mercredi 21 février 2024

Les 11 matchs de référence d’Antoine Dupont depuis 2014

À lire

Depuis ses débuts professionnels à Castres en 2014, la cote d’Antoine Dupont n’a cessé de monter. Souvent décisif, rarement mauvais, il a réalisé plusieurs grands matches dans sa carrière.

Castres-Harlequins : H Cup, 24 janvier 2015 (19-47)

Castres a été dominé par les Anglais ce soir-là, mais Antoine Dupont a sorti son épingle du jeu. Le jeune 9 du CO, arrivé en début de saison, joue de plus en plus et, sur ce match, il tient tête à Dany Care. Il a beaucoup impressionné les joueurs des Harlequins qui se demandaient qui était ce petit 9 qui était partout sur le terrain, qui distribuait le ballon avec facilité, qui faisait preuve d’une belle vista, qui jouait après contact.

Pour inscrire son premier essai en professionnels, il a pris le dessus sur Mike Brown ou Chris Robshaw, rien que ça ! Une réalisation pleine de punch, à l’image de son jeu. A 18 ans seulement, il a montré à toute l’Europe qu’il ne se posait pas de questions et n’était pas impressionné par l’adversaire et l’importance de la compétition.

À LIRE AUSSI : toute l’actu des matchs du N°9 dans votre mag

Italie – France : Tournoi des Six Nations 2021, 6 février 2021 (10-50)

Sur ce match, il marque un essai et délivre quatre passes décisives. Il est partout sur le terrain et permet à la France de lancer parfaitement son Tournoi. A la main ou au pied, il est très efficace, ses courses de soutien à l’intérieur font également la différence. Il n’en fallait pas plus pour écœurer les Italiens qui n’existent pas.

S’il n’y a pas eu vraiment de match sur le terrain, Antoine Dupont a démontré qu’il ne cessait de progresser, montrant ce jour-là le grand éventail de son jeu. Il est bien plus complet que la plupart des demis de mêlée qui l’ont précédé à la mêlée des Bleus.

La Rochelle – Stade Toulousain : Finale de Champions Cup, 22 mai 2021 (17-22)

Antoine Dupont décroche le premier grand titre de sa carrière avec cette Champions Cup obtenue face au rival rochelais. Initialement prévue au stade Vélodrome, cette finale franco-française est déplacée finalement à Twickenham. Les deux équipes se connaissent parfaitement et Dupont doit faire face à son ami Grégory Alldritt qui connait aussi parfaitement son jeu. Le demi de mêlée a déjà sorti le grand jeu face à l’UBB en demi-finale (21-9) tandis que La Rochelle sortait dans l’autre demie la bête noire de… Toulouse ; le Leinster.

Sur la lancée de sa demi-finale et très en forme en cette fin de saison, Dupont ne laisse pas respirer le pack rochelais. Il essaie de bloquer leur 3ème ligne qui est la grande force côté rochelais. Dupont est l’un des meilleurs joueurs de ce match à suspense, un match serré comme il les aime. Il n’y a pas eu de grandes envolées, mais stratégiquement les Toulousains sous la houlette de leur demi de mêlée ont parfaitement géré le match, bien aidés il est vrai par l’expulsion de Lepani Botia.

Menés 12-9 à la pause, les Toulousains ont haussé leur niveau au retour des vestiaires, ont confisqué le ballon aux Rochelais et ont bien manœuvré et avancé autour d’Antoine Dupont, finissant par trouver la faille grâce à Malia. Kerr-Barlow ramenait les Rochelais à 5 points en fin de match, mais les Toulousains résistaient et finissaient par s’imposer.

Tout au long du match, Antoine Dupont aura montré aussi ses qualités défensives, il a plaqué à tour de bras, se sacrifiant pour son équipe. Antoine Dupont et ses coéquipiers permettaient à Toulouse de remporter son cinquième titre européen. Cette année-là, il sera aussi désigné meilleur joueur européen de l’année.

Stade Toulousain – La Rochelle : Finale du Top 14, 25 juin 2021 (18-8)

Un mois après la finale européenne, les deux meilleures équipes françaises se retrouvaient au Stade de France pour la finale du Top 14 cette fois-ci. Comme à Twickenham, Antoine Dupont a pesé sur une rencontre très serrée. Il ne pouvait pas en être autrement pour deux équipes qui se connaissent aussi bien et pour un match joué dans des conditions climatiques difficiles.

Il est excellent au pied avec notamment un dégagement de plus de 80 mètres en fin de première période. Dupont montre qu’il n’est pas simplement doué ballon en main, au pied il est aussi très intelligent, ne cherche pas à se débarrasser du ballon, il cherche toujours à optimiser les bons ballons gagnés par son pack avec des coups de pieds bien sentis et il utilise le terrain et le temps parfaitement. Quelles que soient les conditions, il arrive à adapter son jeu, il confirme qu’il est un joueur très complet avec peu de failles.

Biarritz – Stade Toulousain : 5ème journée Top14, 2 octobre 2021 (11-17)

A la base, ce match n’était qu’une rencontre de début de saison, pas décisive pour la suite, mais Antoine Dupont n’aime pas l’à peu près, il n’aime pas non plus perdre quelle que soit l’importance du match. Ce soir-là, au Pays Basque, Mola l’avait mis sur le banc pour le préserver. Les joueurs du BO devaient être contents de ne pas voir au coup d’envoi Antoine Dupont comme titulaire. Mais ils ont vite déchanté…

Après une première période où Toulouse a balbutié son rugby pendant que Biarritz faisait un match sérieux, les entraîneurs ont fait rentrer leur star et il a changé le cours du match en quelques actions tranchantes et décisives alors que le BO menait 9-3. Il a servi Nanai-Williams d’une superbe passe croisée pour l’essai puis il a marqué lui-même un autre essai sur un exploit personnel, sur une feinte de passe il met tout le monde dans le vent et va aplatir entre les poteaux.

En deux minutes seulement, le BO a été pris dans les griffes de Dupont et s’est incliné (11-17). A l’issue de cette 5ème journée, Toulouse décrochait sa 5ème victoire et confortait sa 1ère place grâce à un Dupont déterminant. Il a été le catalyseur de l’équipe et a éclaboussé de son talent une rencontre classique de Top 14.

France – Nouvelle Zélande : Tournée d’automne, 20 novembre 2021 (40-25)

Ce soir-là, face aux Blacks, dans ce match de gala, Antoine Dupont a sorti ses habits de… gala. Un match de plus à son actif où il a été décisif, dynamiteur du jeu français même s’il était surveillé de près par les Blacks qui savaient qu’il était le danger numéro 1 des Bleus. Même les plus grands joueurs du monde ont échoué dans leur mission de réduire au maximum sa zone de rayonnement et il a pris le dessus sur son adversaire du soir Aaron Smith.

Dès le début du match, il a mis le doute dans l’esprit des Blacks en mettant le désordre dans le camp adverse, bien aidé il faut le reconnaitre par un pack dominant. Il diversifie son jeu, il occupe bien le terrain au pied et joue rapidement ballon en main. Sur ce match, il est aussi l’un des meilleurs défenseurs de la soirée.

Comme à son habitude, il plaque à tour de bras, il a imposé le tempo à ses adversaires. Douze ans après, les Bleus battent de nouveau les All-Blacks. Cette performance marquera les esprits et confirmera qu’Antoine Dupont est le meilleur joueur du monde, il recevra son trophée en fin d’année.

France – Irlande : Tournoi des Six Nations, 12 février 2022 (30-24)

Sur la route du Grand Chelem, la France a fait un match exemplaire face à de solides irlandais. Comme souvent entre les deux équipes, le score a été serré jusqu’au bout. Les deux favoris se sont livrés un gros combat. Un match tendu comme les aime Antoine Dupont qui a mis la France sur les bons rails en inscrivant un bel essai.

S’appuyant sur une conquête dominante, le capitaine distribuait parfaitement le jeu. La France était plus dominée après la pause, mais Antoine Dupont défendait ardemment sa ligne d’en-but. Il a pu montrer sur cette fin de match ses qualités de défenseur. Le capitaine des Bleus a signé une belle performance ce soir-là et grâce à ces 6 points d’avance, la France éliminait son principal adversaire sur sa route vers le Grand Chelem.

France – Angleterre : Tournoi des Six Nations, 19 mars 2022 (25-13)

C’était la fête au Stade de France avec non seulement une victoire sur l’Angleterre, mais aussi un Grand Chelem, le 10ème de l’histoire pour le rugby français, le premier après douze ans de disette. Au-delà de marquer l’un des essais les plus importants de sa carrière à un moment clé à l’heure de jeu, un essai spectaculaire puisqu’il a dû se défaire de plusieurs défenseurs anglais, Antoine Dupont a multiplié les séquences de jeu, il était partout sur le terrain.

Les chiffres sont à la hauteur de son énorme performance sur ce match avec 15 plaquages, plus de 600 mètres gagnés au pied. Comme face à l’Ecosse, Antoine Dupont est élu homme du match, une récompense logique tant le capitaine des Bleus a influé sur ce match du sacre dans un Stade de France à guichets fermés.

La victoire en novembre face à la Nouvelle-Zélande avait suscité un énorme engouement et dès le lendemain de la victoire face aux Blacks les places pour le Crunch avaient été prises d’assaut.

Munster – Stade Toulousain : Quart de finale de Champions Cup, 7 mai 2022 (24-24, 4 tab à 2)

L’affrontement face aux Irlandais a été accroché et haletant jusqu’au bout. Ce 7 mai 2022, la place en demi-finale s’est jouée aux tirs au but, fait rarissime en rugby. Antoine Dupont était l’un des trois tireurs toulousains avec Romain Ntamack et Thomas Ramos et il a été énorme, rappelant au passage qu’au début de sa carrière, à Auch, il était aussi un excellent ouvreur.

Avant d’arriver aux tirs au but, le demi de mêlée a donné l’exemple comme c’est souvent le cas dans les grand matches. Dans cette rencontre exceptionnelle avec une grosse intensité, il s’est régalé derrière sa mêlée, il a accéléré le jeu, gratté des ballons importants comme il sait si bien le faire face pourtant à un adversaire difficile qui voulait faire tomber le tenant du titre.

Le Stade Toulousain a même été mené 2414, mais est revenu dans le match (24-24) grâce à un duo Ramos-Dupont étincelant. Aucun point ne sera marqué en prolongations et, lors des tirs au but, Antoine Dupont a montré des nerfs d’acier. Le Stade Toulousain se qualifiait donc au bout du suspense pour sa quatrième demi-finale consécutive, il n’ira pas plus loin, il sera éliminé par sa bête noire du Leinster. Mais ce match en Irlande restera dans l’histoire des Coupes d’Europe.

Angleterre – France : Tournoi des Six Nations 2023, 11 mars 2023 (10-53)

Les Bleus n’ont pas gagné le Grand Chelem en 2023, mais ils ont signé une victoire historique à Twickenham puisqu’ils restaient sur 10 défaites consécutives en Angleterre dont 8 dans le Tournoi. C’est bien simple, la France ne s’était plus imposée dans ce stade depuis 2005 (18-17). Pour réaliser cet exploit et avec un score de cette ampleur, il fallait un grand Antoine Dupont. Le capitaine français n’a pas déçu pour l’un des derniers matches des Bleus avant la Coupe du monde.

Très influent dès le début du match, le demi de mêlée a profité de l’effondrement du collectif anglais et des espaces qu’il a laissés. Antoine Dupont a parcouru 46 mètres au cours de ce match, il a réalisé des gestes que peu de joueurs peuvent réaliser comme une passe masquée pour Gaël Fickou ou un 50-22 très juste et dans le bon tempo.

La meilleure preuve du grand match réalisé par Antoine Dupont est l’ovation qu’il a reçue à sa sortie de la part du public anglais. Peu de Français ont eu droit à une telle reconnaissance lors d’un Crunch.

France – Nouvelle-Zélande : Coupe du monde 2023, 8 septembre 2023 (27-13)

Il a guidé la France dans ce match inaugural de la Coupe du monde face à la Nouvelle-Zélande. Dupont avait une pression énorme sur les épaules, mais il a tenu son rang. Il n’a pas déçu. Dominés en première période, les Français ont tenu le choc, revenant de la mi-temps avec d’autres intentions et leurs leaders ont tenu leur rôle, s’imposant finalement 2713 et s’assurant quasiment dès le premier match la 1ère place du groupe.

Antoine Dupont a été le régulateur du jeu, le patron attendu alors qu’il n’avait pas l’habitude de jouer avec Matthieu Jalibert, remplaçant de Romain Ntamack gravement blessé.

La France a parfaitement démarré sa Coupe du monde, malheureusement elle ne passera pas le cap des quarts de finale, éliminée par l’Afrique du Sud avec un Antoine Dupont qui n’était pas à 100% physiquement après avoir été sévèrement blessé au visage lors du 3ème match de poule par le capitaine namibien. Il a fait son retour face aux Boks, mais ça n’a pas suffi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi