jeudi 2 février 2023

Bastien Vergnes-Taillefer (UBB) : « Je ne connais pas mes limites »

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

En nets progrès, Bastien Vergnes-Taillefer, le 3ème ligne de l’UBB a été appelé pour préparer la tournée d’automne avant de se blesser. De bon augure néanmoins à 25 ans, pour sa 2ème saison en TOP 14 après trois saisons en PRO D2 à Colomiers. Entretien réalisé pour Rugby Magazine et Le Quotidien du Sport.

Quel regard portez-vous sur votre début de saison ?

J’ai eu un peu de mal à m’y mettre au départ. Mes vacances ont été décalées par rapport à la tournée au Japon. Ensuite, cela s’est plutôt bien passé malgré les résultats de l’équipe. Je reste satisfait de mon début de saison. Il a été récompensé par le début de tournée d’automne. Malheureusement, je n’ai pas eu de chance quand je suis revenu de cette première semaine, en me faisant une acromio. J’ai été blessé pendant cinq semaines. Je viens de reprendre.

Où fixez-vous vos limites ?

Je ne sais pas si j’en ai vraiment. Je prends chaque opportunité et j’essaie de la saisir au maximum. J’essaie d’être le plus performant possible. Il arrive ce qu’il arrive.

Pensez-vous être le nouveau Louis Picamoles car on vous compare parfois à lui ?
Je n’ai pas cette prétention. On sait la carrière qu’il a eue. J’essaie de m’en inspirer sachant qu’il était là l’année dernière. On s’entendait superbement bien. On n’a pas exactement le même profil. Je peux jouer 3ème ligne aile et Loulou c’était un 8. Je m’inspire de lui, mais je n’ai pas sa carrière !

« A Colomiers, en jeunes, on m’appelait le mini Picamoles »

Vous présentez quand même certaines similitudes.

(Il sourit) C’est drôle que vous me disiez cela car à Colomiers quand j’étais jeune on m’appelait le mini Picamoles. Cela m’a fait bizarre de courir avec lui quand je suis arrivé à Bordeaux. Mais Loulou était plus performant, plus ballon que moi.

Pensez-vous qu’à Bordeaux vous avez acquis une confiance supplémentaire que vous n’aviez pas avant ?

En arrivant, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. J’ai pris un gros risque en signant ici. Cela s’est tellement bien passé que j’ai pris confiance en moi. Mon intégration au groupe s’est faite rapidement. Je suis totalement épanoui et je me régale. Les mecs sont devenus des copains. Je suis en confiance. Forcément, ma récente blessure casse un peu la dynamique. Cependant, j’essaie de travailler au maximum pour revenir le plus vite et le plus fort possible.

Espérez-vous participer à la prochaine Coupe du monde ?

Je n’ai pas cette obsession en tête de me dire : il faut absolument que tu fasses partie de cette Coupe du monde sinon ce sera raté. Je vais prendre les choses comme elles viennent. Naturellement, depuis la tournée au Japon, pas mal de choses ont changé pour moi. Dans ma tête, j’essaie d’être le plus performant possible pour accrocher quelque chose.

Depuis cet été, cela sourit. Mais il y a tellement de gars excellents en 3ème ligne ! Il n’y a rien à dire là-dessus. J’essaie d’atteindre leur niveau. Je n’en suis pas encore là. Alors si je suis pris c’est que je l’aurai mérité. Cependant, je ne me mettrai pas la tête à l’envers si je n’y suis pas. Je vais prendre les étapes les unes après les autres.

Bastien Vergnes-Taillefer a appris avec Urios

Que peut espérer Bordeaux cette saison ?

De se qualifier ! D’autant que des gars vont arrêter en fin de saison. Ils ont compté pour le club. On veut leur offrir cela. En début de saison, on a eu des objectifs assez forts. Vu ce qui s’est passé avec Christophe (Urios), il a fallu le digérer. Cela se passe bien actuellement. On parle moins de nous et cela nous arrange. Julien (Lairle, Ndlr) et Fred Charrier ont repris les commandes.

Que vous a appris personnellement Christophe Urios ?

Je ne vais pas critiquer quelqu’un qui m’a fait jouer alors que je venais d’arriver. Cela a pu être compliqué avec certains anciens qui n’adhéraient plus trop au projet. Mais, en ce qui me concerne, je ne peux rien reprocher à Christophe car il me faisait jouer et il avait confiance en moi. Avec de nouveaux entraîneurs, c’est un nouveau challenge pour moi. Tu dois remontrer des choses et prouver à nouveau.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi