mardi 18 juin 2024

Zaccharie Risacher (Bourg-en-Bresse) est-il aussi fort qu’on le dit ?

À lire

Après Victor Wembanyama et Bilal Coulibaly l’an dernier, Zaccharie Risacher (19 ans) pourrait être la star française de la draft cette année. Formé à l’ASVEL, le fils de Stéphane est présenté depuis plusieurs années comme un futur grand. La consécration est proche pour le joueur de Bourg-en-Bresse après seulement une saison pleine en Betclic Elite.

Après Stéphane, vice-champion olympique avec les Bleus en 2000, voici Zaccharie. Dans la famille Risacher, le talent se transmet de père en fils et même de père en fille (Ainhoa, 16 ans, a joué cette saison ses premiers matches à l’ASVEL) et aujourd’hui le fils prend son envol, bien entouré par une famille très branchée basket.

Dès ses années de formation et ses premiers matches, Zaccharie Risacher a séduit ses éducateurs puis ses entraîneurs. A l’ASVEL puis à la JL Bourg, il s’est imposé comme l’un des meilleurs shooteurs du championnat. Excellent en Betclic Elite ou en EuroCup, Zaccharie Risacher qui a deux modèles, son père et Kevin Durant, a montré de belles dispositions offensives à son poste d’ailier. Il est excellent à 3 points avec 37,7% de réussite sur 3,3 tentatives en Betclic Elite et 56% en EuroCup sur 3,1 tentatives de moyenne. Il est aussi excellent en défense :

« Zaccharie est un joueur grand (2m07 pour un ailier-arrière, Ndlr), adroit. Il défend parfaitement sur beaucoup de joueurs, il peut prendre au marquage des joueurs de styles différents. Il est très intelligent, il n’a pas peur d’aller au combat dans les moments chauds. Il me fait penser à son père dans sa capacité à pénétrer le cercle, à prendre les shoots sauf que Stéphane était gaucher » explique l’ancien joueur Frédéric Weis qui est aujourd’hui consultant.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du basket dans votre mag

Zaccharie Risacher dans l’attente

Finaliste de l’EuroCup avec Bourg face au Paris Basketball, il a décidé de franchir le pas, il fera partie le 26 juin des Français qui se présenteront à la draft. Zaccharie Risacher pourrait même être n°1 de cette draft comme un certain Victor Wembanyama l’année dernière. Selon ESPN, il est projeté dans le Top 3. S’il parvient à sortir numéro 1, ce serait historique pour la France d’avoir deux n°1 deux années consécutives.

Mais beaucoup d’observateurs n’y croient pas, ils pensent qu’il n’est pas suffisamment complet pour être n°1 : « Ceux qui critiquent sont des gens qui n’ont jamais joué. Ce serait ridicule de refuser, on ne sait pas ce qui peut se passer ensuite, il peut se blesser… C’est le bon moment pour lui après son année à Bourg. Ce ne sera pas Wembanyama, il ne sera pas prêt tout de suite, mais il va progresser. »

« Il faut qu’il progresse encore en défense même s’il est déjà bon et qu’il choisisse mieux ses shoots. On dit qu’il n’y a pas de défense en NBA mais, dès qu’on ne défend pas, on ne joue pas. Il faut qu’il soit plus constant aussi, il a fait une belle saison avec une adresse de folie en EuroCup. Plusieurs franchises NBA le veulent, je pense que les Américains s’y connaissent pas trop mal en termes de talent. »

« Ce ne sera pas Wembanyama, il ne sera pas prêt tout de suite, mais il va progresser »

A 19 ans, Zaccharie Risacher intéresse, en effet, plusieurs équipes. Une fois qu’il a officialisé sa décision, il n’a pas caché son impatience dans une interview pour France Info :

« C’est un rêve ! Ça représente beaucoup pour moi. Quelque chose… de grand et qui m’a toujours fait rêver ! C’est aussi un défi que j’ai hâte de relever ! J’ai grandi en regardant mon père, c’était mon héros. Et vers 10-11 ans j’ai commencé à regarder la NBA. Celui que j’ai beaucoup regardé, c’est Kevin Durant. C’est lui qui m’a beaucoup inspiré. C’est le début de quelque chose de grand, d’une belle histoire j’espère. Avec Victor, on ne s’est pas encore parlé, mais franchement ça donne envie et c’est très inspirant pour moi. »

Mais avant de prendre la route pour les Etats-Unis, il a une saison à terminer avec la JL Bourg. Il sera ensuite temps de prendre son envol vers le plus grand championnat du monde avec des rêves plein la tête.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi