dimanche 23 juin 2024

Jeux Athènes 2004 : Brice Guyart (fleuret) n’a eu besoin de personne

À lire

Après un titre par équipes, Brice Guyart a remporté la compétition individuelle quatre ans plus tard à Athènes en 2004. Un titre mérité, acquis face à une grande adversité face à des Italiens très forts.

Dès sa première participation, Brice Guyart est monté sur la plus haute marche du podium olympique. En 2000, à Sydney, il a été sacré avec ses coéquipiers Patrice Lhôtellier, Lionel Plumenail et Jean-Noël Ferrari. Champions du monde en 1997 et 1999, les Français faisaient partie des favoris de la compétition avec notamment un Jean-Noël Ferrari qui n’avait échoué que d’une touche pour avoir la médaille de bronze dans le tournoi individuel.

Les Bleus se sont imposés devant les Chinois et les Italiens. Quatre ans plus tard, Brice Guyart visait le titre olympique ou tout du moins un podium et il avait rendez-vous avec la gloire à Athènes en devenant champion olympique de fleuret après avoir terminé 27ème dans l’épreuve individuelle quatre ans plus tôt.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité des JO dans votre mag

Il a toujours su rester concentré notamment face aux italiens, Salvatore Sanzo et Andrea Cassara, qui étaient présentés comme les deux grands favoris

Il avait été éliminé dès les 16èmes de finale par le Sud-Coréen Kim Young-Yo. Le Français a réalisé un tournoi très haut de gamme alors que les adversaires n’étaient pas simples à jouer. En quarts de finale, il affrontait l’une de ses bêtes noires, l’Allemand Peter Joppich qui l’avait privé du titre mondial une année plus tôt.

Le champion du monde en titre a été largement battu, il n’a pas fait illusion face à la hargne et la motivation de Brice Guyart. Après ce quart de finale remporté brillamment avec la manière, il a toujours su rester concentré notamment face aux Italiens, Salvatore Sanzo et Andrea Cassara, qui étaient présentés comme les deux grands favoris de la compétition.

Ils ont subi la loi du Français terminant aux 2ème et 3ème places. Guyard a remonté cinq touches en demi-finale face à Cassara (7-12) et quatre contre Sanzo en finale (0-4). Il s’impose finalement 15 touches à 13.

Sûrs de leur force et de la victoire d’un des leurs au début de la compétition, les Italiens étaient anéantis par cette défaite, ils étaient même mauvais joueur en critiquant l’arbitrage. Une réaction surprenante, la victoire du Français étant amplement méritée. En demi-finale et en finale, il avait su rester mobilisé malgré le retard qu’il avait en cours de match.

Brice Guyart fait preuve d’un grand calme

Grâce à son calme et sa maîtrise, il a réussi à revenir dans chacune de ses parties et d’instaurer le doute dans la tête des deux Italiens : « Brice a été très solide mentalement. Il possède une grande science de la piste. Il nous a sorti deux matches d’anthologie, variant ses coups à mesure que les difficultés se présentaient » déclarait avec admiration un Jean-François Lamour présent dans la salle pour le sacre du Français.

Brice Guyard a participé aux beaux JO de l’escrime qui a ramené six médailles dont trois en or lors de ces Jeux Olympiques à Athènes. Epée par équipes et le sabre par équipes ont également remporté le titre olympique. Ce titre sera finalement compliqué à digérer pour Guyart qui traverse ensuite deux années difficiles.

Il dispute d’autres JO à Pékin et à Londres, mais les résultats ne sont pas là, la motivation est moindre également. En 2008, à Pékin, il perd son titre en se faisant éliminer dès les 8èmes de finale par son compatriote Erwann Le Péchoux.

A Londres, il était remplaçant pour l’épreuve par équipes. Brice Guyart a, donc, atteint le sommet de sa carrière au milieu des années 2000, par une belle journée à Athènes. Avec deux titres olympiques, plus rien ne pouvait lui arriver, il est entré dans le panthéon des meilleurs escrimeurs français de l’histoire.

19

Brice Guyart était âgé de 19 ans à Sydney. Le Français est devenu, à cette occasion, le plus jeune champion olympique français de l’histoire de l’escrime.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi