samedi 13 avril 2024

Julien Fébreau : « Hamilton/Verstappen, ce n’est pas Prost/Senna ! »

À lire

Arnaud Bertrande
Arnaud Bertrande
Rédacteur en chef — Pole Sport Lafont presse

Commentateur F1 sur Canal+ aux côtés de Jacques Villeneuve, Julien Fébreau apporte son éclairage sur cette nouvelle saison.

Faut-il s’attendre, avec la nouvelle réglementation, à des dépassements en pagaille ?

Il va falloir attendre de se confronter à la réalité de la piste. Maintenant, le règlement technique, tel qu’il a été décidé, conçu et simulé, c’est le premier de l’histoire qui a été testé virtuellement, ils ont compilé des milliards d’informations et la NASA à côté c’est comme si elle travaillait avec une Playstation (sic), ils ont simulé toutes les possibilités techniques de ce nouveau règlement pour s’assurer que la philosophie qui est de permettre aux voitures de se suivre de près soit respectée.

L’air tel qu’il va s’écouler sur et sous la voiture va sortir beaucoup plus haut derrière la voiture leader et va permettre à la voiture suiveuse d’être très proche et de dépasser en sortie de virage.

Un nouveau règlement plus ouvert

Ne risque-t-on pas, au final, comme avec chaque nouvelle réglementation, de retrouver les mêmes, Mercedes et Red Bull, devant ?

Les top teams restent les top teams. Même s’il y a un plafond budgétaire, toutes les écuries ne l’atteignent pas, il reste donc quelques disparités même si ça rapproche les écuries les unes des autres comme jamais auparavant. Pour autant, les plus grosses équipes restent les mieux structurées, ont toujours les meilleurs ingénieurs, ont des outils dans lesquels elles ont investi avant les plafonds budgétaires que toutes n’ont pas, notamment des bancs d’essais extrêmement complexes qui valent des dizaines de millions d’euros et que certaines ont en double.

Ces ressources humaines et techniques donnent toujours un avantage aux grosses équipes. Sauf catastrophe industrielle, elles resteront aux avants-postes. Il y a peu de risques de voir Mercedes ou Red Bull en queue de peloton comme il y a peu d’espoirs de voir Haas ou Williams avec la meilleure voiture.

La nouvelle réglementation permet tout de même une redistribution des cartes car on repart d’une feuille blanche et, hormis quelques pièces, toutes sont nouvelles sur les voitures. Des écuries bien staffées et organisées comme Ferrari, Mc Laren ou Alpine peuvent espérer se rapprocher voire dépasser les écuries de pointe.

julien Fébreau attend un come-back de Ferrari

C’est dans l’intérêt de la Formule 1 que Ferrari revienne au niveau de Mercedes et Red Bull.

C’est dans l’intérêt de n’importe quel sport que plusieurs équipes soient en mesure de gagner. Ferrari étant une écurie historique et iconique, une Scuderia Ferrari brillante et performante, c’est toujours un plus pour la Formule 1.

Ces dernières années, c’étaient souvent les mêmes qui gagnaient…

Ça fonctionne par cycles quel que soit le sport. Il y a eu une période Ferrari, une période Red Bull, une période Mercedes et on est peut-être à l’aube de nouveau d’une période Red Bull ou Ferrari.

Sans ce 8ème titre qui lui a échappé à Abou Dhabi, on ne peut pas dire que Lewis Hamilton est le plus grand pilote de l’histoire.

Il est impossible de comparer les époques. Certains vous diront que c’est Prost, d’autres Fangio et d’autres Schumacher ou Hamilton qui même en cas de 8ème titre cette année pourrait bien avoir envie d’aller en chercher un 9ème. Il travaille sur pas mal de techniques comme le yoga ou la sophrologie donc l’âge n’est pas un problème. Tout est dans la tête et une question d’envie.

Hamilton – Verstappen, le retour du grand duel

Faut-il s’attendre à des retrouvailles tendues entre Hamilton et Verstappen, à une rivalité à la Prost-Senna ?

Il y a beaucoup de respect entre eux. Lewis Hamilton a malgré tout pris sur lui malgré son énorme déception à Abou Dhabi d’aller serrer la main et de féliciter Verstappen. Il y a même eu des échanges de messages une fois la pression retombée. Il n’y a donc pas d’animosité entre eux au contraire de Prost et Senna qui avaient été coéquipiers et dont la rivalité s’était inscrite dans la durée. Là, ça ne fait qu’un an.

Lewis Hamilton n’en veut pas à Max Verstappen, mais à la situation et aux personnes qui ont pris les décisions. Après, est-ce qu’Hamilton va changer son approche face à Verstappen là où la saison dernière il acceptait de plier pour éviter le contact, sauf une fois et ils se sont retrouvés l’un sur l’autre à Monza, va-t-il moins accepter les plongées et les freinages tardifs et les prises de risques parfois démesurées de Verstappen, c’est une question que l’on peut se poser.

« C’est dans l’intérêt de n’importe quel sport que plusieurs équipes soient en mesure de gagner »

Quel pilote peut venir troubler la domination de ce duo ?

Clairement un pilote Ferrari qui aurait très bien préparé sa saison. Charles Leclerc et Carlos Sainz, qui a été brillant pour sa première année chez Ferrari, peuvent être des clients très sérieux. Ils peuvent être redoutables s’ils ont la bonne machine. Il ne faut pas écarter George Russell qui, si Mercedes a une très bonne voiture, ira très vite.

Russell peut-il réellement challenger Hamilton ?

Au vu de ce qu’il a montré à Bahrein en 2020 quand il a remplacé Hamilton souffrant, il va être très fort. Et ce qu’il a montré au volant d’une Williams qui est une machine plus difficile et imprévisible à piloter, c’est plus simple de monter dans la Mercedes même s’il y a plus de pression et d’attente de résultats. En outre, il est sur une pente ascendante alors que Bottas n’est pas arrivé chez Mercedes au même moment de sa carrière.

Julien Fébreau garde un oeil sur Russell

Si Pierre Gasly était chez Mercedes ou Red Bull serait-il champion du monde ?

En tout cas, il serait en mesure de jouer le titre. L’être, c’est une autre histoire, on l’a vu pour Bottas avec la même voiture qu’Hamilton ou Pérez avec la même que Verstappen qui n’ont pas été capables de rivaliser. Après, si vous mettez Pierre dans une Mercedes, il va gagner des Grands Prix. Et si vous en gagnez suffisamment, vous pouvez jouer le titre.

A-t-il raté le coche chez Red Bull ?

Il était jeune. Avec le recul, c’était prématuré et tout s’est mal enchaîné. Il a crashé la voiture aux essais hivernaux de Barcelone. Derrière, ça lui a mis une pression monumentale dont il ne s’est pas sorti avec d’autres crashs. Du coup, vous êtes moins respecté et écouté dans l’équipe donc la confiance baisse. Il n’était pas assez armé pour se sortir de cette spirale négative.

Derrière, il a eu une grosse remise en question et il a piloté comme jamais avec moins de pression. Il a retrouvé la confiance de toute une équipe. Il s’est reconstruit et surtout il a grandi et mûri. Ce serait très intéressant de le voir dans un contexte différence de maturité et d’expérience dans la Red Bull.

Gasly futur champion du monde

Red Bull a préféré prendre Pérez…

C’est purement stratégique. Red Bull est propriétaire de deux écuries. D’un côté, il y a un plan affiché qui est de faire gagner Max Verstappen pour qu’il devienne champion du monde. Il fallait un coéquipier qui se mette à son service pour qu’il devienne champion du monde et également champion du monde constructeurs, ce que Red Bull n’a pas réussi.

De l’autre côté, vous avez une deuxième écurie qui a des ambitions plus élevées que seulement former de jeunes pilotes, AlphaTauri, dans laquelle Pierre Gasly excelle et tire toute l’écurie vers le haut. Pourquoi Red Bull viendrait déplumer AlphaTauri de Pierre Gasly alors qu’ils ont juste besoin d’un n°2 aux côtés de Verstappen. Ça ne fait pas les affaires de Pierre, mais la stratégie est claire et c’est du management d’entreprise.

Le futur champion du monde français est-il déjà né ?

Je pense qu’il pilote déjà. Attendons de voir où sera Pierre Gasly notamment. Il a encore une année de contrat en 2023 avec la famille Red Bull. Est-ce qu’il sera encore en 2024 au volant de l’AlphaTauri ou dans la Red Bull aux côtés de Verstappen ?

Ce sera aussi un moment stratégique pour McLaren et Mercedes. Des portes pourraient s’ouvrir. Attendons pour Esteban Ocon de voir comment l’Alpine va évoluer. Ils se sont donnés 100 Grands Prix à compter du début de saison 2022 pour atteindre le sommet. Jouera-t-il alors le titre mondial ?

Julien Fébreau apprécie les débuts de Mick Schumacher

Comment imaginez-vous l’association Bottas-Zhou ?

C’est un pari intéressant d’Alfa Romeo qui mise sur un bon pilote ; Guanyu Zhou, un pilote chinois qui a très bien performé en F2, qui arrive en F1 pour sa nationalité et ce qu’il amène, mais aussi pour ses résultats. Il a la chance d’arriver aux côtés de Valtteri Bottas qui va le prendre sous son aile avec son expérience et son palmarès.

Il est assez team spirit pour lui apprendre beaucoup de choses. Avec cette révolution technologique, c’est sans doute le bon moment pour Guanyu Zhou pour arriver en F1 car ils vont tous découvrir une nouvelle monoplace. La comparaison aurait été plus douloureuse l’an dernier.

Faut-il être déçu des débuts en F1 de Mick Schumacher ?

En tout cas dans son approche de la F1, il est très bon, il est extrêmement rigoureux, travailleur, méticuleux, pointilleux et curieux comme son père. Pour mesurer l’étendue de son talent et de ses capacités, il faut attendre qu’il ait une monoplace qui joue aux avants postes.

Maintenant, il y a peu de places. Si Leclerc et Sainz donnent satisfaction, Ferrari aura peu d’intérêt à changer son duo à court et moyen terme. Ce n’est pas parce qu’il s’appelle Schumacher et que son père a été un immense champion et un représentant incroyable de la Scuderia que ça lui octroie obligatoirement un siège.

La nouvelle saison de F1 chez votre marchand de journaux, ou dans notre boutique en ligne.

1 COMMENTAIRE

  1. Fébreau, Villeneuve, 2 beaux hypocrites devant le racisme que subit Lewis Hamilton, surtout après les propos de Piquet. Durant le Gp de Silverstone, ils trouvent subitement des qualités au pilote britannique. Ils se moquent avec bassesse des pilotes qui font des erreurs.
    Et ont trouve surement tres sportif le dénouement du gp d’Abu Dhabi : pas un pour dénoncer cette supercherie ! s’il s’agissait de Verstappen ou d’un pilote français ce serait injuste, un scandale.

    C’est tout sauf Hamilton ! je regarde beaucoup moins Canal plus avec ces faux modestes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi