samedi 2 mars 2024

TRANSFERTS : Jean-Clair Todibo, le monde est à ses pieds

À lire

Le défenseur central Jean-Clair Todibo (24 ans) s’était révélé jeune à Toulouse. Parti à Barcelone, il a disparu, jouant peu. Après plusieurs essais, c’est à Nice qu’il s’est relancé depuis 2021. AUjourd’hui, la Premier League est à ses pieds.

Todibo a failli ne jamais être footballeur

Jean-Clair Todibo rêvait de devenir footballeur pendant sa jeunesse aux Lilas, en banlieue parisienne. Le défenseur central s’est fait une grosse frayeur à l’âge de 9 ans. Il a été renversé par une voiture et a été gravement blessé à la jambe gauche. Todibo s’est battu pour retrouver toutes ses facultés physiques et a rejoint le centre de formation de Toulouse en 2016, à l’âge de 17 ans. Il a fait preuve d’une grosse force de caractère.

A LIRE AUSSI : Nice veut griller l’OL pour Arnaud Danjuma (Verton)

Il a été formé à Toulouse

Plusieurs clubs (Le Havre, Manchester United, Nottingham Forest…) lui ont fait faire des essais, mais c’est Toulouse qui lui a donné sa chance. Il a rejoint le centre de formation à 17 ans et a débuté en professionnels un an plus tard seulement, en août 2018. En novembre, il est mis de côté car il ne trouve pas d’accord pour signer son premier contrat professionnel. En janvier 2019, il rejoint Barcelone.

Todibo a porté le maillot du benfica

Il joue peu en Catalogne. En octobre 2020, il est prêté pour une saison au Benfica après un prêt de six mois à Schalke 04 qui n’a pas été très concluant. C’est Todibo qui a demandé ces prêts pour avoir du temps de jeu, la direction du Barça voulant le mettre dans la rotation avec Piqué et Lenglet. Mais son prêt à Benfica n’est pas concluant, il ne s’adapte pas au championnat portugais et ne dispute que deux matches de coupe. En février 2021, il est prêté à Nice avec option d’achat. Cette option (8,5 millions d’euros et 7 millions d’euros de variables) est activée en fin de saison par les Niçois.

Il a été au cœur d’une polémique

Une minute de silence en hommage, à Dominique Bernard, le professeur assassiné à Arras a été observée le 13 octobre avant la rencontre France-Pays-Bas. Pendant cet hommage, Jean-Clair Todibo a esquissé un rire sur le banc. Ce moment a été capté par les caméras. Le Niçois est venu s’expliquer en conférence de presse sur ce rire nerveux afin de mettre un terme à cette polémique très gênante. Il a précisé qu’il avait le plus grand respect pour les enseignants, sa mère étant enseignante elle-même.

Todibo est très courtisé

Jean-Clair Todibo se rapproche chaque jour un peu plus d’un départ de Nice. La liste de ses courtisans ne cesse d’augmenter. Il possède une énorme cote en Angleterre. Manchester United aimerait en faire le successeur de Rafaël Varane. Chelsea et Tottenham sont également intéressés tout comme le Bayern Munich. Après son échec au Barça, il s’est parfaitement relancé à Nice et semble désormais prêt à rejoindre un top-club malgré un contrat jusqu’en juin 2027.

Il a été coaché par Bernard Diomède

L’ancien joueur est désormais sélectionneur des U20. Bernard Diomède a fait appel à Jean-Clair Todibo pour la Coupe du monde des moins de 20 ans. Les deux hommes ont collaboré en 2019. La France n’est pas allée très loin dans la compétition, elle a été éliminée en 8èmes de finale par les Etats-Unis (2-3).

A Barcelone, Todibo avait une clause XXL

Les dirigeants du Barça nourrissaient beaucoup d’espoirs sur Jean-Clair Todibo. Ils avaient payé un transfert d’un million d’euros (plus 2 millions de bonus) pour le recruter à Toulouse. Ils avaient surtout placé une clause libératoire XXL de 150 millions d’euros !

Son idole est Andrea Pirlo

Le joueur qui l’a inspiré dans sa jeunesse n’est pas un défenseur ou un central, mais un milieu de terrain. Jean-Clair Todibo a, en effet, débuté au poste de milieu défensif et il voue une grande admiration pour Andrea Pirlo. C’est finalement en défense centrale qu’il s’est imposé en professionnels et met le mieux en valeur ses qualités.

Todibo est devenu international face à l’Allemagne

Les performances de Todibo avec Nice ne sont pas passées inaperçues auprès du sélectionneur. Malgré l’énorme concurrence au poste de défenseur central, il est dans les petits papiers de Deschamps. En mars 2023, il avait été sélectionné en remplacement de Wesley Fofana blessé, mais il n’était pas entré en jeu. En septembre, il a, cette fois-ci, remplacé Konaté et a fêté sa première sélection en amical face à l’Allemagne (2-1).

Il s’est accroché avec Galtier

La saison dernière, lorsque le PSG est venu jouer à Nice, il s’est accroché en fin de match avec Christophe Galtier. Le défenseur reprochait à son ancien entraîneur des propos diffamatoires et racistes.

Manchester United, Newcastle et le Barça à l’affût

Cet été déjà, il s’en est fallu d’un rien pour que le défenseur de Nice parte de l’autre côté de la Manche. Cette fois, la Premier League ne devrait pas le laisser s’échapper. Si Manchester United est le club le plus chaud pour l’accueillir, Newcastle le suit également de près. Mais le plus incroyable pourrait être un retour à Barcelone. Après l’avoir vendu 8,5 millions aux Aiglons en 2021, les Catalans pourraient mettre 40 millions sur la table, en sachant qu’il en récupèreront 8, selon l’accord passé il y a deux ans et demi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi