dimanche 2 octobre 2022

Top 50 des joueurs de la saison 2021-2022 (21 à 30) : Agüero pour sauver le Barça

À lire

N’Golo Kanté – Chelsea

Sa performance XXL en finale de la Ligue des Champions a suffisamment marqué les esprits pour faire de lui, avant le début de l’Euro, un postulant sérieux au Ballon d’Or. Dans son style caractéristique, avec une générosité rare, un timing précieux et un sens du jeu qui en font un terrible récupérateur et un ingénieux premier relanceur, Kanté est actuellement ce qui se fait de mieux dans ce registre.

Sa réputation était tellement haute en fin de saison qu’un transfert n’était pas à exclure à deux ans de la fin de son contrat. A son âge, 30 ans, sa valorisation à 55 M€ le rend accessible. Le Real, le PSG, le Barça et City en rêvaient. Ils n’étaient pas les seuls…

Neymar – Paris SG

En prolongeant son contrat jusqu’en 2025, il a rassuré ses fans, ceux du PSG tout en se donnant les moyens de réussir dans la durée dans un club où il n’a pas encore pu aller au bout de ses ambitions et où il est toujours en quête de sa saison référence.

Trop souvent blessé, le Brésilien a accepté l’idée de rester à Paris, et c’est peut-être un déclic qui lui permettra d’aborder les prochains défis avec davantage de sérénité et de maîtrise. La présence de Mbappé à ses côtés est un autre élément important qui joue en faveur d’une équipe qui ne peut évidemment pas se passer desonduoenor.AunandelaCoupedu monde, peut-être sa dernière, sur les terres de ses employeurs, le défi est immense.

Erling Haaland – Borussia Dortmund (ou…)

Plus que Mbappé qui appartient à un des clubs les plus riches de la planète, Haaland est la proie d’une multitude d’offres que Dortmund ne pourra pas longtemps ignorer. Le Real, City, le Barça et même le PSG lorgnaient sur le prodige venu du Nord avant un Euro auquel il ne fut pas convié.

Sa puissance de feu, son habileté diabolique face aux buts, ses stats hallucinantes pour un jeune de 20 ans (41 buts cette saison) le placent forcément en pleine lumière, sans savoir dans quel club il jouera en 2022, mais en sachant que ce sera forcément un très grand club capable de dépenser plus de 100 M€.

Sergio Agüero – FC Barcelone

Son arrivée à Barcelone sonne comme un dernier coup de poker pour l’international argentin. Blessé en 2020/2021 (12 matches, 4 buts), il méritait de finir sa décennie citizen sur une meilleure note. C’est donc aux côtés de son pote Messi qu’il va relever le défi, au sein d’une équipe en plein doute qui comptera sur sa capacité à rebondir et sur sa régularité de buteur. S’il retrouve son meilleur niveau, dans un système de jeu proche de ce qu’il a connu avec Guardiola, ça peut faire mal et permettre au Barça de retrouver les sommets.

Achraf Hakimi – Paris SG

Des cinq grands championnats européens, il est l’un des défenseurs qui monte. A 22 ans, ses performances avec l’Inter, jusqu’au titre de champion, en ont fait un joueur très courtisé qui s’apprête à entrer dans une période charnière de sa carrière, avec la CAN et la Coupe du monde à l’horizon 2022. Formé au Real, propulsé par Favre avec Dortmund, il a changé de dimension cette saison en Serie A et va devoir confirmer la saison prochaine l’étendue de son talent à Paris.

Presnel Kimpembe – Paris SG

Le « titi »  parisien a grandi à l’ombre du Parc où il s’est révélé pour devenir un des meilleurs défenseurs centraux du pays aujourd’hui dans le sillage d’un PSG où il est devenu incontournable. Fort de cinq titres de champion, et au-delà de la quête de la Ligue des Champions en 2022, la prochaine étape sera de gagner sa place de titulaire indiscutable avec les Bleus. L’Euro était une bonne occasion de mettre ses concurrents à distance, histoire de gagner encore un peu plus en confiance et d’imposer sa stature et sa puissance… à un an de la prochaine Coupe du monde.

Luis Suarez – Atlético de Madrid

Le Barça regrette encore de l’avoir laissé partir pour 7 petits millions d’euros. Car, avec l’Atlético Madrid, l’international uruguayen a prouvé qu’il était loin d’avoir lâché l’affaire. Ses 21 buts en Liga ont été essentiels dans la quête du titre des Colchoneros. En fin de contrat en juin 2022, nul doute que Suarez sera encore opérationnel pour défendre son cinquième titre de champion d’Espagne tout en partant à la conquête d’une Ligue des Champions qu’il n’a gagnée qu’une fois, en 2015. Il a assez de talent et de grinta pour offrir à Simeone une consécration après laquelle court désespérément l’autre club de Madrid, trois fois malheureux finalistes (1974, 2014 et 2016).

Marcus – Thuram – Borussia Mochenglabart (ou…)

21 ans après le titre de champion d’Europe 2000, il marchait sur les traces de son père, dans un registre forcément différent et plus offensif, mais sans oublier que c’est de son poste de défenseur que Lilian avait été décisif en 1998 pour éliminer les Croates en demi-finale de la Coupe du monde. La concurrence sera rude chez les Bleus, mais le destin des Thuram place l’aîné en position de force après deux saisons convaincantes en Bundesliga, la découverte de la Ligue des Champions et un nouveau statut d’international qu’il ne tient qu’à lui de conserver au moins jusqu’en 2022…

Jamal Musiala – Fc Bayern de Munich

Sa précocité en a déjà fait le plus jeune joueur de l’histoire du Bayern à évoluer en Bun-desliga, à 17 ans et 115 jours. Un an après, le voilà déjà membre à part entière de la NationalMannschaft pour disputer son premier Euro. Formé à Chelsea, Musiala n’en finit pas de sauter les étapes depuis qu’il a rejoint Munich en 2019, au point d’être considéré comme le futur Kaiser du foot allemand. Un phénomène en marche qui aura forcément beaucoup de pression en 2021 et surtout en 2022 pour assumer la succession de la génération championne du monde en 2014.

Mason Mount – Chelsea FC

Symbole d’un football anglais qui découvre une jeunesse plus conquérante que jamais, le stratège de Chelsea a déjà écrit l’histoire en offrant le but décisif des Blues à Havertz face à City en finale de la Ligue des Champions. Sur sa lancée, il se préparait à découvrir sa première compétition internationale, l’Euro, au sein d’une équipe anglaise qui se surprenait presque à envisager la gagne.

Deux ans après sa première cape, Mount monte en régime et voit arriver la saison 2021/2022, avec la Coupe du monde au bout du chemin, avec gourmandise et ambition. Et si, 55 ans après, l’Angleterre gagnait enfin quelque chose grâce à lui ?

Et aussi > 41 à 50 > 31 à 40

Le foot magazine - top mercato

Ne manquez pas, Le Foot magazine, en vente ici ou chez votre marchand de journaux

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi