vendredi 14 juin 2024

Transferts : avec Gallardo ou Fonseca, l’OM se prépare un été de tous les dangers

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Alors que le nom du futur entraîneur est attendu avec impatience, l’OM va devoir s’atteler rapidement à son mercato. Avec des incertitudes qui posent problème…

L’OM, qui tourne la page Tudor, va connaître son 5ème entraîneur sous l’ère Mac Court. Le 6ème si on prend en compte Nasser Larguet, qui a remplacé Villas-Boas pendant deux mois.

A LIRE AUSSI : le Barça négocie avec l’OL pour Umtiti

Après Jorge Sampaoli et Igor Tudor, ce sera le troisième technicien choisi par Pablo Longoria.

Alors que les noms se succèdent avec frénésie depuis l’officialisation du départ du Croate, Marcelo Gallardo restait le mieux placé (lire ici). L’Argentin, libre de tout contrat depuis son départ de River Plate, est l’entraîneur idéal pour relancer le projet de l’OM.

Le successeur de Tudor sera Gallardo ou Fonseca

Entraîneur reconnu pour son style de jeu tourné vers l’attaque, le sud-américain s’appuie toutefois sur un plan de jeu moins énergivore, qui correspond davantage aux moyens de l’OM, avec un effectif de « titulaires » limité.

Quelque soit le futur coach de l’OM (les noms de Paulo Fonseca  et  sont aussi évoqués), l’été s’annonce compliqué, en raison de cette troisième place piégeuse. En effet, avec un 3ème tour préliminaire et un barrage pour accéder à la phase de poule de la Ligue des Champions, la saison 2023-2024 démarre avec 9 matchs sur le mois d’août !

Le tout sans garantie d’être en C1 à partir du mois de septembre, et donc, une perspective sportive impossible à identifier clairement. Même si l’OM conservera de hautes ambitions, s’il était reversé en Ligue Europa, les rentrées d’argent ne seront paq les mêmes…

Une situation « kafkaïenne »…

De quoi freiner considérablement le mercato. Avec pour commencer, la gestion des départs.

Matteo Guendouzi en est le symbole. L’international français pourrait quitter le navire, et rapporter à l’OM une somme indispensable en cas de non participation à la Ligue des champions, alors que l’avenir de Dimitri Payet et Alexis Sanchez est plus que jamais incertain, surtout depuis que l’Arabie Saoudite s’intéresse au Chilien. Sans oublier le cas Pau Lopez, qui ne fait pas l’unanimité au sein même du club.

Pour Longoria, la situation est « kafkaïenne ». Il pourrait être obligé de se séparer de certains joueurs à la forte valeur marchande (à l’image de Guendouzi et Ünder) avant d’acheter, mais a besoin de la C1 pour recruter et ne peut prendre le risque d’affaiblir son effectif et manquer la qualification…

(Avec Louis Oeuvrard)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi