samedi 26 novembre 2022

Gaël Dréan (RC Toulon) : le nouveau Gabin Villière ?

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

En pleine progression, l’ancien rennais Gaël Dréan (14 essais la saison passée en Fédérale 1 !) que l’on compare à Gabin Villière débarque au RCT pour deux saisons il avait d’abord dit oui à Vannes avec une forte intention de saisir sa chance à fond. 

Comment s’est faite votre venue à Toulon ? 

C’était en fin de saison dernière. Mon agent est entré en contact avec le RCT. J’ai eu ensuite au téléphone Franck (Azéma) et Pierre (Mignoni). J’avais le choix entre aller à Toulon ou à Vannes. J’ai choisi le RCT.

Cela vous surprend-il d’avoir signé au RCT ?

C’est incroyable et très inattendu. Je n’ai pas un parcours classique. Je suis resté onze ans à Lorient jusqu’à ma 3ème année junior. Lorient est ma ville de naissance. En junior, je jouais en Régionale. J’ai ensuite fait ma première année senior à Plouzané en Fédérale 3. Puis j’ai été contacté par le REC. J’ai rejoint les espoirs du REC la première année. Je m’entraînais aussi avec l’équipe 1. Cela s’est arrêté avec la Covid. La saison dernière, avec Rennes, on a fait une grosse saison. On a même fini champion de France, c’était dingue ! Le rugby a alors pris une ampleur différente. C’est donc une progression très rapide. J’espère que je vais pouvoir assumer. 

« J’espère que je vais pouvoir assumer » 

On vous présente comme le nouveau Gabin Villière…

J’ai un peu fait de rugby à 7 aussi. Il y a cette étiquette de Fédérale 1. Notre parcours respectif est peut-être un peu en marge par rapport aux joueurs qui évoluent à haut niveau. La comparaison s’arrête là. Les gens aiment bien faire des rapprochements. 

Qu’attendez-vous de votre expérience au RCT ?

Je la vois comme un défi. Je vais essayer de progresser au maximum comme j’ai évolué ces dernières années. Je ne suis pas allé dans des centres de formation car je me suis dit que je n’en étais pas forcément capable. Je n’étais pas vraiment au-dessus des autres. Ce qui m’arrive est fou. J’ai une marge de progression énorme, avec plein de lacunes dans beaucoup de secteurs. Je souhaite devenir un meilleur joueur de rugby. 

A quoi correspondrait une saison réussie pour vous ?

Je vais prendre ce qu’on va me donner. Je  veux profiter au maximum. Je verrai bien au fur et à mesure des opportunités qui se présenteront à moi. Je donnerai tout et j’essaierai de croquer au maximum. J’ai tout à gagner d’être ici. 

Comment se sont passés vos premiers entraînements au RCT ?

C’est un gros chamboulement. Être au quotidien au Campus, à t’entraîner, à manger, tu prends vite le rythme. Tu n’as pas trop le temps pour te poser 10 000 questions et te demander ce que tu fais là. 

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi