mardi 27 septembre 2022

MHR : un vent de jeunesse pour conserver le Brennus

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Le Bouclier à peine soulevé que le club héraultais du MHR se tourne déjà vers l’avenir en tournant une nouvelle page importante avec pas mal de nouveaux joueurs (jeunes) et les retraites de Ouedraogo et Guirado.

Montpellier a finalement soulevé le Bouclier tant convoité. Le premier de l’histoire après les deux finales perdues en 2011 et 2018. Mais il ne faudra surtout pas se reposer sur ses lauriers trop longtemps. Entre décompression légitime et adversaires toujours plus redoutables, il ne faudra pas perdre de temps (et se perdre) en route.

Le MHR va ouvrir un nouveau chapitre décisif dans l’histoire du club. Certains tauliers ont tiré leur révérence comme Guilhem Guirado ou Fulgence Ouedraogo. D’autres sont partis comme l’enfant du club, Benoît Paillaugue (Toulon), ou l’ouvreur Handré Pollard (Leicester).

« L’arrivée de jeunes est forcément
un atout »

En parallèle, quelques éléments comme Léo Coly, Louis Carbonel, Clément Doumenc ou Simon-Pierre Chauvac ont pris la destination du MHR. Un vent de jeunesse salvateur pour l’équipe héraultaise ? En tout cas, l’héritage légué sera lourd à porter.

« Cela peut être une bonne chose qu’une nouvelle équipe se forme, que des jeunes arrivent. Par contre, cela reste toujours hyper important de se reposer également sur des joueurs d’expérience. Ils connaissent les phases finales, les moments clés d’une saison. Dans une équipe, les leaders sont primordiaux » tempère le pilier héraultais Mohamed Haouas.

Le MHR recrute jeune pour durer

Naturellement pour la recrue de 22 ans, Léo Coly, la problématique est tout autre. « Dans une équipe, la carte de la jeunesse ne peut être qu’un atout. Une page magnifique s’est écrite à Montpellier. Elle va se refermer avec certains joueurs phares qui vont mettre un terme à leur carrière. Les jeunes qui vont marcher sur leurs traces auront aussi à leur tour envie de marquer le club de la même façon. Ce n’est que du positif ».

Un point reste certain, le recrutement est prometteur. L’association Coly/Carbonel pourrait même faire des étincelles à la charnière. Cela permettrait de rester dans le haut du panier et d’éviter de connaître trop de trous d’air.

Le Journal des transferts de Montpellier

Karl Tu’inukuafe (pilier, Blues) – C’est un gros coup réalisé par le MHR. Ce pilier gauche des Blues est international depuis 2018 avec les All Blacks. Suffisant pour mentionner le talent de ce joueur de 29 ans au CV fourni. Mais du même coup en débarquant en France il devrait faire une croix sur son futur avec la sélection de Nouvelle-Zélande. Une aubaine pour Montpellier.

Simon-Pierre Chauvac (pilier, Brive) – Le MHR a piqué le pilier gauche de Brive. C’est un très solide joueur (1m90, 115 kg) prometteur de 24 ans, qui est passé par les différentes catégories d’âges du CAB, et qui pourra rendre de sérieux services.

Clément Doumenc (3ème ligne, Carcassonne) – Longtemps pressenti à Oyonnax, le capitaine de Carcassonne, formé au club, a finalement posé ses valises dans l’Hérault. C’est une belle prise par le staff du MHR.

Léo Coly (demi de mêlée, Mont-de-Marsan) – En pleine progression, le demi de mêlée de 22 ans, ancien champion du monde juniors en 2019, était extrêmement sollicité ces derniers mois. On attendra beaucoup de son association avec Louis Carbonel.

Louis Carbonel (demi d’ouverture, Toulon) – Il était pourtant encore sous contrat avec Toulon jusqu’en juin 2024. Mais Philippe Saint-André et ses adjoints ont travaillé sur le dossier pendant trois mois. Carbonel (23 ans) a aussi pour ambition de retrouver les Bleus.

Ben Lam (ailier, Bordeaux-Bègles) – En fin de contrat en Gironde, l’ailier de 31 ans (84 sélections avec la Nouvelle-Zélande) quitte l’UBB. Son arrivée dans l’Hérault traduit parfaitement le projet mis en place par le club, déterminé par la volonté de stabilité et de renouveau.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi