mercredi 17 juillet 2024

Pro D2 : cette fois, Colomiers ne veut pas se rater !

À lire

La fin de la dernière saison de Colomiers a été bien malheureuse dans une fin de championnat qui a vu le club perdre sa 6ème place synonyme de barrages d’accession de Top 14. Pour repartir de l’avant, le club mise sur une nouvelle ère.

La fin de saison a été compliquée pour Colomiers qui, pour la première fois en trois ans, ne s’est pas qualifié pour les barrages d’accession de Top 14. En effet, présents dans les 6 premiers pendant 25 journées, le club d’Haute-Garonne s’est écroulé en perdant 5 de ses 6 derniers matches de Pro D2.

À LIRE AUSSI : toute l’actu rugby dans votre mag spécial

« On a eu une spirale négative avec les blessures de certains joueurs importants, un manque d’efficacité, une perte de confiance et des mauvais résultats qui ont entraîné d’autres mauvais résultats. Donc maintenant, on tire des enseignements sur l’aspect psychologique et bien évidemment sur la maîtrise de notre jeu puisque pour gagner les matches, il faut être performant rugbystiquement et on l’a bien moins été sur la fin de saison » explique l’entraîneur Julien Sarraute.

Une 7ème place décevante, mais pas ridicule quand on sait que Colomiers représente le 9ème budget et la 10ème masse salariale de Pro D2.

Un recrutement plus conséquent

La défense était l’une des forces des Columérins, mais elle s’est montrée plus fragile en 2022/2023. Si elle n’avait encaissé que 595 points la saison passée, faisant de l’équipe la 3ème meilleure défense du championnat, l’US Colomiers s’est montré plus friable cette année en n’essuyant pas moins de 678 points pour la 9ème défense.

Un point problématique pour Julien Sarraute qui attribue cette descente au mental de ses joueurs « La qualité défensive, c’est le reflet de l’état d’esprit, c’est le reflet de l’âme de l’équipe. Effectivement, on a été moins performants que les autres années dans ce secteur-là et c’est ce qui m’affecte le plus. On va continuer d’élever l’exigence et aller chercher ce supplément d’âme pour performer ».

Pour retrouver le chemin des barrages, l’US Colomiers s’est montré plus actif sur le marché des transferts que les années précédentes, en recrutant de nombreux joueurs jeunes aux expériences déjà faites, mais aussi de petites pépites comme Rodrigo Marta.

Un recrutement plus conséquent expliqué par une fin de cycle, « C’était la fin de vie d’un groupe avec lequel on a partagé des moments merveilleux. On s’est construit un état d’esprit et une identité dans la difficulté. On va repartir sur un nouveau cycle avec un effectif qui va comporter 10 nouveaux joueurs parce que c’était nécessaire de rajeunir le groupe. Le projet de formation tient toujours également puisqu’on a fait signer quatre jeunes du centre donc on a confiance en la jeunesse qui arrive ».

Pour cette saison, l’objectif premier n’est pas celui de se qualifier pour les barrages, un objectif « ambitieux qui pourrait être vu comme prétentieux », mais de reconstruire un état d’esprit irréprochable. « Je m’attends à ce qu’on vive une belle saison, mais j’attends surtout qu’on fasse les efforts nécessaires pour performer ! ». Si l’objectif n’est pas réellement défini, les mots de Julien Sarraute, eux, sont clairs.

L’US Colomiers va-t-il retrouver les barrages ?

Pour la première fois depuis trois saisons, l’US Colomiers a échoué aux portes des barrages avec une 7ème place décevante. Avec une restructuration de l’effectif et pas moins de 11 recrues (pour 13 départs), les joueurs vont devoir travailler ensemble et s’adapter pour performer. Même si Julien Sarraute a annoncé vouloir dans un premier temps retrouver un état d’esprit irréprochable, les supporteurs columérins espèrent bien une nouvelle place dans le top 6.

Le marché des transferts de Colomiers

Arrivées : Simutoga (Bourgoin), Dimcheff (Bordeaux), Roux (Soyaux-Angoulême), Harley (joker Coupe du monde, Carcassonne), Dulon (Carcassonne), Tamani (Fijian Drua, Fidji), Herron (Biarritz), Laborde (Perpignan), Nu’u (Rebels, Aust.), Pinto (Pau), Marta (Dax).

Départs : Sheklashvili (TOAC TOEC), Elliot (Perpignan), Ricard (Bordeaux), Pacheco (Lyon), Peysson (Castres), Séguy (Dax), Maurino (arrêt), Deysel (libre), Campagnaro (libre), Moro (arrêt), Palisson (arrêt), Rokoduguni (Arcachon), Delas (Nice), Auriac (rp. Toulouse, joker Coupe du monde).

La recrue : Rodrigo Marta

C’était le joueur sensation de la saison en Nationale ! Rodrigo Marta, ailier de Dax a terminé meilleur marqueur de son championnat avec pas moins de 17 essais marqués en 20 matches. Le prodige portugais rejoint donc Colomiers au détriment de Pau et Bayonne, et s’est engagé avec le club jusqu’en 2026 où il retrouvera son coéquipier en sélection Vincent Pinto. Véritable facteur X de son équipe, les regards seront braqués sur lui pour cette nouvelle saison de Pro D2 où il devra confirmer son potentiel à son retour de la Coupe du monde.

La fiche technique de Colomiers

  • Président : Alain Carré
  • Budget : 7,8 millions d’euros
  • Saison dernière : 7ème de Pro D2
  • Stade : Michel-Bendichou Allée de Brière 31 770 Colomiers
  • Capacité : 7380 places
  • Accès : Bus 63 et Bus L2 Les stations les plus proches sont : -Saint-Jean est à 450 mètres du stade soit 6 minutes de marche -14ème Régiment d’Infanterie est à 1156 mètres du stade soit 15 minutes de marche.
  • Palmarès : Challenge de l’Espérance (1989, 1990, 1992, 2008), Challenge européen (1998), finaliste de la Coupe d’Europe (1999), vice-champion de France (2000), Challenge Armand Vaquerin (2002), champion de Fédérale 1 (2005, 2008, 2012)

Oscar Lachaize

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi