mardi 23 juillet 2024

Transferts : Hakan Calhanoglu (AC Milan) vers l’ennemi de l’Inter

À lire

C’est une décision osée. Hakan Calhanoglu a décidé de rejoindre l’Inter Milan, après 4 ans avec l’AC Milan. Les deux clubs milanais sont rivaux, et ce transfert promet moults remous à San Siro l’an prochain.

En fin de contrat cet été, Hakan Calhanoglu n’a pas souhaité prolonger avec l’AC Milan. Au club depuis 2017, l’international turc (53 sélections) n’a pas trouvé d’accord avec ses dirigeants.

Tout le monde connaît la rivalité entre les deux clubs de Milan. Depuis des dizaines d’années, ils se font face. Et peu sont les joueurs qui ont osé jouer pour les deux. Et très peu réussissent dans les deux clubs. Hakan Calhanoglu fait donc face à un grand défi, à seulement 27 ans.

Un contrat de 5M/an pour Calhanoglu

Logiquement, l’Inter Milan était intéressé. Libre, Calhanoglu ne coûte rien en transfert. Par contre, son salaire est conséquent, et il aurait négocié une hausse par rapport au sien actuellement. En effet, il passait de 4 à 5 millions annuels selon Sky Sports. Un salaire qui ferait de lui aujourd’hui le 4e joueur le mieux payé à l’Inter.

Selon Fabrizio Romano, le spécialiste des transferts pour Sky Italia, la visite médicale a lieu ce mardi, et le contrat sera signé très prochainement, sauf problème médical. Pour l’ancien du Bayer Leverkusen (2014-2017), rejoindre l’actuel champion d’Italie est une belle progression. Dans un effectif qui sera probablement amputé de Christian Eriksen l’an prochain, l’ajout d’un milieu de terrain offensif n’est pas une mauvaise idée de la part des intéristes. Cet ajout gratuit, alors que l’Inter doit vendre, est une décision bien vue de la part des dirigeants.

A un journaliste du média turc TRT-Spor, Hakan Calhanoglu aurait confirmé son départ pour Milan, alors qu’il se remettait de l’élimination turque à l’Euro. Tout semble donc dans la bonne voie pour ce transfert.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi