jeudi 23 septembre 2021

Elijah Niko (Aurillac) : « Ici, je vais pouvoir donner le meilleur de moi-même »

À lire

L’Australien s’est engagé deux saisons. Le trois-quarts centre, qui peut évoluer à l’aile et qui arrive de Bedford (D2 anglaise), n’est pas un inconnu puisqu’il a joué à Pau de 2013 à 2015 (en Pro D2 et Top 14), puis à Albi (2015/2016) et Béziers (de 2016 à 2018). Après un périple anglais à Leeds, Ealing Trailfinders et Bedford, il est de retour en France où sa fille est née.

Comment sentez-vous l’équipe après la pré-saison ?

La préparation a été vraiment très dure. Dure, mais bonne et utile pour tout le groupe. On a travaillé et nous nous sommes entraînés vraiment
dur. Le groupe ne s’est pas défilé.

On a montré qu’on voulait travailler ensemble, qu’on prenait ce début de saison très au sérieux. Je pense que cela va clairement payer pour le début de la saison et les premiers matches. On sera dans les bonnes positions du championnat, cela ne fait aucun doute pour moi.

Pourquoi avoir décidé de venir à Aurillac ?

Quand je jouais à Pau, à chaque fois que nous rencontrions Aurillac, ils jouaient bien et je trouvais qu’il s’agissait d’une très bonne équipe. Quand Roméo m’a indiqué que j’étais un des joueurs qui leur permettrait de mener à bien leur projet de jeu, je ne pouvais pas demander mieux, c’était parfait pour moi.

J’ai des gens dans mon entourage qui m’ont aussi dit que l’ambiance et l’environnement dans le club étaient saines et propices pour que je puisse donner le meilleur de moi-même. L’ambition du club aussi m’a rassuré.

Comment le coach souhaite-t-il vous utiliser ?

Je pense qu’il veut m’utiliser en tant qu’un des leaders de l’équipe. Je suis très heureux de la confiance du coach, et cela me motive car je me sens important au sein de l’effectif. Un joueur aime toujours quand le coach compte sur lui !

« Il va falloir compter avec Aurillac »

Regardiez-vous les matches d’Aurillac quand vous jouiez en Angleterre ?

Oui je suivais leurs matches. J’essayais d’en louper le moins possible. Mais il est important de tourner la page, on approche à l’aube d’une nouvelle saison, et il faut que les fans soient fiers de nous. On espère faire mieux que la saison passée.

A quel niveau pensez-vous que l’équipe peut s’améliorer ?

C’est une très bonne équipe. Ils ont des joueurs qui jouent ici ou ensemble depuis longtemps. Le groupe est très soudé et se connait déjà bien donc les automatismes sont présents. L’addition de jeunes joueurs à très bon potentiel peut permettre à l’équipe de s’améliorer et de mieux jouer. Dans les années à venir, il est certain qu’il faudra compter sur Aurillac.

Pour les points à améliorer, selon moi, il faudrait respecter encore plus notre système de jeu mis en place par le coach, jouer encore plus ensemble et soudé.

Car le club possède beaucoup de très bons joueurs individuellement, et en mettant ces individualités au service du collectif quand on joue tous ensemble, nous aurions plus de résultats.

Propos recueillis par Thomas Berthelot

L’interview de l’Australien a retrouvé dans votre mag Rugby magazine.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Actu

À lire aussi

spot_img