vendredi 14 juin 2024

Carlos Sainz : le leader inattendu chez Ferrari

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Ayant obtenu la saison dernière son meilleur classement (5ème) pour sa première saison chez Ferrari, la greffe a parfaitement pris entre Carlos Sainz et l’écurie mythique italienne. Sa menace devrait s’amplifier cette saison.

Quand Carlos Sainz a débarqué chez Ferrari, les incertitudes étaient bien plus fortes que les garanties avec une multitude de questions à la clé. Comment ce pilote de 27 ans, ayant pu connaître des hauts et des bas dans son parcours, allait pouvoir réussir, dans une structure tellement à part que peut l’être la Scuderia ?

Surtout après le cataclysme de 2020 et le départ de Sebastian Vettel. Même si l’Allemand a été déclinant sur sa fin de collaboration avec Ferrari, on ne prend jamais la place d’un quadruple champion du monde en un claquement de doigts ! Pourtant, dès sa première saison, l’Espagnol a obtenu le même classement que l’Allemand en 2019 !

Après deux saisons passées chez Mc Laren (deux fois 6ème), on pouvait quand même s’interroger sur ce que pouvait donner l’intronisation de Carlos Sainz chez Ferrari. D’autant, répétons-le, que la Scuderia sortait d’une saison affreuse. Le résultat final en 2021 a été bluffant :

Une 5ème place au classement des pilotes avec quatre podiums ! Si Charles Leclerc a avoué partager parfois des moments de détente avec son équipier pendant quelques parties d’échec, de padel ou de golf, le Monégasque a aussi découvert un dur à cuire en piste :

« L’une des grandes forces de Carlos est d’être tout le temps là. A chaque course, il est au rendez-vous » aime à rappeler Leclerc.

« A chaque course, il est au rendez-vous »

Une des grandes clés de la réussite du Madrilène est à trouver dans sa détermination extrême. Comme il l’a confié récemment :

« J’ai pris beaucoup de plaisir. Je pense que cela a été l’une de mes saisons préférées en F1, pour ce qui est de prendre du plaisir et d’apprécier ce sport. Cette dernière saison a pourtant été assez mouvementée., avec beaucoup de courses, mais aussi beaucoup de bons moments. J’ai réussi à m’amuser et en même temps je suis parvenu à m’améliorer tout au long de l’année.

Je l’ai dit : il est assez facile pour moi de me rappeler que je suis en train de réaliser un rêve : celui de piloter pour la meilleure équipe de Formule 1 et l’équipe la plus historique de la discipline. C’est un rêve devenu réalité depuis que je suis enfant de piloter pour Ferrari. En me rappelant ce genre de choses, j’aborde toujours le week-end avec hâte, toujours avec de l’énergie, en essayant toujours d’apprendre et de devenir meilleur ».

Un degré de performance et une envie qui en appellent au plus grand respect. Franck Montagny (Canal+) avoue même son grand étonnement :

« Je suis quand même surpris par le rendement de ce pilote chez Ferrari. Il s’est très bien et très vite intégré. Sans grosse lacune, il faut aussi retenir de lui que c’est un immense travailleur. Il fonctionne très bien car il sait également s’adapter aux différentes situations. Il fait beaucoup de bien chez Ferrari. Franchement, avec Charles, ils forment un beau duo. Ils sont très Italiens dans le sens où ils sont très proches de Ferrari. Cette écurie a vraiment trouvé un beau tandem qui va durer ».

Carlos Sainz en pôle pour devenir le leader chez Ferrari

On l’a compris. 2022 est une saison hyper décisive pour Ferrari. La Scuderia est totalement en reconquête. Pour ne pas dire à la recherche de son glorieux passé. Avec son expérience de course, sa constance et son agressivité bien dosée, Sainz a débarqué dans la Scuderia comme dans un gant. L’Espagnol va encore vouloir passer la vitesse supérieure cette saison.

« Avec un objectif élevé, vous exigez plus de vous-même au cours de la saison. Je ne peux pas dire si j’ai tout rempli ou pas, mais je savais que je vivrai une saison d’adaptation difficile, surtout au début. Le plus important était de terminer l’année plus fort qu’en début de saison, avec une bonne progression. Je pense que je l’ai comblé. Cette nouvelle saison, j’imagine deux extrêmes.

Une équipe qui réussit et gagne avec une sérieuse avance. Ou l’autre extrême qui serait une saison totalement homogène. C’est ce que je veux. La saison passée, nous avons vu les pilotes faire la différence. Il pourrait y avoir sept ou huit champions du monde sur la grille en ce moment… ».

Par modestie, l’Espagnol ne s’inclut probablement pas dans cette liste. Mais ses adversaires ne sont pas dupes. Ils savent à quel point il est redouté. Sa première victoire en Grand Prix ne devrait pas tarder !

L’AVIS DE FRANCK MONTAGNY

« Il n’a pas de points positifs, mais il n’a pas de points négatifs. Il a prouvé qu’il savait être régulier. Il aura envie de continuer à grandir et de prendre de l’importance. Il est plus que motivé pour confirmer qu’il a sa place chez Ferrari. »

Votre guide F1 en vente en exclusivité chez votre marchand de journaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi