dimanche 23 juin 2024

Victor Wembanyama, l’atout des Bleus face aux Américains

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Face à la Dream Team américaine, l’équipe de France va se présenter aux Jeux avec le prodige français Victor Wembanyama (20 ans) dont on attend monts et merveilles.

32 ans après la Dream Team de Michael Jordan, les Etats-Unis ont annoncé… la couleur et les noms des joueurs sélectionnés pour disputer les prochains Jeux Olympiques. Terrifiant ! Naturellement, elle est considérée comme la grande favorite pour le titre. En face, l’équipe de France, vice-championne olympique à Tokyo derrière Team USA, va devoir riposter. Avec Wembanyama comme arme supplémentaire de premier choix malgré ses quatre petites sélections :

« Victor, c’est un plus, nécessaire, avance Chris Singleton consultant BeIN Sports diffuseur de la NBA. On attend évidemment beaucoup de choses de sa part. Et peut-être un peu trop. Car entre le basket FIBA et le basket NBA, ce sont deux manières de jouer complètement différentes. Le jeu est beaucoup plus collectif que ce soit offensivement et défensivement. Bref, Victor va devoir se frotter à des défenses qu’il n’a pas eues en face de lui en NBA. »

Victor n’a pas non plus une immense expérience internationale. Il a certes connu les sélections de jeunes et a quelques capes en équipe de France à son actif (quatre, Ndlr). Ses matches en Bleus n’ont pas été époustouflants. Mais, depuis, il a énormément progressé. Il s’est retrouvé dans un des championnats les plus relevés du monde, contre les meilleurs. »

À LIRE AUSSI : toute l’actu du basket dans votre mag

Wembanyama focalise l’attention

Il a appris. Il va s’agir maintenant de transposer tous ses acquis en Europe. Il faut quand même se rappeler que certaines grandes stars de la NBA n’ont pas été spécialement marquantes dans cet autre basket. Jokic n’a pas spécialement réalisé des matches étincelants alors qu’en NBA il est quasiment inarrêtable. 5

Il y a un ajustement à faire, notamment collectivement. Le staff va avoir beaucoup de travail pour intégrer deux joueurs de grande taille, à savoir Victor et Rudy (Gobert). Victor va devoir s’adapter davantage car Rudy est un poste 5. Victor joue aujourd’hui poste 5 mais, à mon avis, il va plus être utilisé en poste 3 ou 4 afin de pouvoir jouer avec Rudy. »

Défensivement, cela va nous donner une raquette très difficile à prendre à défaut. En attaque, cela dépend de beaucoup d’éléments comme trouver un bon meneur, capable de driver l’équipe, intégrer certains joueurs qui n’ont pas beaucoup joué cette année en NBA. Bilal Coulibaly sera aussi un joueur très important de l’équipe de France dans les années à venir. Il y a dans cette sélection comme un mélange de jeunesse émergente combinée avec la fin d’un autre cycle. Il va falloir associer toutes ces composantes et ce n’est pas si simple. Cependant, on est confronté à un bon problème. Il y a du monde. »

« Victor, c’est notre arme secrète »

Avec la fougue et la faim de la nouvelle star du basket français, la France peut-elle ambitionner l’argent olympique comme à Sydney et Tokyo voire mieux ?

« Quand on sort d’une telle Coupe du monde (18ème, Ndlr), il faut rester modeste. Après, forcément, quand on participe à une telle compétition, on vise le plus haut et donc le podium. Et pourquoi pas rêver à l’or. Mais quand on regarde aussi les forces en présence, cela sera tout sauf simple. Et quand on s’arrête sur le cas des Etats-Unis, on peut s’interroger sur comment faire. Eux, ils ont vraiment envoyé du lourd ! »

Pour l’ancien international Kim Tillie aujourd’hui à Cholet, « Victor, c’est notre arme secrète. Pour sa première vraie campagne en équipe de France, on va avoir besoin de lui. Les Américains ont envoyé la Dream Team. Je suis impatient de voir ce que cela va donner. Face à eux, il va vraiment falloir jouer à son meilleur niveau pour rivaliser ». Avec un Victor Wembanyama des grands soirs, l’équipe de France aura de toute façon son mot à dire.

À LIRE AUSSI : l’interview de Coulibaly sur Wemby

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi