lundi 17 juin 2024

NBA : pourquoi le mythe des 100 points dans un match va tomber

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Si le mythique Wilt Chamberlain a réussi en 1962 à marquer 100 points dans un match NBA, cette marque qui paraissait inatteignable ne l’est plus vues les gâchettes actuelles.

Tous les records sont faits pour être battus. Celui de Wilt Chamberlain établi il y a 62 ans, le 2 mars 1962, avec 100 points marqués dans une rencontre (contre les New York Knicks avec les Philadelphia Warriors) est toujours d’actualité. Tombera-t-il un jour ?

C’est la grande question qui est de plus en plus d’actualité. D’autres s’en sont rapprochés comme le regretté Kobe Bryant (81 points avec les Lakers contre Toronto le 22 janvier 2006), David Thompson (73 points avec Denver contre Detroit le 9 avril 1978). Finalement, le joueur le plus contemporain qui a le plus affolé les stats sur une rencontre au scoring, c’est Luka Doncic. Le Slovène a catapulté également 73 points (dont 41 en première période !) avec Dallas contre Atlanta le 26 janvier.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du basket dans votre mag

73 points pour Doncic le 26 janvier

Le meneur des Mavericks battant au passage le record de la franchise avec le nombre de points inscrits sur un match (précédemment 60 réalisé par lui-même). Doncic devient aussi le premier européen à passer la barre des 70 points sur un match. Il égale aussi la quatrième meilleure performance de l’histoire en la matière.

C’est aussi le plus grand nombre de points marqués depuis Kobe donc en 2006 contre les Raptors. Outre Doncic, les puissantes gâchettes offensives actuelles ne manquent pas avec Donovan Mitchell et Damian Lillard auteurs de 71 points en 2023 ou Joel Embiid de 70 points cette année voire Giannis Antetokonmpo avec 64 points en 2023.

On ne vous parlera pas de Jack Taylor de l’université de Grinnell auteur de 138 points le 20 novembre 2012 en NCAA ou de l’ancien entraîneur du Mans Erman Kunter auteur de 153 points avec le Fenerbahçe dans un match contre Izmir le 12 mars 1988, un record absolu dans un match professionnel, ou de l’anonyme Boris Klimek qui a lui enfilé 100 points dans un match de championnat polonais en 2014… Des indicateurs peuvent néanmoins laisser croire que le record de Chamberlain est en danger même si Chris Singleron le consultant de beIN SPORTS, est dubitatif.

« Je pense que cela sera extrêmement difficile. Mais si cela devait se produire, ce serait maintenant ! Car on n’a jamais vu une NBA avec autant de points marqués, avec autant de performances individuelles. Il n’est pas si rare de voir des joueurs claquer 70 points. Sauf qu’entre 70 et 100 points, il existe tout de même une petite marge. »

« On constate également clairement que les arbitres sifflent énormément de fautes. Cela permet à beaucoup de joueurs de marquer énormément de points. Il y a dix ans, quinze, vingt ans, cela ne se produisait pas du tout de cette manière. A cette époque, un joueur qui collait 70 points, cela relevait du pur exploit. Aujourd’hui, quand je vois des 50 points, des 60 points, je ne clignote même pas des yeux. »

« C’est une petite réussite, c’est une soirée au bureau (sic), mais ce ne sont pas des exploits à proprement parler. Parler de 100 points, cela me semble par contre bien plus compliqué. Certes, dans le basket moderne, cela ne défend pas tant que cela, il y a aussi de très grands attaquants mais, sincèrement, je ne vois tout de même pas un joueur en marquer 100 ! On a vu Kobe en mettre 80 (81, Ndlr), mais bon… Quand un joueur dépasse les 65, 70 points, on rentre déjà dans quelque chose de très peu ordinaire. Marquer 100 points sur 48 minutes je m’interroge vraiment. »

« Il faudrait rester alors sur le terrain tout le temps, monopoliser le ballon très longtemps. Il faudrait aussi que le joueur en question se trouve dans une équipe lui permettant de prendre 45 à 50 shoots. Existe-t-il de nos jours des équipes bâties ainsi ? Je ne le pense pas… Ou alors il faudrait un énorme tanking en face, voire jouer contre Atlanta ou les Pacers (sourire). Dans leur match, c’est le premier arrivé à 150, alors qui sait… ».

Il ne faut jamais dire jamais. A en croire le champion NBA 2010 (avec Kobe Bryant) Ron Artest, « Wembanyama sera le premier joueur à marquer 101 points dans un match ». Le rendez-vous est pris !

Chamberlain, Wemby avant l’heure !

Il y a des dates et des exploits qui ne s’oublient pas. 2 mars 1962. Wilt Chamberlain réalise l’impensable. Le natif de Philadelphie était connu pour ses dunks ravageurs et ses bras roulés maîtrisés mais, ce jour-là, il a tout simplement délivré la prestation la plus mythique de l’histoire de la NBA. En un match, ce pivot exceptionnel a enflammé la raquette en collant 100 points aux Knicks avec les Warriors de Philadelphie (169-147) :

« Chamberlain était vraiment au-dessus, con-firme le consultant beIN SPORTS Chris Singleton. Il n’y avait pas les mêmes schémas non plus à l’époque. Les raquettes n’étaient pas remplies de la même manière. Toutefois, Chamberlain se promenait car il avait cette technique hors du commun. Il était un peu le Wemby de son époque. Il était grand. Chamberlain shootait beaucoup à l’extérieur. Il était tellement au-dessus du lot et physiquement si affûté. »

« Il existait un tel écart entre lui et les autres, que cela n’existe plus aujourd’hui. Si on prend les exemples d’un Booker et Irving, il y a bien une petite différence, mais elle n’est pas si grande. Dans cette NBA, il y a bien des joueurs un peu plus forts que les autres. Cependant tu peux mettre 20, 25 joueurs dans l’ordre que tu veux sans que cela fasse scandale ».

En son temps, il était par contre bien compliqué de trouver un grand rival à Wilt Chamberlain en termes de niveau (sa rivalité avec Bill Russell reste malgré tout une des plus notoires de l’histoire de la NBA). C’est aussi pour cela que son record tient toujours.

À LIRE AUSSI : Wembanyama plus fort que TP ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi