samedi 2 mars 2024

Top 14 : La course au Bouclier décryptée par les consultants du rugby

À lire

Cinq Consultants se sont prêtés au jeu des prévisions pour la saison de top 14. Un exercice difficile tant le Championnat est homogène. Voici leurs pronostics*.

Erik Bonneval : « Le départ de Kolbe n’est pas un problème pour Toulouse »

« Tout est remis à zéro, mais Toulouse et La Rochelle ont des certitudes même si ces derniers ont changé de staff. Toulouse a misé sur la stabilité et je ne pense pas que le départ de Kolbe soit un problème insurmontable.

Ils ont des jeunes derrière qui peuvent prendre le relais. J’aurais été plus inquiet s’ils avaient perdu Cyril Baille ou Julien Marchand.

Toulouse est favori et derrière je vois bien le Stade Français qui sera sur la lancée de sa saison dernière et l’UBB qui a peu recruté également. Toulon, quand ils sont au complet, c’est bien, mais avec quelques absents c’est light. Pour le maintien, ça se jouera entre l’USAP, le BO et Brive. »

BeIN Sports

Marc Lièvremont : « Montpellier peut venir troubler le haut du classement »

« C’est quasi impossible de donner le nom du champion, il y a une dizaine d’équipes qui peuvent se qualifier dans les 6 et après tout peut arriver.

Toulouse et La Rochelle ont fait la transition en douceur entre les deux saisons, je ne pense pas que les départs de Gibbes et Patat changent la donne, O’Gara dirigeait déjà en partie la manœuvre, il est bien installé. Montpellier a un bel effectif, il peut venir troubler le haut du classement.

Le Racing 92, l’UBB, Clermont et le Stade Français se battront pour le Top 6. Le Racing 92 a craqué sur la fin physiquement car ils avaient laissé de l’énergie dans la finale de la Champions Cup qu’ils avaient jouée en début de saison en octobre à cause du COVID.

Attention au CO qui avance masqué comme d’habitude, le LOU est ambitieux et Toulon a un effectif conséquent. Pour le maintien, on aura Brive, l’USAP et le BO. Le BO s’est qualifié au forceps, est monté lors de ce barrage épique contre Bayonne.

Il n’a rien volé, mais il évolue dans un contexte complexe, il faudra que les joueurs maintiennent la bonne cohésion de groupe qu’on a pu percevoir la saison dernière. »

Canal+

Richard Pool-Jones : « Deux championnats en un »

« Il n’y aura pas de surprise avec le Stade Toulousain qui sera au moins dans le dernier carré. C’est la plus grosse écurie en Europe, avec des joueurs interchangeables et des doublures de qualité.

Le Racing 92 va tourner à plein régime, j’aime beaucoup leur 3ème ligne Ibrahim Diallo. J’ai été surpris par La Rochelle, par le fait qu’ils ont atteint deux finales avec un niveau physique impressionnant.

La saison est très longue, mais ces deux équipes seront dans les 6. Toulouse, La Rochelle, le Racing 92 et Clermont seront devant. Juste derrière eux, je vois bien l’UBB. Il y aura deux championnats et celui du bas concernera l’USAP, le BO, Pau et Brive avec un avantage pour Brive qui est habitué à jouer le maintien.

Ils ont la recette, mettent du cœur et cible les bons matches. Au niveau des joueurs, en plus d’Ibrahim Diallo, je pense que Joris Segonds va faire une grosse saison. Il va batailler avec Sanchez au Stade Français pour le poste de titulaire, cette concurrence va lui servir.

Sekou Macalou devrait aussi briller. C’est un 3ème ligne très mobile, capable de traverser tout le terrain. S’il est sérieux, il sera aux portes de l’équipe de France. Harry Glover qui arrive du 7 va surprendre du monde aussi. C’est un excellent joueur qui a signé au Stade Français. »

RMC

Julien Tomas : « Le Stade Toulousain et La Rochelle sont au-dessus »

« Le Stade Toulousain et La Rochelle seront un ton au-dessus cette saison encore. Le seul bémol, c’est que même s’il y a eu une intersaison ce sont deux équipes qui ont enchainé la saison dernière en allant au bout des deux compétitions et elles ont des internationaux.

L’UBB peut faire quelque chose, il ne cesse de progresser avec Urios, ils ont un jeu offensif, agréable à regarder, ils prennent des risques. Le Racing 92 sera présent aussi. C’est costaud partout, mais c’est un collectif qui dépend de ses internationaux et qui a du mal à tenir le rythme sur les matches capitaux.

Montpellier a une belle équipe, mais ils n’ont pas de profondeur de banc. C’est un peu l’inconnu comme Clermont qui a perdu Azéma qui était là depuis longtemps et Toulon qui est une équipe vieillissante sur certains postes. Le LOU est trop irrégulier pour espérer quelque chose.

L’USAP me semble plus armée que Biarritz pour le maintien, Pau et Castres vont lutter aussi car ils n’ont pas de banc solide. Je vais regarder avec attention l’évolution de Jaminet, l’arrière de l’USAP.

Un peu à l’image de Bouthier il a eu un parcours peu linéaire, il est passé par des clubs inférieurs, on ne lui a pas fait confiance. Ce sont des joueurs humbles, qui gardent les pieds sur terre. »

Sud Radio : « Le Racing, c’est tout ou rien ! »

« Je suis impatiente de voir comment La Rochelle va réagir après les deux finales perdues. Le départ de Jono Gibbes ou même de Grégory Patat ne change pas l’ADN du jeu de l’équipe rochelaise. Ils doivent travailler sur les points qui n’ont pas fonctionné, la gestion de finales.

Toulouse et La Rochelle ont des effectifs peu modifiés donc il seront encore présents pour le titre cette saison. Le Racing 92 peut les concurrencer, mais avec eux c’est un peu tout ou rien.

Ils peuvent être flamboyants ou au contraire absents. Ils ont un effectif extra, mais ils sont dépendants de leur charnière et Russell peut passer au travers quelques fois. L’UBB vient taper à la porte comme la saison dernière, mais je pense qu’ils sont un ton en-dessous.

Le Stade Français a enregistré deux, trois arrivées intéressantes, on attend de voir avec eux car ça peut être très irrégulier aussi. Toulon, c’est un peu la même chose, ils ne sont pas loin, mais c’est en construction dans le jeu, l’arrivée de Kolbe pourra peut-être les faire monter d’un cran. Avec Montpellier, on est dans l’expectative aussi.

On a vu de belles choses en fin de saison, ils sont revenus à un jeu plus direct. Quand elle envoie du jeu, elle n’y arrive pas, il faut revenir aux fondamentaux.

Biarritz peut surfer sur sa dynamique de fin de saison dernière, c’est une équipe qui gère bien les matches couperets, ce sera important dans l’optique du maintien. Mais cette équipe pourra-t-elle tenir le rythme toute la saison ?

Pas sûr. Je vais suivre avec attention le nouvel ouvreur de Clermont JJ Hanarahan. On le connait moins, il peut apporter beaucoup dans un secteur qui a souffert. Il faudra voir aussi comment l’équipe gère le départ d’Azéma. »

Sud Radio

*Ces pronostics ont été récoltés avant le début de la saison.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi