mardi 27 février 2024

Sergio Perez, un gros challenge avec Red Bull et des ambitions

À lire

Red Bull Racing enchaîne les podiums depuis 2016. Mais le championnat du monde des constructeurs lui échappe depuis 2013 et son dernier titre mondial. Le duo Verstappen – Sergio Perez peut-il mettre fin à l’hégémonie Mercedes ?

Les quatre titres de champions du monde consécutifs remontent désormais à huit ans. Entre 2010 et 2013, la Red Bull et Sebastian Vettel étaient impériaux, parvenant à prendre le dessus sur leurs adversaires avec panache sur la piste. Il revient désormais à Max Verstappen qui entame sa sixième saison avec l’écurie et Sergio Pérez son nouveau coéquipier mexicain de remettre l’écurie au sommet du classement de la F1. Ce sera au volant d’une RB16B à moteur Honda peu différente de celle de 2020. Red Bull met tout en œuvre pour atteindre l’excellence.

Afin de se rapprocher encore un peu plus de ses concurrentes, Red Bull a ainsi décidé de monter son propre programme moteurs. À partir de 2022 en reprenant l’exploitation du moteur Honda F1 pendant trois saisons. Christian Horner, directeur de l’équipe :

« Cette décision de monter notre propre programme nous met sur un pied d’égalité avec Mercedes, Ferrari et Renault, les autres constructeurs. »

Mais, avant 2022, il y a une saison 2021 à gérer et la direction ne veut pas passer à côté de ce nouvel exercice. Les modifications ont été peu nombreuses, mais importantes avec des évolutions au niveau du moteur Honda. La RB16B, qui va participer au championnat du monde aura, en revanche, même châssis que la version 2020 :

« C’est la première fois que nous devons reporter le châssis d’une saison à l’autre. La monoplace 2021 a été optimisée avec des petits détails, mais les règles ont un peu restreint ce processus » expliquait récemment Christian Horner.

Son propre programme moteurs à partir de 2022 en reprenant l’exploitation du moteur Honda

L’année dernière, Red Bull a gagné deux Grands Prix grâce à Max Verstappen qui a largement dominé son coéquipier Alexander Albon qui a été décevant et donc remplacé par Pérez cette année.

Les dirigeants espèrent mettre la pression sur Mercedes avec deux pilotes très compétitifs capables de jouer le podium ou la première place. Les deux voitures gêneront l’écurie championne du monde en titre, mais il faudra que les deux pilotes s’entendent bien, qu’ils ne pensent pas systématiquement leur intérêt personnel :

« L’équipe a pour but de prolonger la dynamique de 2020 durant cette nouvelle saison avec l’objectif de se battre pour le titre 2021 aussi bien avec Max Verstappen qu’avec Sergio Pérez. On a deux pilotes de top niveau, on fera notre maximum pour être premiers. On s’en est donné les moyens, maintenant il faut le montrer sur la piste » ajoute Christian Horner.

Un excellent challenge avec Red Bull pour Sergio Perez

Red Bull est l’une des équipes les plus puissantes du plateau, elle a mieux traversé la crise sanitaire que d’autres équipes, mais René Arnoux (7 victoires en 149 GP) ne la voit pas battre Mercedes dès cette année :

« Mercedes a encore une grosse avance. Bien sûr la voiture peut sous-performer sur quelques Grands Prix, mais sur l’ensemble de la saison je ne pense pas que Red Bull puisse être devant.

La bataille entre les deux est quand même prometteuse, c’est bien de retrouver des courses avec de l’intensité, de la bagarre. Red Bull Racing fait des modifications pour essayer de rattraper le retard, mais Mercedes ne reste pas les bras croisés pendant ce temps.

L’écurie possède avec Verstappen et Pérez deux pilotes qui peuvent gagner, ça va leur donner un nouveau souffle. Vettel a beaucoup apporté, mais il était de moins en moins présent mentalement, il fallait qu’il change d’environnement et que Red Bull renouvelle son duo. »

La lutte entre Mercedes et Red Bull Racing s’annonce passionnante, Verstappen et Pérez ne vont pas se rendre sans se battre. Lewis Hamilton sera guidé par la perspective de gagner un 8ème titre mondial et ainsi entrer encore un peu plus dans l’histoire, mais les deux pilotes Red Bull Racing tenteront de l’en empêcher. S’ils parviennent à maîtriser le Britannique, ils ne seront pas loin du titre.

Ne manquez pas LE GUIDE DE LA SAISON 2021 du magazine Le Sporten vente ici ou chez votre marchand de journaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi