jeudi 25 avril 2024

Paris 2024 : Antoine Dupont prépare une énorme surprise

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Après la déception de la Coupe du monde, Antoine Dupont s’est lancé dans la quête de l’or olympique avec l’équipe de France à 7. Si, pendant quelques mois, il va délaisser le XV de France et jongler entre Toulouse et le 7, le meilleur joueur du monde veut croire à un destin victorieux à Paris.

C’est une nouvelle que le monde du rugby attendait. Antoine Dupont l’a annoncé lors de la Nuit du Rugby qui récompense les meilleurs joueurs de la saison dernière. « Cela fait un moment que les discussions ont été entamées pour que je puisse être à la disposition de cette équipe. Je vais intégrer le groupe élargi pour préparer les JO et j’espère pouvoir y figurer de la meilleure des manières. »

Un sourire et une humilité qui confirment la motivation du capitaine de l’équipe de France au moment de valider cette saison qui sera à jamais différente des autres. La déception du dernier Mondial passée, il lui fallait un challenge à la hauteur de son talent et forcément les Jeux Olympiques ne pouvaient être qu’une évidence. Surtout que l’objectif est clair pour l’entraîneur de l’équipe masculine de rugby à 7 Jérôme Daret.

« On cherche la médaille d’or donc notre ambition est affichée, expliquait-il sur le site de la FFR. Maintenant, on sait que c’est extrêmement difficile. Pour y arriver, il faut que l’on construise et que l’on continue à capitaliser sur ce qu’il y a de bien. Aujourd’hui, on n’arrive pas à passer les quarts de finale mais, malgré tout, on pose beaucoup de contenu sur la table. »

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du sport dans vos mags

« C’est le meilleur joueur du monde »

Et à l’évidence l’apport d’Antoine Dupont se fait déjà sentir. Pour sa première sortie à Vancouver et Los Angeles aux HSBC Sevens, la France est revenue avec deux médailles de bronze puis d’or, mais surtout des certitudes. La réaction du demi de mêlée William Iraguha à l’issue de la finale face à la Grande-Bretagne laisse espérer un avenir radieux.

« Je suis tellement fier du groupe. Nous avons travaillé si dur pour cela et nous l’attendions depuis si longtemps. L’année dernière, nous avons perdu en finale, c’était ma première finale personnellement, mais je pense que nous avions tous ce sentiment que cela devait être aujourd’hui. Je ne pense pas que je m’en sois encore vraiment rendu compte. »

« Quand je rentrerai chez moi et que je passerai du temps avec ma famille, je me rendrai compte de ce qui s’est passé. Je pense que je n’ai pas beaucoup plus de mots pour expliquer ce que je ressens. Tout le monde a joué son rôle et nous avons gagné. C’est un sentiment merveilleux… Je suis tellement, tellement heureux, j’ai enfin gagné un tournoi. »

Antoine Dupont s’adapte vite au rugby à 7

Antoine Dupont a forcément joué un rôle mais, comme depuis qu’il a officialisé sa participation aux JO de Paris, il ne souhaite pas se démarquer du groupe et veut la jouer collectif avec le groupe France de rugby à 7. Pour autant, tous les regards seront braqués sur le Toulousain l’été prochain. Mais est-ce si simple de passer du 15 au 7 ?

L’actuel meilleur marqueur de Pro D2, l’international portugais, Raffaele Storti, révélation du dernier Mondial 2023 en France, qui a débuté à 7 a son avis. « J’ai commencé à 15 avant de jouer à 7, à 18 ans, pour revenir à 15, mais je pense que le 7 m’a aidé à grandir pour devenir le joueur que je suis à 15 aujourd’hui. Surtout défensivement. Pour les gens qui vont le découvrir, on joue à 7 contre 7 sur un terrain de 15. »

« Il n’y a pas la possibilité de se cacher surtout quand on défend. Il faut savoir plaquer et avoir le courage de tout faire pour ne pas manquer son plaquage. Le collectif est très important et il fait la différence. On a besoin de nos coéquipiers, pas seulement pour attaquer, mais surtout pour défendre. Il faut une cohérence et une cohésion qui peut permettre de gagner des matches. Mais je pense qu’il est plus compliqué de passer du 15 au 7 car on a forcément des habitudes quand on est plus sur le terrain. »

Mais quand on parle d’Antoine Dupont, il est impossible d’imaginer que la magie ne puisse pas s’opérer pour les Bleus aux prochains JO. « C’est le meilleur joueur du monde, sourit Storti. Il l’a encore prouvé lors des Sevens de Vancouver et de Los Angeles. Il a la capacité d’aider la France. Ils ont une grande équipe capable de battre les meilleures. Je crois vraiment qu’ils peuvent créer une belle surprise lors des prochains Jeux Olympiques et il est évident qu’Antoine Dupont est un atout supplémentaire. »

C’est un retour à ses jeunes années au Magnoac FC puis Auch pour Dupont qui est d’ailleurs présenté comme joueur de son premier club sur les listes. La preuve que c’est avec ses yeux d’enfant qu’il va vivre cette aventure à fond.

Le saviez-vous ?

Il n’est pas rare de voir des joueurs réussir dans le rugby à 15 et à 7. Le rugby ne manque pas d’exemples à suivre comme Sonny Bill Williams (Nouvelle-Zélande) ou encore Semi Radradra (Australie et Fidji), mais surtout des stars médaillées comme Josua Tuisova (Fidji), médaille d’or à Rio 2016, Kwagga Smith et Cheslin Kolbe (Afrique du Sud), champions du monde à 15 et médaille d’or, il y a trois ans, à Tokyo. En France, Gabin Villière, Jean-Pascal Barraque ou encore Virimi Vakatawa ont réussi dans les deux disciplines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi