mercredi 5 octobre 2022

Kélian Galletier arrive à l’USAP : « Je n’ai pas eu besoin de long discours »

À lire

Formé au Pic Saint Lou, Kélian Galletier a fait toute sa carrière à Montpellier. A 30 ans, le 3ème ligne part de l’Hérault avec un Bouclier et beaucoup de confiance concernant son nouveau défi avec l’USAP. Entretien pour Le Quotidien Du Sport et Rugby magazine.

Vous n’avez connu qu’un club en professionnels ; Montpellier. Comment avez-vous pris la décision de partir après tant d’années au club?

J’étais arrivé au bout de l’aventure. La décision a été commune. Je suis un Montpelliérain pure souche donc c’est sûr que ce n’est pas facile de prendre une telle décision, mais elle était voulue par le club et par moi donc tout était clair. Et puis finir sur un titre de champion de France, entrer dans l’histoire du club il y a pire comme sortie !

Aviez-vous eu d’autres occasions par le passé de quitter le MHR ?

En 2018, j’avais eu des possibilités, mais finalement j’étais resté. A 30 ans, je trouve que c’est bien et c’est le bon moment pour partir sur un autre projet.

A l’USAP, vous avez la lourde tâche de remplacer Damien Chouly…

Je le remplace en terme de poste, mais Damien a marqué le club, c’est une légende ici (rires). Je vais jouer mon jeu, ne pas me mettre de pression. Je veux apporter ma pierre à l’édifice à l’USAP grâce à mes qualités. Je vais aussi essayer d’amener mon expérience. Chaque joueur a son style de jeu, ses qualités, ses défauts.

« J’ai beaucoup aimé le jeu de l’équipe la saison dernière. Malgré la pression du classement, elle n’a pas arrêté de jouer »

Quel a été le discours des dirigeants pour vous convaincre?

Je n’ai pas eu besoin de grands discours car j’ai beaucoup aimé le jeu de l’équipe la saison dernière. Malgré la pression du classement, elle n’a pas arrêté de jouer. Quand on les a affrontés, j’ai été marqué par cette volonté de jouer, de ne pas fermer le jeu pour prendre les points de manière restrictive. Dans le style de jeu, ils ont fait une belle saison, je me suis dit que je m’épanouirai dans ce système.

Pensez-vous que l’USAP peut jouer mieux que le maintien?

On va travailler pour ça, mais le championnat va être encore plus compliqué avec le retour de Bayonne qui connaît bien le Top 14 et qui s’est bien renforcé. A domicile, avec la passion de nos supporteurs, on sera difficile à jouer je pense comme la saison dernière, il faudra être réguliers sur les matches à l’extérieur

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi