dimanche 21 avril 2024

Transferts rugby : le Stade Toulousain fait toujours rêver

Castres - Toulouse (15h)

À lire

Contrairement à la saison dernière, le Stade Toulousain, qui traverse une passe Compliquée en championnat. Depuis le début de l’année, Le Stade Toulousain est très actif cette année sur le marché des transferts. Les dirigeants ont jeté leur dévolu sur des joueurs français jeunes et prometteurs à l’image d’Arthur Rétière.

Le Stade Toulousain ne renouvelle pas seulement ses cadres (Antoine Dupont, Cyril Baille, Julien Marchand et François Cros ont déjà signé des prolongations longue durée), il recrute aussi pour densifier un effectif qui s’avère trop juste dans les lignes arrières.

L’an dernier, le club avait peu recruté avec simplement les arrivées d’Antony Jelonch et de Tim Nanai-Williams. Mais l’équipe réalise une saison moyenne et ne parvient pas à développer derrière le jeu en mouvement qui a fait sa réputation, les 3⁄4 perdent beaucoup de ballons, les actions ne sont pas fluides.

Les départs de Yoann Huget (retraite) et Cheslin Kolbe (Toulon) n’ont pas été comblés, des joueurs (Bonneval, Fouyssac, Holmes) pourraient ne pas être conservés. Dans ce contexte et vues les difficultés rencontrées cette saison par les lignes arrières pour produire du jeu, les dirigeants ont décidé de taper fort en s’attachant les services de trois des joueurs les plus courtisés du marché ; Melvyn Jaminet (USAP), Arthur Retière (La Rochele) et Pierre-Louis Barassi (Lyon).

Un besoin de régénérer les lignes arrières en pensant à Arthur Rétière

Ils étaient respectivement suivis par le Racing 92, Montpellier, le Stade Français et bien d’autres grosses écuries. Mais ils ont choisi Toulouse contrairement à Arthur Vincent qui a opté pour une prolongation à Montpellier. La pépite grenobloise Ange Capuozzo aurait également donné son accord.

Appelé en sélection italienne pour le Tournoi, l’arrière était également sollicité par de nombreux clubs. il a choisi Toulouse malgré la présence de Thomas Ramos et l’arrivée de Melvyn Jaminet.

Le départ de Zach Holmes pousse aussi Toulouse à chercher un nouveau numéro 10 et il s’intéresserait à l’ouvreur de Bayonne Maxime Lafage. Le pack ne subira pas en revanche de grosses modifications. Avec l’arrivée d’Alexandre Roumat qui palliera le départ vers l’UBB d’Antoine Miquel.

Avec le départ à la retraite de Joe Tekori et celui de Rory Arnold, le club pourrait recruter un 2ème ligne supplémentaire. Une chose est sûre, même en difficulté depuis le début de l’année, le Stade Toulousain fait toujours rêver.

En vente ici, ou chez votre marchand de journaux, notre nouveau numéro du Rugby Mag.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi