jeudi 25 avril 2024

Rio 2016 : Tony Yoka n’a pas déçu

À lire

Tony Yoka a parfaitement clôturé la magnifique campagne des boxeurs français à Rio (six médailles, le meilleur résultat de l’histoire). Grand favori de la catégorie des super-lourds (+91 kg), il a remporté en 2016 une médaille d’or qui fera date.

La famille Yoka a réalisé une belle campagne à Rio en ramenant à la France ses deux médailles d’or en boxe. Le couple doré Tony Yoka-Estelle Mossely a écrit l’une des plus belles histoires des JO. Après sa compagne, Tony Yoka entrait en piste avec le statut de grand favori. Un an avant, il était déjà devenu le premier français à remporter le titre mondial amateur en super-lourds.

Depuis le début de sa carrière, sa progression a été constante comme le rappelle le journaliste Jean-Philippe Lustyk : « Tony avait brillé aux JO de la jeunesse en 2010, il était champion du monde à Doha en 2015, il était attendu, c’était le favori et il a super bien géré ce statut ce qui était loin d’être évident. Il était programmé pour être champion olympique, il n’a pas déçu. »

À LIRE AUSSI : tout le sport dans vos mags

« Il était programmé pour être champion olympique, il n’a pas déçu »

Après un tournoi bien maîtrisé, il est en difficulté lors de sa demi-finale face à Filip Hrgovic. Il mène les deux premiers rounds avant de se faire une grosse frayeur lors du troisième lorsqu’il se tord la cheville. Il résiste au retour du Croate et se qualifie pour la finale. Avec cette gêne à la cheville, il manque de mobilité, mais il esquive bien les coups de l’Anglais Joe Joyce. A la 6ème reprise, le camp Yoka peut laisser éclater sa joie lorsque l’arbitre arrête le combat.

« Il a fait un bon tournoi, il a été régulier, on voyait qu’il était en forme, bien en place, qu’il gérait parfaitement l’énorme pression qu’il avait sur les épaules. Sa période de préparation avait été parfaitement gérée. Il y a eu cette petite alerte à la cheville face à Hrgovic, mais il est allé au bout et a réalisé son rêve. Avec le titre de sa compagne Estelle Mossely, la belle histoire est là, l’une des plus belles de l’histoire des JO. »

Champion du monde, champion olympique des poids lourds, la catégorie reine, le chemin vers le monde professionnel est grand ouvert. Il doit maintenant s’y imposer. Il est programmé pour devenir une star en passant professionnel, mais tout ne se déroule pas comme prévu. Malgré un exil aux Etats-Unis pour franchir ce nouveau cap, il bat des adversaires de faible niveau, mais s’incline quand le niveau s’élève.

Yoka à la relance aux JO de Paris

Sa dernière victoire remonte à 2021, il ne parvient pas à décrocher des combats face à des boxeurs de renom. Les attentes étaient tellement importantes que la déception est immense :

« Tous les champions olympiques de cette catégorie sont devenus des cracks par la suite, je pensais que Tony réussirait, mais non. Toutes les planètes étaient alignées pourtant, Canal + a mis beaucoup d’argent pour promouvoir ses combats, mais il n’a pas progressé. Le bilan est décevant. J’ai été surpris qu’il ait autant de difficultés d’autant plus que tout avait été mis en place pour qu’il réussisse chez les professionnels. Personne n’imaginait un tel échec. »

Aujourd’hui, l’avenir de Tony Yoka est en suspens, sa dernière défaite à Roland-Garros lui a fait très mal, il était sonné au moment de commenter les raisons de son échec et ne semblait plus trouver les mots. Les boxeurs français vont, eux, aussi combattre à Roland-Garros, les phases finales des JO de Paris étant programmées Porte d’Auteuil.

Tony Yoka avait lui-même succédé à Brahim Asloum, couronné en 2000, il avait donc fallu attendre 16 ans pour avoir un nouveau champion olympique de boxe. Tony Yoka devrait rester pendant un long moment le seul champion du monde de boxe en super-lourds. Son titre olympique fera date.

Le saviez-vous ?

Au moment où il devient champion olympique à Rio, une magnifique carrière professionnelle s’ouvre pour Tony Yoka. Canal + n’hésite pas à lui proposer un contrat de 8 millions pour 15 combats, une série de combats intitulée « la conquête ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi