mardi 16 juillet 2024

Guerschon Yabusele : « Avec les Bleus on ne veut pas se fixer de limites »

À lire

Médaille d’argent aux JO et à l’Euro, le Madrilène, Guerschon Yabusele vainqueur cette année de l’Euroligue avec le Real, s’apprête à participer à sa première Coupe du monde. Entretien réalisé pour France Basket et Le Quotidien du Sport.

À LIRE AUSSI, TOUTE L’ACTUALITÉ DU BASKET DANS VOTRE MAG

Quel bilan tirez-vous de votre saison avec le Real ?

On a perdu la finale du championnat contre Barcelone (3-0, Ndlr) donc c’est le point un peu négatif mais, dans l’ensemble, on a fait une très bonne saison avec une grande série de victoires. Il y a eu beaucoup de hauts et de bas donc on va garder cette note positive en tête.

Avez-vous eu peur suite à l’incident de Belgrade, lorsqu’une bagarre a éclaté, d’avoir une sanction très lourde ?

Beaucoup de gens aiment le basket et le sport en général donc un comportement comme celui-là est très limite. On s’excuse encore.

Avec l’équipe de France, quels sont les éléments que vous avez retenus lors de l’Euro 2022 et que vous pouvez utiliser pour ce Mondial ?

Il faut garder cette force qu’on a entre nous et rester unis, sans céder dans les moments plus difficiles. Il faut aussi garder la tête haute. On doit regarder le plus loin possible et ne pas se fixer de limites.

Voyez-vous ces Mondiaux comme une préparation aux Jeux Olympiques de Paris ?

C’est une autre compétition. On peut y jouer les mêmes

équipes et les mêmes joueurs. Donc c’est une préparation, mais c’est aussi un autre tournoi. C’est quelque chose de très différent sur le plan sentimental, mais c’est une aussi grande compétition donc on va vraiment aller au Mondial pour décrocher une médaille.

« 2ème, c’est bien, mais tu termines sur une défaite »

À LIRE AUSSI : TOUTES LES INFOS SUR LE REAL MADRID EN DIRECT

Vous avez remporté une médaille d’argent aux Jeux Olympiques en 2021 et aux Championnats d’Europe en 2022. Dans quel état d’esprit allez-vous à la Coupe du monde ?

J’ai forcément envie de prendre l’or parce que terminer les compétitions à la 2ème place, c’est très bien, mais tu termines sur une défaite. C’est un peu triste au final. C’est difficile de profiter de cette médaille, donc j’aimerais bien pouvoir partir de là-bas avec le sourire.

Après l’annonce de l’effectif des 12 joueurs pour le Mondial, il y a un nom qui est beaucoup revenu, celui de Victor Wembanyama. Qu’est-ce que ça va changer qu’il ne soit pas là ?

On a plusieurs gars qui sont prêts à travers la liste des 12. Je pense qu’on a un très bon effectif. On va faire quelque chose de forcément bon, on a les armes pour faire quelque chose, j’en suis convaincu.

Propos recueillis par Mathieu Coutelette

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi