mercredi 28 septembre 2022

David Kahn (Paris Basketball) : « Nous prenons l’EuroCup très au sérieux »

À lire

Pour l’anniversaire des quatre ans du Paris Basketball, le président américain, David Kahn a dévoilé les dessous du prochain évènement : un match au stade Philipe Chatrier à Roland-Garros, le 16 octobre, contre Monaco! Il a également parlé de la saison ou de l’échec Wembanyama. Entretien pour Le Quotidien Du Sport et France Basket.

Organiser un match de basket à Roland-Garros, c’est fort !

Sans toit, nous n’aurions pas pu le faire. Roland-Garros a exploré la possibilité d’avoir des événements toute l’année, comme un match de boxe (de Tony Yoka, Ndlr). Ils étaient très ouverts et, conclure un accord, c’est extraordinaire, car Roland-Garros est une marque emblématique, non seulement en France, mais aussi dans le monde entier. L’opportunité de nous associer à une marque comme celleci est très forte. Cela offrira à, peut-être, certaines personnes, qui n’ont pas expérimenté le basket parisien, d’aller dans un lieu comme celui-ci.

Le Paris Basketball donne un grand événement à Roland Garros

Organiser de tels événements manquait-t-il au basket français ?

J’aime quand les gens nous disent que nous sommes différents. Cela me rend très fier, mais je veux rester très humble. Si cela peut faire bouger les choses, tant mieux.

Quel est votre regard sur le travail de la saison dernière ?

On a sous-performé. Les entraîneurs, les joueurs ont sous-performé, donc nous tous. Je ne veux pas isoler des personnes. Nous devons, tous, être meilleurs la saison prochaine.

Que répondez-vous à ceux qui estiment que vous ne méritez pas votre place en EuroCup ?

L’Euroligue choisit les clubs. L’organisation nous a choisis pour le nom Paris. Le club a quatre ans et ils étaient ravis de nous offrir cette opportunité. Nous prenons cette Coupe d’Europe très sérieusement. Maintenant, nous devons être à la hauteur.

Dans l’optique de l’Euroligue…

L’année prochaine, je ne pense pas. Nous sommes encore trop jeunes pour jouer l’Euroligue.

« J’aime quand les gens nous disent que nous sommes différents »

Vous avez voulu accueillir cet été Victor Wembanyama qui a décidé de partir à Boulogne-Levallois. Que s’est-il passé ?

Il y a un an, nous étions l’un des trois clubs intéressés (Wembanyama avait finalement choisi l’ASVEL, Ndlr). On a été autorisés à rencontrer ses parents. Ensuite, nous étions toujours en négociations avec lui cette année. Depuis, Victor a choisi le  club voisin. Mais il faudrait demander à Victor, et à son agent, qui a changé son option au tout dernier moment…

David Kahn prépare un match entre Paris et une équipe NBA

Etes-vous satisfait de la recrue Axel Toupane qui a rejoint le club en cours de saison ?

Axel est non seulement un bon joueur, mais aussi une bonne personne. Nous sommes heureux de l’avoir avec nous pour les deux prochaines années.

Etes-vous prêt à organiser un match entre Paris et une équipe de NBA ?

Oui, ce serait bien, mais ce ne sera pas cette année.

Vous avez été dirigeant de Minnesota, qu’est-ce que vous pensez de l’arrivée de Rudy Gobert aux Timberwolves ?

Rudy (Gobert) pourrait être un bon ajustement. Je suis sûr que Minnesota pense qu’il sera le bon renfort. Ils ont abandonné beaucoup de joueurs repêchés à la draft pour le faire venir.

Est-ce envisageable de faire un partenariat entre le Paris Basketball et Minnesota ?

Les équipes de la NBA n’ont généralement que certaines zones où elles peuvent commercialiser. Et je ne pense pas que Minnesota soit autorisée à commercialiser à Paris.

En quatre ans comme président du Paris Basketball, quel est votre plus beau moment ?

(En Français) La montée ! (lors de la saison 2020/2021, Ndlr)

Kévin Thube

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi