jeudi 23 mai 2024

La Team USA vue par Valérie Garnier : « Pour les battre, il faut faire le match parfait »

À lire

Valérie Garnier est désormais l’entraîneur de Fenerbahçe vainqueur de l’Euroligue féminine. L’ancienne sélectionneuse des Bleues jette un regard admiratif sur la Team USA.

Les Etats-Unis sont-elles imbattables ?

Pour moi, c’est la meilleure équipe du monde. J’ai la chance de travailler avec des joueuses de la Team USA, c’est vraiment le très haut niveau. Il est difficile de faire des pronostics aujourd’hui car on ne connait pas les roosters complets, mais ce sont clairement les meilleures. Après, dans une compétition, tout peut se passer. On a vu lors du dernier TQO en Belgique qu’elles pouvaient être mises en difficulté.

Quel est votre regard sur la France ? Peut-elle être championne olympique ?

Je ne fais jamais de pronostics. La seule chose que je peux dire, c’est que le basket évolue, les équipes sont de plus en plus proches.

Face à la Belgique, les Américaines étaient menées, mais elles n’ont rien lâché alors qu’elles étaient déjà qualifiées pour les JO…

Ça fait partie de leur ADN. Quand elles sont sur un terrain, elles n’envisagent pas autre chose que la victoire. Tous les matches comptent pour elles.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du basket dans votre mag

« Contre elles, il faut bien défendre et contrôler le rebond »

Quand vous prépariez un match contre les Etats-Unis quel était votre discours ?

Il fallait rester le plus longtemps possible à leur contact. Il faut essayer de contrôler ce que l’on peut contrôler. Le dernier match que j’ai coaché contre elles, il fallait que l’on ne perde pas de plus de 13 points pour se qualifier, on a perdu de 11 points, on s’est qualifié pour les quarts, mais que c’est dur de jouer cette équipe, il faut être à l’affut en permanence, ne pas avoir de baisses physiques sur l’ensemble du match. En fait, il faut faire le match parfait. On les a battues à Coubertin en 2014, c’était la première fois de l’histoire. C’est arrivé car on a fait le match parfait.

Si vous deviez leur trouver un défaut, une faille.

Il n’y a pas de défauts (rires). Il faut savoir saisir l’opportunité qui se présente, elle est rare. Vous allez les jouer dix fois, vous pouvez les battre une fois avec un peu de chance. Contre elles, il faut bien défendre et contrôler le rebond. Il ne faut pas prendre d’éclat au score sinon elles s’envolent et vous ne les revoyez plus.

À LIRE AUSSI : « La France peut décrocher deux médailles »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi