mardi 25 juin 2024

Sergio Pérez (Red Bull), nouvel adversaire de Verstappen

À lire

Elément essentiel dans la conquête du titre de Max Verstappen, Sergio Pérez ne se contentera pas indéfiniment de ce rôle de parfait coéquipier. Le pilote mexicain a montré qu’il avait le niveau pour espérer mieux. Et lui espère mieux également !

Le triomphe de Red Bull en 2021 n’est pas la réussite d’un seul homme. On a beaucoup parlé de Max Verstappen, mais Sergio Pérez a parfaitement joué son rôle de coéquipier et a grandement aidé le pilote néerlandais à obtenir le titre mondial. Cela a donné des idées et de nouvelles ambitions au Mexicain qui pense qu’il n’est pas inférieur aux autres pilotes et qu’il pourra lui aussi jouer, un jour, le titre.

Des ambitions qui ne sont pas démesurées tant sa progression est perceptible. Depuis qu’il est arrivé chez Red Bull en 2021 en provenance de Racing Point, Sergio Pérez fait un excellent travail, il est très apprécié pour sa discrétion et son côté méticuleux et travailleur. Il a causé des problèmes à Lewis Hamilton sur la piste et a montré qu’il avait le niveau pour contrecarrer les plans du septuple champion du monde :

« J’apprécie de travailler avec l’équipe, avec ce groupe de personnes, avec les ingénieurs, avec Red Bull Racing. J’apprécie vraiment d’en faire partie, de travailler avec Max et tous les ingénieurs. Pour moi, à ce stade de ma carrière, le plus important est d’apprécier.

Le jour où je n’apprécierai plus signifiera qu’il sera temps pour moi de rester chez moi et je n’aurai plus besoin d’être ici. Je suis ici car je crois fermement que je peux jouer un jour le titre de champion du monde » Sergio Pérez est aujourd’hui l’un des pilotes les plus expérimentés de la grille.

« Je crois fermement que je peux être champion du monde »

Il est présent en F1 depuis 2011 et a surtout parfaitement su rebondir après une expérience ratée chez Mc Laren en 2013. Les top teams n’ont pas osé lui redonner sa chance. Il a donc rebondi dans des écuries moins prestigieuses ;

Force India puis Racing Point sans aigreur et en travaillant toujours dans la discrétion. Avec l’arrivée de Sebastian Vettel, il s’est retrouvé sans volant en 202 avant que Red Bull Racing décide de lui confier un volant en prenant la place d’Alex Albon. Un choix fort puisque c’était la première fois que Red Bull n’engageait pas un pilote de son programme.

Les dirigeants voulaient un pilote expérimenté, rapide, capable de gérer la pression, bref qui serait un coéquipier modèle pour Verstappen tandis que Pérez se voyait offrir l’occasion de montrer qu’il pouvait s’imposer et réussir dans une top team. Il n’a pas déçu. Sur l’ensemble de la saison, il n’a pas toujours été au top, mais il a été stratégiquement important, apportant plus de choses que Bottas avec Hamilton.

Sergio Pérez prend de l’épaisseur

Le duo de Red Bull Racing a été plus complémentaire grâce à Pérez. Il a profité des défaillances de Verstappen et Hamilton pour s’imposer en Azerbaïdjan et décrocher sa deuxième victoire de sa carrière. Un GP où il a ramené des points précieux pour l’équipe même si elle n’a réussi à devancer Mercedes au lassement général des constructeurs. Après des débuts hésitants, Pérez s’est senti comme chez lui et cela s’est ressenti sur la piste :

« Je voulais rendre la confiance que l’on m’a offert en début de saison. Nous avons vécu une saison de rêve finalement et je remercie les dirigeants de m’avoir offert cette possibilité. Tout va très vite dans le sport, il ne faut jamais l’oublier, je suis bien placé pour le savoir. »

Son avenir s’inscrit toujours chez Red Bull. Sergio Pérez a été prolongé d’une saison par ses dirigeants, l’objectif pour 2022 est de gagner également le championnat du monde des constructeurs et les performances de Pérez seront encore une fois très importantes.

Max Verstappen reste, bien évidemment, le leader, mais le pilote mexicain aura pour objectif de monter sur le podium après sa 4ème place en 2021. Il essaiera de prendre le dessus sur George Russell et de montrer qu’il peut rivaliser sur l’ensemble de la saison avec les deux cadors de la discipline. S’il y parvient, il cherchera certainement pour les saisons à venir une équipe qui lui offrira le rôle de leader.

2022 est donc une année très importante pour lui, on en saura encore un peu plus sur son potentiel à rester au top niveau, à gagner en régularité sur l’ensemble de la saison. Ce n’est qu’à ce moment-là que l’on pourra dire si le pilote mexicain peut viser une couronne mondiale ou non.

L’AVIS DE FRANCK MONTAGNY

« Il a subi la mentalité Red Bull. Comme Ferrari à la grande époque. Il est le pilote numéro 2 derrière le numéro 1. On fait une voiture pour lui pour faire une voiture sans la prétention de le voir gagner. On ne lui donne pas sa chance. On ne développe pas la voiture comme il le mérite. Ce sera une saison plus difficile pour lui. »

Votre Guide F1 chez votre marchand de journaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi