jeudi 25 avril 2024

Paris 2024 : grosse pression sur Anthony Jeanjean (BMX), attendu au tournant

À lire

Anthony Jeanjean va participer à ses deuxièmes JO. Comme à Tokyo, le Montpelliérain fera partie des favoris. Après son échec au Japon (7ème), le Français est revanchard et voudra briller devant son public.

Depuis Tokyo et sa décevante 7ème place, Anthony Jeanjean ne pense qu’à Paris. Le Biterrois a eu trois ans pour oublier sa déception, sa chute en finale dans le deuxième run alors qu’il était double champion d’Europe (2019 et 2021) et qu’il faisait partie des favoris pour une médaille. C’était une sérieuse chance de médaille pour la délégation française et la déception était grande, mais la remise en question a, aussi, été rapide :

« Anthony n’a pas trop cogité, il s’est rapidement remis de l’échec de Tokyo. C’est un garçon intelligent, qui a la tête sur les épaules, il a analysé ce qui n’avait pas fonctionné. La préparation se passe bien, il est à fond et très motivé » explique Florian Ferrasse, head coach des équipes de France. Après une chute, le plus important est de savoir se relever.

Il a su le faire pour aller glaner un troisième titre européen consécutif en 2022 avant de prendre la 2ème place en 2023. Il a montré qu’il avait digéré Tokyo en étant régulier et en terminant 2ème et 3ème des Coupes du Monde 2022 et 2023. Pour se relever, il faut aussi savoir analyser les raisons d’un échec. Il a pris des décisions importantes pour son bien-être. Son équipe s’est étoffée pour un suivi plus poussé avec un préparateur mental, une nutritionniste en plus afin de repartir sur de bonnes bases. Il fait aussi beaucoup de préparation mentale d’autant plus qu’à Paris la pression sera énorme, les attentes aussi.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du sport dans vos mags

« C’est quelqu’un de très patriote. Concourir en France est une source de motivation pour lui plutôt que du stress »

« C’est quelqu’un de très patriote. Concourir en France est une source de motivation pour lui plutôt que du stress. L’objectif principal, c’est de décrocher une médaille, toute la préparation est axée sur cet évènement de l’année pour nous. Il a remporté la première étape de la Coupe du monde au Japon, tout se passe bien pour lui pour l’instant. Il a gagné alors qu’il n’est pas à son pic de forme, il le sera en juillet pour les JO donc c’est prometteur. Le travail mis en place paye. A quelques semaines de l’échéance, il travaille le domaine technique avec son entraîneur, il apprend certaines figures. »

Anthony Jeanjean est l’un des rares riders européens à se hisser au niveau des Australiens et des Américains, c’est d’ailleurs un Australien Logan Martin qui est tenant du titre. Il est le roi de la discipline, mais il n’est pas imbattable puisqu’il a fini 2ème des derniers championnats du monde derrière le Britannique Keiran Reilly. Un Reilly très en forme puisqu’il a décroché le titre européen quelques semaines plus tôt. Anthony Jeanjean rêvait secrètement de revêtir le maillot arc en ciel et être le premier européen champion du monde, cet honneur est revenu au Britannique.

Dans ces Mondiaux, Anthony Jeanjean a déçu. Comme à Tokyo, il a chuté en finale à deux reprises et a terminé 24ème. Il a raté ses deux runs sur la même figure sur un saut, une figure qu’il maîtrisait pourtant à l’entraînement. Dès le mois d’août après les Mondiaux, il est reparti à l’entraînement pour effacer cette déception à Paris. Il a remporté la manche de Coupe du monde au Japon et il entame la dernière ligne droite vers les JO :

« Je pense que la compétition va être très disputée. Il y aura 9 concurrents, tous sont dangereux car le niveau est assez homogène et les chutes toujours possibles malheureusement. Les trois médaillés de Tokyo (Logan Martin, Daniel Dhers et Declan Brooks) se dégagent, ils font partie des favoris. Dans notre sport, il y a une part d’aléatoire. »

Anthony Jeanjean cherche le sacre ultime

« Ce sont les coureurs les plus réguliers qui sont récompensés, Anthony fait partie des coureurs les plus réguliers. Logan Martin vise un deuxième titre olympique consécutif, mais Anthony fera tout pour aller le chercher. Ces JO à Paris peuvent, bien sûr, donner un beau coup de projecteur sur notre discipline. »

La Concorde va accueillir en juillet des épreuves de BMX qui s’annoncent spectaculaires. A Tokyo, la discipline avait connu un beau succès. Il devrait en être de même à Paris. Un titre olympique changerait non seulement la vie d’Anthony Jeanjean, mais aussi le destin d’une discipline en plein essor, mais qui reste encore confidentielle.

Le saviez-vous ?

Anthony Jeanjean fait partie de l’armée de champions. Il est sergent dans l’Armée de Terre. Il s’agit d’un programme d’accompagnement du Ministère des Armées qui permet aux sportifs d’avoir un revenu régulier et de pouvoir ainsi se préparer pour les compétitions l’esprit libre. Ils participent à des évènements et portent fièrement les couleurs de l’Armée sur les podiums.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi