mercredi 21 février 2024

NBA :pour Nicolas Batum (Philadelphie), c’est maintenant ou jamais !

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Emmené par le tandem magique Embiid/Maxey, Philadelphie demeure un candidat plus que crédible au titre. Une issue heureuse qui ne déplairait pas à… Nicolas Batum, en quête d’un couronnement alors qu’il se rapproche du terme de sa carrière, mais qu’il est toujours aussi précieux (le Français fait partie des 9 joueurs NBA de 35 ans et plus à jouer au moins 24 minutes !).

Quand on regarde l’effectif des Sixers, avec les Joel Embiid (36 points de moyenne) MVP 2023, Tyrese Maxey (près de 26 points de moyenne), Tobias Harris (près de 18 points de moyenne) pour ne citer que ceux-là, tous les espoirs leur sont permis :

« Les Sixers peuvent effectivement rêver au titre. Ils ont une très bonne défense. En play-offs, cela va les aider. Ils ont aussi une bonne attaque sur demi-terrain. Le jeu se ralentissant un peu en play-offs, cela devrait servir leur cause. Ils ont deux immenses joueurs offensifs avec Maxey et Embiid. Avec ce genre de joueurs dans votre équipe, vous pouvez aller loin. »

« Mais Embiid n’a pas encore eu le succès attendu en playoffs. Ce sera notamment à lui de prouver que cette année sera la bonne. Tout se jouera en play-offs. Les Sixers ont certaines bases avec quelques joueurs expérimentés qui sont là depuis pas mal de temps. Ils sont aussi soutenus par des joueurs qui sont de bonnes troisièmes options. Les Sixers sont une équipe très dangereuse » dixit Maxime Lefèvre assistant coach aux Wolves.

Aussi forte soit-elle sur le plan des individualités, la grande difficulté pour cette franchise est clairement identifiée. Ses joueurs, même majeurs, ont souvent du mal à élever le curseur quand cela compte vraiment. Saison après saison, les individualités fortes de Philadelphie ne suffisent pas pour arrêter certains collectifs adverses bien rodés.

La saison dernière, l’élimination face à Boston (4-3) en demi-finales de Conférence a confirmé cette tendance. Transféré aux Sixers en début de saison, Nicolas Batum rêve toujours de titre NBA. C’était déjà le cas quand il se trouvait aux Clippers dès 2020.

À LIRE AUSSI : toutes les infos basket dans votre mag

« Les sixers sont une équipe très dangereuse »

Certes, le natif de Lisieux ne brille plus par ses statistiques personnelles (5,9 points de moyenne, 3,8 rebonds, 2,3 passes), mais son impact et les résultats de son équipe suffisent à son bonheur :

« Au fond, si mes coéquipiers et les coachs sont satisfaits de mon rendement, je me fiche du bruit extérieur. J’ai été comme cela depuis le début de ma carrière. Partout où je passe, mes coéquipiers et mes entraîneurs aiment mon jeu. Pour le reste, c’est drôle car les fans me découvrent quand j’arrive quelque part. Ils ne pensaient pas que je pouvais faire cela. C’est parce que aussi je n’ai pas un jeu flashy », a déclaré le Français. A 35 ans avec plus de 1000 matches NBA derrière lui, « Batman » a bien été accueilli et accepté dans sa nouvelle franchise.

Pour Nick Nurse, l’entraîneur principal des Sixers, Batum est « tellement précieux à bien des égards. Il peut défendre tout terrain et conteste beaucoup de passes. C’est la façon la plus simple pour défendre sur un joueur qui n’a pas de ballon ».

Drafté en 25ème position par Houston en 2008, Batum a fait du chemin depuis (Portland, Charlotte, Clippers, et Sixers depuis octobre suite à l’échange avec James Harden). Mais le titre suprême l’a pour l’instant toujours fui. « Pour sa fin de carrière, décrocher un tel titre NBA, ce serait vraiment cool pour lui » reconnaît Maxime Lefèvre.

« Pourquoi ne pas imaginer un titre pour sa franchise. Si cela devait arriver, ce serait bien pour lui au regard de tout ce qu’il a fait durant sa carrière » enchaîne Ousmane Dieng (OKC). Plus de 15 ans après son arrivée en NBA pareille apothéose constituerait effectivement un magnifique symbole pour Nicolas Batum.

Joueur de devoir par excellence, sa contribution immense serait enfin récompensée. Bien évidemment, on n’en est pas là. Mais au sein des Sixers, cette année, il semble qu’il puisse enfin avoir la possibilité de toucher du doigt son rêve. Une opportunité comme il n’a probablement jamais eu auparavant ! En cas de succès, il rentrerait assurément dans une autre cour. Lui qui a connu tellement de choses sur les parquets du monde entier…

À LIRE AUSSI : les 10 défis de Wembanyama avec les Spurs

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi