mardi 6 décembre 2022

Transferts TOP 14 : Brive attend Marcel Van Der Merwe et sécurise ses cadres

À lire

Suite de notre tour d’horizon sur les transferts des clubs du TOP 14 pour la saison 2022-2023. Aujourd’hui, le club du CA Brive Corrèze Limousin.

Cette saison est d’ores et déjà terminée pour les Brivistes avec une 12ème place au classement et un maintien assuré lors de la dernière journée grâce à une victoire en terre parisienne (17-33) aux dépens de l’USA Perpignan qui a dû passer par un access match contre le Stade Montois avant d’assurer sa place parmi l’élite.

Avec un nombre important de joueurs ayant beaucoup joué cette saison qui prennent le départ, le CA Brive risque, une fois de plus l’année prochaine, de jouer le maintien.

Départs : les détonateurs Fa’aso’o et Kamikamica s’en vont

Les pertes d’expérience vont être lourdes lors de cette inter-saison au CA Brive. Premièrement comment ne pas évoquer le départ d’un des meilleurs si ce n’est le meilleur joueur Briviste cette saison : le troisième ligne Fa’aso’o. Pour le samoan, les statistiques parlent d’elles même : 16 matchs, 6 essais, 118 courses et 94 plaquages. Tout simplement insaisissable, il s’envolera pour les London Irish.

Kamikamica, moins en vu cette saison, reste tout de même un joueur important de l’effectif. Il a signé du côté du Racing 92.

Les piliers Bekoshvili et Chauvac, les talonneurs Acquier et Narisia, le deuxième ligne Lebas, le troisième ligne Giorgadze, l’ouvreur Abzhandadze et le centre Galala comptabilisant tous un minimum de 10 feuilles de matchs cette saison, prennent la direction de nouveaux clubs la saison prochaine.

Le sud-africain Thomas et les français Cerqueira et Tournebize s’en vont également.

Arrivées : un international sud-africain a signé

Marcel Van Der Merwe (photo), pilier droit international sud-africain, fait le chemin inverse de Fa’aso’o et débarque des London Irish pour venir renforcer la première ligne du CA Brive lors les 2 prochaines saisons. À 31 ans le golgoth de 1m88 pour 120 kilos a déjà connu le Top 14 sous les couleurs du RC Toulon puis de La Rochelle. Il totalise un nombre de 26 matchs avec son club cette saison.

Le troisième ligne Abraham Papali’i et le centre Sammy Arnold, tous deux non JIFF et arrivants du Connacht ont signé en Corrèze.

Vanaï et Bruni débarquent de Pro D2, tandis que le talonneur Lucas Da Silva arrive du Stade Français Paris où il a connu 20 sélections cette saison : Top 14 et Champions Cup confondus.

Prolongations : le capitaine Hirèche et le prometteur Hervé rempilent

En sécurisant grand nombre de ces cadres, les Brivistes peuvent être rassurés. Saïd Hirèche, figure emblématique du club et présent depuis 2012 en Corrèze a prolongé jusqu’en 2023 à l’âge de 37 ans. Il incarne toute la combativité et l’état d’esprit de ce club.

Enzo Hervé, 23 ans, a été auteur d’un début de saison époustouflant et plein de promesses. Il a été la priorité des prolongations Brivistes et s’est engagé jusqu’en 2024.

Les cadres de cette équipe JaparidzeVoisinOlding et Jurand ont signé un contrat de 3 ans supplémentaires portant à 2025.

L’étincelant ailier Bituniyata titulaire à 18 reprises cette saison en Top 14 continuera d’épater jusqu’en 2026 en Nouvelle-Aquitaine.

L’italien Ceccarelli et l’argentin Paulos ont signé un contrat de 2 ans.

L’irlandais Brennan, le tongien Tapueluelu et le géorgien Karkadze, eux, jusqu’en 2025.

Le talonneur de 24 ans, Florian Dufour poursuit l’aventure jusqu’en 2023.

2 joueurs en fin de contrat

Seuls Matu’u et Douglas sont encore en attente actuellement.

Notre avis : oui pour le maintien, trop juste pour les phases finales

En laissant partir son fer de lance Fa’aso’o, le CA Brive se tire une balle dans le pied. En outre, leur recrutement est loin d’être non intéressant et le nombre de joueurs cadres qui ont prolongé est leur point fort. Le maintien est alors plus qu’envisageable en gardant le même état d’esprit que les saisons passées avec des matchs à domicile toujours aussi solides. Nous ne voyons cependant pas le CAB accrocher une place pour les phases finales ni pour la Champions Cup au vu des autres écuries du championnat.

Antonin Petitrenaud

Source : allrugby.com

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi