vendredi 14 juin 2024

TOP 14 : le problème qui peut empêcher La Rochelle de grandir encore

À lire

La Rochelle ne cesse de progresser sportivement, l’engouement autour de l’équipe progresse aussi. Mais le Stade Rochelais ne peut pas satisfaire tous les supporteurs, le club enchaînant les matches à guichets fermés.

Partout où joue La Rochelle, la vague jaune et noire déferle. Ces dernières saisons, certains gros matches ont été délocalisés à Bordeaux et le Matmut Stadium a fait le plein en quelques heures seulement. L’équipe doit donc jouer loin de son stade de Marcel Deflandre qui est devenu trop petit.

À LIRE AUSSI : toute l’actu du champion d’Europe rochelais dans votre mag

Avec ses 16 000 places, il ne semble plus dimensionné pour accueillir une équipe double championne d’Europe et qui règne sur le rugby français avec le Stade Toulousain. Les Rochelais évoluent à guichets fermés et en quelques années la liste d’attente est passée de 2500 à 7000 personnes ! Elle devrait encore augmenter. Responsable du Club des Bagnats Rochelais, Maxime Collin vit ce phénomène au plus près :

« Cet afflux de supporteurs dure depuis plusieurs années, la montée en Top 14, l’évolution du club a amplifié le phénomène. Même quand on était dans les divisions inférieures, il y avait une bonne base de supporteurs car à La Rochelle c’est le seul sport de haut niveau que l’on a (le club de basket évolue en 2ème Division, Ndlr). Mais aujourd’hui le stade ne peut pas accueillir tout le monde. »

Le club est conscient du problème, il essaie de satisfaire le maximum de personnes en rénovant les tribunes, mais ce ne sont pas 750 places de plus par ci, par là qui vont régler le problème : « Nous avons de très bonnes relations avec les dirigeants. Ils aimeraient faire beaucoup plus, mais ils ne peuvent pas, le stade n’est pas extensible. Ils ont rénové les tribunes. En plus, le stade est fait de telle façon qu’il y a des aléas, notamment le fait qu’il soit en centre-ville. C’est un peu la même configuration que le stade Mayol à Toulon. »

« Il n’y a pas de projet de développement de capacité »

L’emplacement du stade en centre-ville ne facilite pas les projets d’agrandissement. Ce n’est, de toute façon, pas dans les plans du club dans l’immédiat. Dans les colonnes de Midi Olympique, Pierre Venayre, le directeur général du club, a été très clair sur le sujet :

« Pour l’instant, il n’y a pas de projet de développement de capacité. Quand on regarde les moyennes d’affluence du Top 14, on se trouve déjà au-dessus, pour un bassin de population qui n’est pas gigantesque. Il faut être prudent. Notre objectif, c’est d’être tout le temps plein plutôt que d’avoir un stade, un jour plein à 25 000 et vide la semaine d’après à 12 000. »

Si l’agrandissement n’est pas à l’ordre du jour, la construction d’une nouvelle enceinte l’est encore moins. Maxime Collin est partagé sur le sujet :

« Un nouveau stade n’est pas à l’ordre du jour. Quand il y a des nouvelles enceintes, elles sont souvent impersonnelles, on perd l’âme que l’on a dans les stades historiques. Mais si ça peut permettre au club de continuer à grandir, pourquoi pas ? C’est sûr que ça ferait mal au cœur de quitter Deflandre, mais c’est vrai que le stade est vraiment petit quand on regarde les capacités des stades d’équipes du standing de La Rochelle. » La rançon du succès.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi