mardi 27 septembre 2022

Clément Laporte (Pau) : « Le club veut grimper dans la hiérarchie »

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Arrivé cet été en provenance de Lyon, Clément Laporte débarque avec la volonté de se relancer et de retrouver du plaisir. Entretien pour Le Quotidien Du Sport et Rugby magazine.

Qu’attendez-vous de cette saison?

C’est un nouveau challenge. Un nouveau prochain sportif. Il est très intéressant. Je suis motivé. J’ai hâte de démarrer cette saison dans ce nouveau club, même si cela a bien démarré. On travaille bien. Il y a un bon état d’esprit et un bon groupe. C’est toujours plus facile pour s’intégrer bien et vite. C’est une plus-value pour la suite, la vie de groupe et les matches à venir. C’est toujours plaisant.

Qu’est-ce qui vous a séduit dans le projet de la Section Paloise?

Je suis venu chercher du temps de jeu. C’était en dents de scie ces derniers mois. J’avais été aussi un peu blessé. Je voulais un projet sportif intéressant. J’ai envie d’apporter ma pierre à l’édifice au club. Etant originaire des Landes (Parentis, Ndlr), je rentre dans le Sud-Ouest. C’est aussi un point positif pour moi. J’ai hâte de démarrer cette nouvelle aventure.

Est-ce une motivation supplémentaire que de revenir chez soi après trois saisons du côté de Lyon?

Le Béarn est un bon compromis. Je retrouve des endroits que je connais. J’avais deux-trois copains aussi sur place. Il y a pas mal de facteurs qui m’ont décidé de venir à Pau.

Estimez-vous que Pau puisse jouer un rôle de trublion dans le Top 14 ?

C’est l’ambition du club, du staff et du groupe. On veut grimper un peu plus dans la hiérarchie du Top 14. Même si ça fait peu de temps que je suis ici, dans les têtes, la mentalité commence à changer. On a un bel effectif et un beau projet. On n’a pas de complexes à avoir. On est capables de créer de belles surprises, de faire de beaux matches et d’obtenir de bons résultats. On doit faire en sorte d’avoir un peu plus de régularité. Il ne manque pas grand-chose. Mais l’état d’esprit est déjà irréprochable.

« On n’a pas de complexes à avoir »

Pensez-vous que la Section Paloise peut renouer avec son glorieux passé?

Tout le club croit en sa capacité de progression. On veut tous aller dans la même direction. Depuis quelques années, il y a un renouveau. J’ai hâte de faire partie de ce challenge et d’aller titiller les plus grosses écuries. On se doit de croire en nous. Les valeurs sont là. Il y a beaucoup de jeunes qui viennent de la formation paloise et qui se sont affirmés ces derniers mois. Ils poussent le club. En structurant tout ça, on peut prétendre être un club performant et ambitieux dans le Top 14, tout en gardant nos valeurs humaines. Un peu comme Castres. Pas besoin d’être la plus grosse ville de la région pour être la plus performante.

Après avoir brillé en jeunes avec l’équipe de France, pensez-vous que Pau peut vous permettre de revenir dans l’équation des Bleus ?

Ce n’est pas dans mon esprit. Je viens pour me faire plaisir et faire des performances avec le club. Je vais tout faire pour apporter à la Section. Le Bleu est un peu plus loin dans ma tête. Je vais aller étape par étape. Je vais donner le meilleur de moi en club. Je ne veux pas mélanger et griller les étapes. Une chose après l’autre. Je n’en suis pas là.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi