jeudi 25 avril 2024

Paris 2024 : les coulisses de la préparation de Teddy Winner

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

A 35 ans, Teddy Riner arrive à Paris avec le moral gonflé à bloc pour aller chercher une nouvelle médaille d’or, la 4ème, à domicile lors des Jeux Olympiques. C’est un Riner redoutable et revanchard après sa médaille de bronze à Tokyo qui devrait écœurer la concurrence.

Il est l’homme qu’on ne bat pas (ou presque). Depuis qu’il a connu ses premières compétitions en 2005, Teddy Riner est devenu la référence du judo français, mais aussi du sport tricolore. Toujours attendu quand il monte sur le tatami, le natif de Pointe-à-Pitre a clairement fait de ces Jeux de Paris un objectif comme pour effacer les déconvenues du passé avec les Jeux Olympiques.

Car s’il y a bien une compétition qui lui a souvent entraîné des frustrations, ce sont les JO. Lors de sa première participation, alors qu’on lui promettait l’or, il est reparti avec le bronze de Pékin en 2008 après avoir été défait par Tangriev pour une simple pénalité sévère en prolongation.

Et à Tokyo en 2021, il se fait surprendre au Golden Score par Bashaev, mais il se remobilise pour aller décrocher une 4ème médaille individuelle aux JO avant de compléter sa collection avec la première apparition de l’épreuve par équipes mixtes avec une médaille d’or aux côtés de Clarisse Agbégnénou, Romane Dicko, Axel Clerget, Sarah-Léonie Cysique et Guillaume Chaine. Depuis qu’il a pris rendez-vous avec les Jeux dans sa carrière, Riner est toujours reparti avec une médaille.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du sport dans vos mags

Teddy Rinner, un médaillé à chacun de ses Jeux

Une performance rare. Au moment de penser à Paris 2024, Teddy Riner a pris le temps de se préparer pour arriver en pleine forme. Avec son entraîneur Franck Chambily, ils ont planifié une préparation de longue date. Et au moment de repartir pour son objectif Paris 2024, en 2022, il avait déjà montré sa motivation en prenant moins de poids que ses précédentes années de relâchement.

« Teddy a fait attention et quand il a toutes ses qualités physiques, c’est plus simple, expliquait son coach. C’est important de se préparer sereinement, sans se blesser et en prenant du plaisir. » Avec son expérience, il a fait en sorte de mettre tous les atouts de son côté. Il n’est pas resté sur ses acquis et celui que l’on surnomme Big Tedd sait faire en sorte d’améliorer ses spéciaux tout en ajoutant des mouvements supplémentaires qui devraient surprendre la concurrence. Riner veut être plus dans l’action que dans la réaction.

Pour se préparer aux Jeux Olympiques, Teddy Riner s’est offert en février une nouvelle médaille d’or au Grand Slam de Paris. En remportant sa 8ème  médaille devant son public, le pensionnaire du Paris Saint-Germain n’a pas manqué de prendre rendez-vous avec les Français, qui seront nombreux à le soutenir.

« C’est une très belle façon de commencer l’année, expliquait-il après sa victoire, en zone mixte. J’ai eu des super sensations. Je tenais à venir ici même si je me suis engagé tardivement. C’était important pour moi de venir sur ce tournoi de Paris, cela me faisait une très bonne révision car ce sera comme ça le jour J lors des Jeux. Le public m’a bien porté. Maintenant, il faut rester les pieds bien sur terre, faire un état des lieux. Il me manque des choses. Ce que j’ai fait aujourd’hui est bien, je ne vais pas dire le contraire, mais il reste six mois pour continuer à travailler. Mais là, j’ai pu me situer dans le contexte international. »

Avant de rajouter. « C’était important. C’est pour ça que je voulais disputer ce tournoi alors qu’il y en avait beaucoup d’autres possibles. J’ai pu bosser mon judo, ma tactique face aux adversaires que j’ai pris aujourd’hui. Après, je ne perds pas de vue que ce tournoi était de la préparation, que ce n’est pas l’objectif principal. J’aurais préféré me vautrer ici que le jour J. »

D’autant plus que la concurrence continue de travailler pour venir contrarier les rêves de victoire à Paris 2024 de Teddy Riner. Il le sait et ne manque de le répéter. Il va continuer à se préparer sérieusement avec une nouvelle compétition internationale en Turquie puis une grosse période de repos et d’entraînement pour peaufiner sa condition physique en vue des Jeux Olympiques.

Le vendredi 2 août sera le moment que toute la France attend. La possibilité de vivre une journée exceptionnelle avec l’or comme objectif. Sans oublier le lendemain l’épreuve par équipes mixtes. Une journée tout aussi importante pour Teddy Riner qui aime le partage dans son sport et si cela fait encore vibrer l’Arena Champs-de-Mars qui aura l’occasion de présenter le plus beau chef d’œuvre de la carrière de Teddy Riner.

Le saviez-vous ?

Malgré ses capacités hors norme et sa domination sur la concurrence, Teddy Riner a dû attendre ses deuxièmes Jeux Olympiques à Londres pour repartir avec sa première médaille d’or. C’était en 2012. Entretemps, il avait déjà remporté 5 titres de champion du monde et 2 titres de champion d’Europe. Mais avec 5 médailles (3 en or et 2 en bronze), le Français est un candidat naturel à une nouvelle breloque à Paris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi