mardi 27 septembre 2022

Marc Palmier (Aurillac) : « L’objectif, c’est le Top 6 »

À lire

Alors qu’il a signé son premier contrat professionnel en 2021, à l’âge de 22 ans, Marc Palmier est déjà un élément majeur de la formation aurillacoise. Alors que la saison 2022/2023 va débuter, les ambitions sont grandes à Aurillac. Entretien, pour le Quotidien Du Sport et Cyclsme magazine.

Rester à Aurillac était-ce une évidence pour vous cette saison ?

J’ai tenté ma chance très jeune à Clermont pour toucher du bout des doigts le monde professionnel et c’est ce que j’ai fait. J’ai eu l’opportunité de revenir à Aurillac il y a trois ans. Toute ma famille est là pour me soutenir, mes amis aussi. Beaucoup de personnes qui me connaissent sont présentes au stade donc ça me fait plaisir et avoir autant de temps de jeu que maintenant, c’est super d’un point de vue personnel.

Le fait d’avoir une formation clermontoise, est-ce un plus pour vous et votre équipe ?

Pour moi personnellement oui. Il y a environ 10 ans, la formation n’était pas assez développée pour que je reste à Aurillac. Maintenant, Aurillac est facteur de talents, notamment grâce aux espoirs qui ont gagné le championnat l’année dernière. Ça fait trois ans que les jeunes aurillacois jouent le haut de tableau, donc c’est vraiment positif.

Marc Palmier bien installé à Aurillac

D’un point de vue collectif, vous sortez d’une saison en demi-teinte avec Aurillac, à quoi cela est dû ?

Je pense qu’on a eu un tournant au milieu de la saison sur deux ou trois matches où on aurait pu voir plus haut. On voulait essayer de toucher le Top 6, mais l’équipe n’était pas assez mûre mentalement, psychologiquement. On a su très vite que le maintien était assuré et c’était une bonne nouvelle, car les saisons précédentes, c’était un peu plus compliqué pour le club. L’année dernière, nous sommes repartis sur de bonnes bases et je pense que ça va perdurer cette année, car la colonne vertébrale est la même, c’est très positif pour cette nouvelle saison et ce nouveau challenge.

Mais n’êtes-vous pas inquiet sur le fait qu’il y ait eu peu de recrues cet été ?

Non, parce que je pense que l’apport des espoirs va faire du bien à l’équipe première. Le groupe se connaît très bien maintenant, cela fait trois ans que les joueurs restent les mêmes. Maintenant, à nous, leaders de jeu, leaders de groupe d’emmener l’équipe à la plus haute place possible.

Quels sont les objectifs ?

L’objectif est le même que la saison dernière, je pense qu’il est atteignable et c’est le Top 6. A nous de mettre tout en oeuvre pour le réussir, notamment sur les matches qui peuvent nous faire basculer du bon côté, qu’on a mal gérés la saison dernière. On a toutes les cartes en main, parce qu’on travaille bien, on a fait une bonne pré-saison. Donc le Top 6 me parait un objectif atteignable.

La saison dernière, seulement une victoire à l’extérieur et un seul bonus offensif, comment expliquez-vous cela ?

Je pense qu’à l’extérieur on a manqué d’ambition, on était très ambitieux à domicile. C’était notre point fort la saison dernière, cette invincibilité quasi-totale. On a perdu que deux matches face à deux grosses équipes de Pro D2. Il va falloir qu’on fasse mieux à l’extérieur, on en a les capacités. On va rabattre les cartes pour prouver qu’on est capable d’aller chercher des points à l’extérieur et bousculer les équipes du Top 6.

Sur un plan personnel, quels sont vos objectifs avec Aurillac ?

Le but est de toucher le Top 14 et de continuer la route. Je suis satisfait de mon temps de jeu, ça me permet de progresser énormément d’année en année. C’est très positif et le fait d’être très complet va me permettre de monter de division.

Propos recueillis par Louis Douchin

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi