mercredi 22 mai 2024

Tournoi des VI Nations : les consultants décortiquent les chances des Bleus

À lire

Après une Tournée d’automne réussie, la france se Tourne vers le Tournoi des six nations. Rugby magazine avec le Quotidien du Sport ont demandé à plusieurs consultants si la France pouvait remporter une compétition qu’elle n’a plus gagnée depuis 2010, année du dernier grand chelem.

Eric Blanc : « La France est légèrement favorite »

« La France est légèrement favorite car ce Tournoi est indécis. La France a des joueurs très complémentaires. En 2ème ligne, Willemse débute puis Taofifénua finit le travail en amenant de la puissance.

J’aime bien Woki en 2ème ligne, il apporte de la puissance et est excellent en touche. Pareil au poste d’ouvreur, Ntamack régule le jeu, Jalibert est plus instinctif. L’Irlande sera dangereuse, elle propose toujours un jeu direct, pragmatique. Elle possède toujours des joueurs confirmés.

Elle fait un pressing défensif énorme pendant tout le match, elle n’a pas un jeu glamour, mais elle est revenue aux fondamentaux et ça marche. L’Angleterre se renouvelle avec des jeunes comme Smith qui sont aussi prometteurs que les Français. Ce qui devrait faire la différence, c’est le calendrier. C’est pour cela que je mets la France légèrement devant. »

Consultant la chaîne L’Equipe

Erik Bonneval : « Les Irlandais sont moins tueurs, mais plus méthodiques »

« On va assister à un Tournoi de très haut niveau avec des Irlandais qui ont été les plus impressionnants car ils ont récité leur rugby pendant cette Tournée, sur les trois matches, alors que la France a eu plus de mal contre la Géorgie. Ils sont toujours dans l’avancée, vont au contact. Je n’enterre pas les Anglais, je pense qu’ils sont en train de bien se préparer.

Les Gallois sont passés à côté de leur Tournée, mais ils sont rarement décevants une fois que le Tournoi commence. La France a un calendrier favorable en recevant l’Irlande et l’Angleterre, mais elle doit se déplacer en Ecosse, et elle éprouve toujours des difficultés lorsqu’elle joue là-bas. La France a gagné deux rencontres contre l’Argentine et la Géorgie sans être extra, mais le succès face aux Blacks sera fondateur je pense.

Les Irlandais sont moins tueurs que nous, mais c’est plus méthodique, ils ont sorti un sacré match car les Blacks ont été très bons en Irlande, je pense qu’ils ont laissé beaucoup de forces dans cette défaite en Irlande. En résumé, il est très difficile de départager la France, l’Irlande et l’Angleterre, mais l’équipe qui m’a le plus impressionné, c’est l’Irlande. »

Consultant beIN SPORTS

Vincent Clerc : « Un match à trois »

« Ce Tournoi promet un match à trois entre la France, l’Irlande et l’Angleterre. Il faut se méfier des Gallois tenants du titre et qui passent rarement au travers dans cette compétition. Ils peuvent jouer les perturbateurs en gagnant contre un des trois favoris et ainsi redistribuer les cartes. La France arrive sur le Tournoi en confiance. Depuis quelques mois, elle s’est créée un gros collectif.

Les Anglais, eux, sont moins avancés, ils sont encore en période de reconstruction. Comme les Français, ils ont une bonne génération de jeunes. Le calendrier a son importance car il est rare que des équipes gagnent à l’extérieur, c’est très compliqué et comme la France reçoit trois fois elle doit aussi bien tirer profit de ce calendrier. Si je dois mettre en avant un joueur français, je parlerais de Cameron Woki. Il m’a beaucoup plu, il a apporté beaucoup de fraicheur, il a beaucoup de talent, même en 2ème ligne, un poste inhabituel pour lui. Il a su sortir une grosse prestation et il faudra multiplier ce genre de prestations pour gagner ce Tournoi. »

Consultant France Télévisions

Julien Candelon : « La France s’est positionnée comme favorite »

« Je les sens bien cette année. Pour moi, la France s’est positionnée comme favorite, elle a envoyé un message avec cette grosse performance face aux Blacks. Je ne pense pas, en revanche, que le calendrier soit décisif. Les joueurs sont habitués à jouer dans des ambiances hostiles, à l’extérieur et à l’inverse ça peut être oppressant de jouer à domicile, on peut déjouer sous la pression face à son public.

Beaucoup de monde voient l’Angleterre en-dessous. Mais les Anglais restent les Anglais, même quand ils paraissent moins bien ils sont quand même présents. Leur jeu a changé sous l’impulsion de leur jeune ouvreur Marcus Smith. Les Irlandais sont très costauds, ils ont un très bon niveau de jeu et récupèrent des joueurs. Leur paire de centres Aki-Ringose règne sur le centre du terrain.

Elle est le pion essentiel du jeu irlandais. Il est difficile de juger le niveau des Gallois sur la tournée d’automne car il leur manquait pas mal de joueurs et ils ont eu des cadres blessés pendant la Tournée. Je ne pense pas qu’ils puissent rivaliser sur l’ensemble du Tournoi. Nous n’avons aucun complexe à faire. Pour marquer les adversaires, il faut aussi gagner des titres. Un petit Tournoi au palmarès serait un bon début. »

Consultant beIN SPORTS

Aubin Hueber : « L’Irlande est favorite »

« L’Irlande est favorite et la France outsider car elle a été plus impressionnante que les Bleus sur l’ensemble de la Tournée. On parle toujours d’équipe vieillissante à propos de l’Irlande, mais elle est toujours en haut de l’affiche.

Les recevoir n’est pas facile car ils sont combattifs aussi bien chez eux qu’à l’extérieur. De toute façon, les Français sont meilleurs quand ils sont outsiders, le statut de favori nous réussit rarement. Les Anglais et les Gallois seront toujours présents aussi mais, pour moi, l’Irlande est celle qui montre le plus de solidité. »

Consultant la chaîne L’Equipe

Dimitri Yachvili : « La France n’est pas la favorite, elle fait partie des favoris »

« La France n’est pas la favorite, mais fait partie des favoris. Elle a battu la Nouvelle-Zélande, mais les autres nations du Nord ont aussi été performantes cet automne, les Irlandais aussi ont battu les Blacks. Ce qui peut faire la différence, en faveur de la France, c’est qu’elle reçoit ses deux adversaires les plus dangereux, l’Irlande et l’Angleterre.

Après l’engouement que l’on a vu contre les Blacks, l’équipe va être poussée encore plus pendant le Tournoi par ses supporteurs. Les Anglais ont été moins souverains face à l’Afrique du Sud, mais c’est leur style et, au final, même quand ils ne maîtrisent pas forcément un match ils sont toujours là et gagnent souvent.

Ils paraissent moins conquérants, ils mettent moins de tempo, mais ils ont quand même battu un champion du monde coriace. Il ne faut pas oublier les Gallois qui sont tenants du titre. Ils proposent un jeu efficace et ne sont pas attentistes. »

Consultant France Télévisions

Ne manquez-pas, Rugby magazine, en vente ici, ou chez votre marchand de journaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi