jeudi 25 juillet 2024

F1 2024 : ils ont décidé de tenir tête à Verstappen

À lire

Il sera encore le favori, Max Verstappen devrait être encore dans la course pour un quatrième titre de champion du monde. Le Néerlandais se sait attendu. Son plus grand concurrent devrait être Charles Leclerc comme en 2019.

Ils seront de retour au mois de mars. Les pilotes de F1 reprendront le chemin de leurs écuries début janvier pour les traditionnels tests de santé et se remettre dans le bain de la F1. Cette saison 2024 promet encore du spectacle avec un calendrier allongé mais aussi un duel de grande ampleur. Charles Leclerc et Max Verstappen devraient être au coude à coude pour le titre de champion du Monde.

Au programme 24 Grand Prix rythmeront la saison des pilotes. Des choix clairs et forts avec des circuits mythiques. Notamment, une fin de saison en apothéose pour les pilotes. La saison débutera le 02 mars à Bahreïn pour se terminer le 08 décembre 2024 à Abu Dhabi.

Dans cette perspective, les écuries devront respecter les nouvelles contraintes budgétaires. Certaines d’entre elles ont des restrictions comme Red Bull. D’ailleurs, la direction de l’écurie autrichienne avait prévenu qu’elle ne pouvait développer autant la voiture en 2024.

De quoi donner de l’élan pour ses concurrents, nombreux à vouloir la faire tomber. En premier lieu, Ferrari qui a fini avec beaucoup de confiance la saison 2023.

À LIRE AUSSI : le guide F1 en exclusivité

Verstappen vise un 4ème titre de Champion du Monde

Il est le grand favori à sa succession. Max Verstappen devrait sans aucun doute être à la première place du classement avec moins de confort. En effet, avec une réglementation de la F1 toujours plus stricte, les écuries doivent faire preuve d’ingéniosité pour développer leurs voitures. Red Bull ne pourra pas en faire autant pour 2024.

L’écurie autrichienne s’attend aussi à un niveau de concurrence bien plus fort que lors de la saison précédente. Deux écuries sont dans le viseur de Red Bull et de ses pilotes. Mclaren et Ferrari devraient jouer un mauvais tour à chaque Grand Prix au casque de Verstappen et Pérez.

Red Bull reste le grand favori des spécialistes de la F1 entre autres pour sa capacité à dominer les écuries qui lui font de l’ombre depuis longtemps. L’écurie a déjà battu des records en 2023 et faire aussi bien pour 2024 s’annonce plus corsé. Verstappen et Red Bull le savent, Ferrari, McLaren ou encore Mercedes feront tout leur possible pour torpiller le projet autrichien sur la piste.

Leclerc, le retour de l’ambitieux chez Ferrari

Charles Leclerc a redonné le sourire en fin de saison dernière à la Scuderia. Le Petit Prince de Monaco a montré que la voiture et son talent de pilotage était toujours aussi bondissant. À l’image de son dépassement sur Pérez pour chiper la deuxième place sur le podium à Abu Dhabi au dernier tour. Leclerc a surclassé aussi son coéquipier Sainz.

D’ailleurs, la prolongation du monégasque confirme qu’il devient petit à petit le numéro un que l’on attendait chez l’écurie italienne. De plus, Frédéric Vasseur sort renforcé aussi des derniers Grand Prix de la saison 2023. Ferrari a repris des couleurs et elle le doit à une direction patiente et qui a su modifier quelques détails d’envergure sur la voiture.

C’est avec cette confiance retrouvée que Ferrari aborde la saison 2024 avec plus de certitudes. D’une part, la Scuderia repart avec son modèle de 2023 et pourrait ajuster à la marge quelques éléments pour éviter de taper dans le budget recherche et développement.

De quoi lui permettre de se mêler à la lutte pour le titre de champion du monde des pilotes. Celui des constructeurs sera beaucoup plus difficile à atteindre avec Carlos Sainz sous performant.

À LIRE AUSSI : le Prince de Monaco protégé chez Ferrari

McLaren, la troisième écurie à surveiller

Ils sont en fusion depuis le Grand Prix de Silverstone. Lando Norris, Oscar Piastri et McLaren ont ébloui la deuxième partie de saison de F1. Donnant même quelques sueurs froides aux Red Bull. Un combat à 3 s’annonce avec Ferrari qui ne laissera pas passer sa chance.

Constant depuis 6 mois, les McLaren ont mis derrière elles, les Mercedes et les Aston Martin. Plus régulière, l’écurie britannique a redonné du sel à l’ambition de remporter un titre cette saison. Si celui des pilotes semble le plus dur, celui des constructeurs n’est pas inatteignable.

Et ce, pour la raison simple, le duo a démontré qu’il pouvait fonctionner ensemble. Piastri et Norris sont au même niveau et il n’y a pas de hiérarchie qui vaut, si ce n’est le positionnement en course. En clair, ce sera la performance qui décidera de quel pilote sera protégé. Aussi, le classement général des pilotes donnera une tendance.

À ce petit jeu, Norris dispose d’une longueur d’avance sur le jeune Piastri qui a donné quelques belles leçons de pilotage. Il est l’avenir à moyen terme chez Mercedes. En attendant, les britanniques n’ont jamais été aussi proche de se remettre dans la course pour un titre de champion du monde.

Alpine, Mercedes, Aston Martin, la grande interrogation

3 écuries au centre des interrogations. 3 duos qui devraient se remettre en question pour redonner du lustre à leur voiture. Alpine la française, Mercedes l’allemande et Aston Martin la britannique. 3 noms prestigieux qui ont encore nagé dans le ventre mou de la F1.

Alpine est la plus en retard en la matière. Son duo, Ocon/Gasly n’a pas réalisé les objectifs attendus par la direction de course. Le duo, sur fond de rivalité a plusieurs explosé en course pour des fautes de pilotage. Cette deuxième saison ensemble est un peu celle de la seconde chance. De quoi sonner comme une alerte pour les deux Français qui sont en sursis pour cette saison 2024.

Mercedes ne sait plus où donner de la tête. L’écurie allemande dirigée par Toto Wolff n’a pas résisté au retour de Ferrari et l’ascension de McLaren. Pire pour l’écurie allemande, Hamilton semble en fin de parcours et moins enclin à se battre pour un podium. Plutôt dans un rôle de transmission, le Britannique laisse son compère Georges Russell faire ses classes en F1.

L’organisation de l’écurie allemande ne devrait pas changer en 2024. Le duo restera sur un mode de fonctionnement similaire. Tout comme Aston Martin où Fernando Alonso sera encore de la partie. Le Champion du Monde avec Renault il y a 15 ans avait réalisé un sacré début de saison avant de plonger.

Aston Martin n’est pas sur les mêmes objectifs que Ferrari ou McLaren, les Anglais visent le long terme avec un duo stable mais clair.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi