jeudi 18 juillet 2024

US Colomiers (Pro D2) : Beau jeu, top 6, montée, le club affiche ses ambitions

À lire

Structure, travail et beau rugby. Voilà comment résumer les deux premières saisons de l’US Colomiers de Julien Sarraute. Alors jamais deux sans trois ?

En voilà un club bien structuré. En 2019/2020, avec 76 points en 23 journées, l’US Colomiers pointait à la 2ème place du classement de Pro D2 au moment de l’arrêt du championnat dû au Covid.

Déjà, pour la première année de son entraîneur Julien Sarraute sur le banc, l’équipe de la Colombe envoyait de multiples signaux très positifs. La tendance se poursuivant en 2020/2021. Loin d’être abattus par la sentence du gouvernement, les Columérins remettent le couvert et se hissent à la 6ème place. Encore très séduisants, les partenaires d’Alexis Palisson ne peuvent faire mieux qu’une défaite face à Oyonnax en barrages (28-22).

« C’est très positif. On peut regretter de ne pas avoir fait ce qu’il fallait pour pouvoir jouer ce barrage à domicile mais, dans l’ensemble, ça reste très satisfaisant » relativise Julien Sarraute. Loin de se reposer sur ses lauriers, le technicien de 42 ans a déjà le regard tourné vers les prochaines échéances.

l’US Colomiers a de l’ambition

« Aujourd’hui, nous abordons la saison en étant encore plus ambitieux. Il faudra avoir plus de maîtrise dans la qualité de notre jeu si on veut espérer faire une toute aussi bonne saison. Le projet est de construire une équipe capable de pérenniser Colomiers dans le top 6 de la Pro D2. Ça prend du temps.

On a fait une fois les phases finales. C’est bien, mais on a encore besoin de se construire et de s’inscrire à ce niveau-là. Chaque saison est un éternel recommencement. Il faut garder les pieds sur terre et avoir envie de faire une aussi bonne saison. »

Très lucide, Julien Sarraute n’en est pas moins joueur et protagoniste. « On doit s’améliorer dans le secteur défensif et dans notre efficacité offensive. On doit être plus tueurs au moment de faire le break notamment. Pour ça, il va falloir trouver de l’efficience.

L’enjeu est de coller à l’ADN du club tout en tentant d’avoir les meilleurs résultats possibles. On doit continuer de montrer le visage qu’on a montré ces deux dernières saisons en essayant d’améliorer notre efficacité » confie l’ancien joueur et entraîneur d’Auch.

Avec une équipe déjà opérationnelle, Julien Sarraute n’a eu besoin de faire que quelques petites retouches. Ainsi, seuls quatre joueurs ont rejoint les rangs columérins.

« On a fait un Mercato très ciblé avec peu de recrutement. C’était une volonté. L’objectif était simplement d’étoffer le groupe. On espère très vite pouvoir intégrer les nouveaux et retrouver l’allant et le chemin de la performance. »

« Pérenniser Colomiers dans le top 6 de la Pro D2 »

Parmi les nouvelles recrues figurent Jorick Dastugue, Maxime Javaux, Romuald Séguy ou encore et surtout le trois-quarts centre italien Martin Campagnaro.

« Martin est un joueur qui revient de blessure. Il a été beaucoup absent aux Harlequins, mais c’est un joueur de grand niveau à qui on va laisser le temps de s’acclimater. Même si ce n’est pas un messie, on espère qu’il pourra nous amener une plus-value.

C’est un joueur que l’on va essayer d’intégrer dans un projet de jeu, dans un projet de vie. Il faudra du temps, mais on est convaincu qu’il apportera sa pierre à l’édifice. »

A Colomiers, tout le monde semble avancer dans le même sens.Aussi plaisante qu’intéressante, la formation de Julien Sarraute tentera de se faire à nouveau une place parmi les gros poissons du championnat. Y parviendra-t-elle ? Réponse en juin.

Adrien Cornu

L’US Colomiers attend beaucoup de sa nouvelle saison pour faire TOP 6 ou TOP 3. L’analyse à découvrir dans le Rugby Mag.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi