dimanche 2 octobre 2022

Etat des lieux : quels stades pour Rouen et Oyonnax ? la parole aux présidents

À lire

Frédéric Denat
Frédéric Denat
Journaliste

Rouen Normandie et Oyonnax Rugby, Ange Honoré et Marine Germain se prêtent au jeu de l’interview croisée pour déterminer le potentiel du stade Robert Diochon, l’enceinte que les Normands utiliseront la saison prochaine, et du stade Charles Mathon, tous les deux propriétés des collectivités territoriales (Métropole Rouen Normandie et Haut Bugey Agglomération).

A quand remontent les derniers travaux effectués au sein de votre stade et de quelle nature étaient-ils ?
Ange Honoré (Rouen) :
Des travaux ont lieu cette intersaison pour nous accueillir avec une pelouse hybride et un écran géant.

Marine Germain (Oyonnax) : Les derniers travaux datent de l’été dernier pour transformer six loges individuelles en une grande loge collective et agrandir la loge présidentielle. Les derniers gros travaux étaient la construction de la nouvelle tribune Sud en 2017.

Avez-vous d’autres projets concernant sa modernisation ? Si oui, à quelle échéance ?

A.H. : De nouveaux aménagements sont prévus à horizon 2022, concernant les espaces de restauration (buvettes et espaces VIP).

M.G. : Nous sommes sur un projet de rénovation de la zone vestiaires qui se trouve dans l’ancienne Tribune Mathon qui est restée intacte (construction de la nouvelle tribune Mathon en 2013 devant l’ancienne Mathon sans démolition) avec une échéance prévue pas avant 2024.

En termes de capacité et de structures d’accueil, quelle est la dimension souhaitable du stade pour une équipe de Pro D2 selon vous ? A

.H. : Une capacité totale de 8000 places dont 2000 places VIP semble idéale.

M.G. : Tout dépend du club, de sa zone géographique, de sa notoriété, de l’engagement de ses fans… Pour un club comme Oyonnax en Pro D2 ce serait autour de 7000.

Quel stade de Pro D2 se rapproche le mieux en 2021 du stade de rugby idéal ?

A.H. : Le stade du Pré Fleuri de Nevers est un stade très bien adapté à la Pro D2.

M.G. : Je n’en vois aucun…

Aucune enceinte sélectionnée pour la Coupe du Monde 2023 est utilisée à temps plein par un club de Top 14. Qu’est-ce que cela vous inspire ?

A.H. : Il est plutôt normal qu’un stade de championnat soit trop petit par rapport à des stades de compétitions internationales comme la Coupe du monde.

M.G. : Il n’y a rien d’étonnant. Les stades de rugby, à l’exception de quelques-uns, ne font pas guichets fermés en championnat. Les stades ont déjà bien évolué ces dernières saisons. Il faut désormais chercher à rentabiliser les infrastructures existantes.

Sur une échelle de 1 à 10, quelle note donneriez-vous… à votre stade ?

A.H. : 6 pour le stade Diochon
M.G. : 6 pour le stade Charles Mathon

Et à l’ensemble des stades de Pro D2 et de Top 14?

A.H. : 5 pour le parc des stades de Pro D2, 8 pour celui de Top 14

M.G. : Je ne connais pas assez l’ensemble des stades de Pro D2 et Top 14 pour émettre une note moyenne.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi