allemagne, mais j’ai choisi la sécurité alors que ça tardait. Le nouveau staff me fait confiance, m’a donné le brassard de capitaine, je me devais de rester. En plus, le club, qui a toujours été là pour moi, a un beau projet avec un beau recrutement qui se profile.

Rester, ce n’est donc pas un manque d’ambition.

Non car je pense que je peux atteindre mes objectifs en restant ici, à savoir jouer la Coupe d’Europe.

En 2014, Dunkerque était champion de France. Vous étiez alors au centre de formation de Montpellier. Quels souvenirs en avez-vous ?

J’ai signé à Dunkerque car c’était un club que je suivais étant jeune, un de mes clubs préférés avec Montpellier. J’ai toujours admiré cette équipe et cette génération avec Vincent Gérard, Mohamed Mokrani, Guillaume Joli… Ça a été un exemple de travail et d’abnégation. Ce n’était pas entre guillemets de super stars et ils ont réussi à décrocher le titre.

Samir Bellahcene pas encore indispensable pour Guillaume Gilles

En étant natif de Montpellier, l’idée de revenir au MHB ne vous a-t-elle pas traversé l’esprit alors que vous n’y avez joué que quelques matches avec les pros ?

Je n’ai pas eu de contacts avec le club et quand j’ai vu que Charles commençait à intégrer le groupe pro et que le club faisait signer Rémi Desbonnet, je savais que le club n’avait pas besoin de moi.

Rémi Desbonnet a lui aussi débuté à Montpellier avant une parenthèse de neuf ans à Nîmes et il est de retour …

L’histoire aurait été belle, mais le club avait déjà trois gardiens. Désormais, je suis Dunkerquois, j’y ai ma famille et mes amis, c’est ma maison !

Où en êtes-vous de la sélection ?

Je suis Français ! Les gardiens en place ne sont pas illégitimes, mais comme tout gardien français, j’espère intégrer un jour l’équipe de France. Je travaille pour même si je sais que ne pas jouer l’Europe peut être un frein. C’est pour cela qu’un de mes premiers objectifs est de jouer la Coupe d’Europe.

N’avez-vous pas songé à défendre les couleurs de l’Algérie comme votre frère Nassim ?

J’ai déjà décliné plusieurs fois, c’est mon choix. Je ne me sentais pas d’y aller, même pour un Mondial, ça aurait été opportuniste et un manque de respect alors que je n’ai fait aucune sélection. Quand j’étais jeune, je voulais être en équipe de France jeunes, je garde donc le cap. Je suis né et j’ai été formé en France donc je suis Français même si je n’oublie pas mes origines algériennes. Si je ne devais jamais être international, j’assumerais mon choix.

Quel joueur vous a le plus posé de problèmes en tant que gardien ?

Elohim Prandi avec le PSG est celui qui m’a le plus mis en difficulté cette saison en raison de sa puissance et de son engagement. Il nous en avait mis 14 à lui tout seul ! J’avais passé une sale soirée également face à Kristopans. Ça tombait de haut !

1m91 pour 120 kilos, un profil atypique en France

Votre frère évolue en ProLigue à Frontignan. Avez-vous déjà joué ensemble ?

On a partagé une saison et demi au centre de formation de Montpellier. C’était sympa et j’espère qu’à l’avenir on pourra jouer ensemble ou l’un contre l’autre. Ils font une très belle saison avec Frontignan où il peut s’aguerrir et je leur souhaite de monter pour les affronter la saison prochaine.

N’avez-vous pas souffert de votre physique atypique (1m91 pour 120 kg) ?

Ça n’a jamais été un frein. J’ai toujours performé et répondu présent. Je suis fier de moi et de mon parcours et je n’ai pas honte de mon physique. Alors oui, je suis un gardien atypique, mais comme il y a pu en avoir dans le championnat avec Emil Nielsen dernièrement. Le voir tout arracher a été pour moi une source d’inspiration. J’ai pu l’observer avec Nantes avant qu’il ne signe à Barcelone. Et puis, ça peut être un point fort de prendre cette place dans la cage !

A Limoges, le public vous a pris à parti durant tout le match. Faut-il s’inquiéter de ce genre de comportement qui n’est plus isolé, Valentin Porte ayant été insulté à Chartres ?

Il y a eu des mots très durs, mais ça ne concerne que trois ou quatre personnes qui ne connaissent rien au handball et qui sont venues dans la salle un peu trop éméchées. Ce sont des cas isolés. Je ne fais pas l’amalgame avec les supporteurs de Limoges et je ne suis pas inquiet car ce n’est pas cette mentalité-là dans le hand et ça ce ne sont pas des vrais supporteurs. J’ai joué dans des ambiances très chaudes et ça s’est toujours bien passé dans le respect, notamment au PSG où tout est bien cadré.

C’est une chance de jouer devant un tel public avec les Ultras parisiens. Il n’y a eu aucun incident. Pareil à Chambéry avec les Ultras de la Frega 12. C’est même une avancée pour le handball qu’ils soient dans les salles quand on voit l’ambiance qu’ils mettent. J’adore jouer dans ces ambiances !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi