lundi 26 février 2024

Le 5 de rêve d’Edwin Jackson (ASVEL), avec Tony Parker

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Auteur à 34 ans d’un retour tonitruant à l’ASVEL alors qu’il jouait la saison dernière en 3ème Division espagnole (!), Edwin Jackson l’arrière nous livre son cinq de rêve.

MENEUR

« Tony Parker. La référence suprême au poste, c’est Tony. Il
y a d’autres références comme Magic Johnson ou Steph Curry, mais je retiens Tony pour tout ce qu’il a représenté et représente encore pour le basket français. Pour tout ce qu’il nous a donné, notre génération de jeunes joueurs français rêvant de NBA et d’accomplir des carrières. Il nous a rendu fiers ».

Remplaçant : « Steph Curry. Il a révolutionné le basket avec son shoot à 3 points. En tant que shooteur, c’est un aspect du jeu qui me plaît beaucoup ».

À LIRE AUSSI : toute l’actu basket

ARRIÈRE

« Michael Jordan. Le shooting guard par excellence. Le deuxième arrière dont on attend tant avec le scoring, l’attitude et le fait d’être très bon des deux côtés du terrain ». Remplaçant : « Kobe Bryant. Un joueur que j’ai beaucoup regardé quand j’étais plus jeune. Une référence ».

AILIER

« LeBron James. Il n’y a pas débat avec le meilleur marqueur de toute l’histoire, 20ème saison All-Star, une carrière d’une longévité incroyable. »

Remplaçant : « Kevin Durant. Il a amené son côté délié, avec cette capacité de dribbler. Il reste un joueur unique. Sur le poste 3, il est le seul à avoir cette taille et cette qualité de mouvement et de tir ».

AILIER FORT

« Tim Duncan. Il a été sous-coté par sa simplicité. Double champion MVP (2002, 2003, Ndlr), cinq bagues de champion (1999, 2003, 2005, 2007, 2014, Ndlr), il a été impeccable par son professionnalisme et sa régularité. Il a largement contribué à écrire la dynastie de San Antonio. Il est pour moi le meilleur ailier fort de tous les temps ».

Remplaçant : « Dirk Nowitzki. Il a été le premier poste 4 à s’écarter vraiment déployant sa panoplie de jeu offensif à 3 points, à mi-distance. Un joueur unique en son genre ».

« Shaquille O’Neal. Dans ses meilleures années, il a été incroyable dans sa domination. Tellement costaud au point de pouvoir changer un match par sa présence. Il fallait des prises à deux constamment. Car en uncontre-un-il ne pouvait pas être arrêté ». Remplaçant : « Nikola Jokic. Il a un impact fou sur le jeu par son QI basket, son sens de la passe, son efficacité, son leadership. Je n’oublie pas de donner une mention à Joel Embiid. On a rarement vu ce genre d’habileté avec un tel corps ».

ENTRAÎNEUR

« Xavi Pascual. Il m’a vraiment marqué. Je l’ai eu à Barcelone. Il est maintenant au Zénith Saint-Pétersbourg. Il m’a appris les détails sur lesquels il s’attache tant. Il m’a aidé à mieux comprendre le jeu. Il m’a fait passer un cap. A travers Tony, j’ai eu la chance aussi d’échanger avec Gregg Popovich. Il m’a beaucoup marqué dans son approche du groupe ».

« Ce serait un plaisir de rester à l’ASVEL »

Pourquoi avez-vous fait ce choix de revenir à l’ASVEL ?

La fois d’avant, ce n’était pas comme cela que j’avais envie de quitter l’ASVEL (il était parti suite à un désaccord avec le coach Mitrovic, Ndlr). Il y avait comme un goût d’inachevé. J’avais à cœur de revenir et d’être performant.

A l’ASVEL vous avez signé votre premier contrat professionnel en 2007. MVP français du championnat en 2013 et meilleur marqueur en 2014, qu’avez-vous envie de prouver à travers ce retour ?

Rien ! J’ai surtout envie de prendre du plaisir. J’ai connu des blessures ces deux, trois dernières années (poignet, jambe, Ndlr). Je veux juste être ce joueur qui peut apporter des victoires à mon équipe et pourquoi pas un titre.

Qu’allez-vous faire en fin de saison ?

Rester au club serait avec grand plaisir. Je me plais ici. J’ai eu la chance de jouer dans la nouvelle salle. Pour progresser, il faut construire sur des bases solides. C’est ce que fait le club. Alors si je suis encore désiré, ce serait un plaisir de rester.

À LIRE AUSSI : la NBA ce championnat pas si facile

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi