dimanche 14 juillet 2024

Top 14 : Perpignan mise sur l’expérience d’Azema pour le maintien

À lire

Depuis sa remontée dans l’élite en 2021, l’USAP n’a jamais vécu une saison facile. De candidats au maintien, les Catalans veulent devenir des candidats au milieu de tableau. Pour y parvenir, ils ont donné les clés de l’équipe à Franck Azéma.

A Clermont ou à Toulon, Franck Azéma s’est construit en quelques saisons une belle image de manager. Après avoir redonné une âme au collectif toulonnais, il a répondu favorablement à l’appel du président pour un retour à Perpignan, une équipe en difficulté dans le Top 14, mais qui possède un potentiel très intéressant : « Le retour de Franck Azéma est une très belle histoire pour l’USAP. On veut construire sur le long terme. Perpignan doit consolider sa place dans l’élite et le faire progressivement. L’objectif est d’être dans les 10 puis de se rapprocher du Top 6 dans les trois ans » annonce le président Rivière.

À LIRE AUSSI : TOUTE L’ACTU RUGBY DANS VOTRE MAG SPÉCIAL

« Je n’ai pas envie de dire qu’on va jouer le maintien » (Azéma)

Heureux de revenir dans sa région, Franck Azéma s’est montré optimiste en conférence de presse et sur la même longueur d’onde que son président en termes d’ambitions : « L’objectif, c’est le Top 14. Je n’ai pas envie de dire qu’on va jouer le maintien ni qu’on va jouer le titre. S’engager sur le Top 14, c’est mettre en place un processus pour performer tous les weekends. Je suis heureux de retrouver la ferveur propre à l’USAP. »

Avec un budget en hausse de 18 à 21 millions d’euros, les dirigeants ont construit un effectif complet qui sera peu impacté par la Coupe du monde avec un seul joker Coupe du monde, le talonneur de Montpellier Maurouard et surtout la présence dans l’effectif du phénomène Posolo Tuilagi.

À LIRE AUSSI : L’ENTRETIEN DU PRÉSIDENT RIVIÈRE SUR LA SITUATION DU CLUB

Un budget en hausse à 21 millions d’euros

Champion du monde U20, le phénomène (19 ans) sera protégé par Franck Azéma qui a tenu à avoir un autre 2ème ligne pour ne pas trop solliciter son jeune joueur. Ce sera Marvin Orie, le solide 2ème ligne des Stormers. Le retour de l’ouvreur italien Allan est l’un des gros coups du Mercato.

L’USAP a regardé aussi du côté de Clermont pour construire son effectif avec les arrivées des trois-quarts Jean-Pascal Barraque, Apisai Naqalevu et du Racing 92 avec Louis Dupichot qui se voit offrir une belle occasion de se relancer. Ailier ou arrière, il aime jouer et relancer de loin et entre parfaitement dans la philosophie de jeu d’Azéma.

Il manque peut-être un gros arrière pour avoir un effectif complet mais, comme les années précédentes, l’USAP va s’appuyer sur son public bouillant pour prendre des points précieux à domicile et proposera du jeu sous la houlette d’Azéma. L’enjeu n’empêche pas le jeu avec comme objectif de se rapprocher du Top 10.

Une 3ème finale pour se maintenir ?

Depuis sa remontée en 2021 l’USAP n’a pas connu de saison tranquille. Le club catalan a toujours navigué dans les eaux troubles du championnat, il reste sur deux 13ème place consécutives, mais a toujours pris le dessus sur l’équipe de Pro D2 (Mont-de-Marsan puis Grenoble) qu’il rencontrait. Malgré ses difficultés, Perpignan a une équipe de niveau Top 14 au-dessus des équipes de Pro D2 qui prend les points importants quand il le faut.

Elle est notamment intraitable à domicile. Cette saison, au regard du recrutement, les Perpignanais pourraient faire mentir le dicton jamais 2 sans 3, ils ont les moyens, l’équipe et surtout le manager pour faire mieux que la 13ème place. Ils pourraient lutter pour une place aux alentours du Top 10 à condition de se montrer un peu plus consistants à l’extérieur un peu à l’image de l’Aviron Bayonnais la saison dernière.

Le marché des transferts de Perpignan

Arrivées : Allan (Harlequins, Ang.), Barraque, Naqalevu et Van Tonder (Clermont), Bertheau (Biarritz, rp), Ceccarelli (Brive), Dupichot (Racing 92), Fa’a’so’o (London Irish, Ang.), Maurouard (Montpellier, joker Coupe du monde), Orie (Stormers, Af.Sud.), Roelofse (Stade Français), Sobela (Lyon), Veredamu (Lyon), Azéma (entr. Toulon)


Départs : Faasalele (joker Coupe du monde, Toulouse), Tilsley (joker Coupe du monde, Toulouse), Fernandez (Mont-de-Marsan), Fia (Bourg-en-Bresse), Halanukonuka (Grenoble), Laborde (Colomiers), Mahu (Massy), Mamea Lemalu (libre), Shields (Hurricanes, Nlle.Zél.), Tadjer (retraite), Tedder (Racing 92), Witty (Rouen)

La recrue : Tommaso Allan

Avec le départ de Tristan Tedder au Racing 92, l’USAP cherchait un ouvreur impactant comme pouvait l’être le joueur formé au Stade Toulousain. Sept ans après son départ, Tommaso Allan est donc l’heureux élu. Le numéro 10 italien connait parfaitement le club, c’est à l’USAP en 2013 qu’il a débuté sa carrière professionnelle, pendant trois saisons il a eu la confiance du staff et ses performances lui ont permis d’intégrer la sélection italienne en novembre 2013.

Entre son départ de l’USAP en 2016 et 2023, il a évolué à Trévise et aux Harlequins. Il est devenu un joueur régulier de la sélection italienne et revient en pays catalan avec un statut plus affirmé qu’en 2013. Tommaso Allan a gagné en expérience, il est très régulier et est un numéro 10 offensif qui n’hésite pas à attaquer la ligne. Les Perpignanais attendent beaucoup de lui, il ne devrait pas les décevoir.

La fiche technique de Perpignan

  • Président : François Rivière
  • Budget : 21 M€
  • Saison dernière : Top 14 : 13ème, bat Grenoble en barrages pour le maintien
  • Stade : Aimé Giral, 11 Avenue Aimé-Giral, 66 000 Perpignan
  • Capacité : 14 727 places
  • Accès en voiture : Sortir de l’A9 au panneau Perpignan nord. Prendre ensuite la direction Perpignan centre. Enfin sortir de la voie rapide au panneau Aimé Giral.
  • Avion : Arrivée à l’aéroport de Perpignan-Rivesaltes. Prendre l’Avenue Maurice Bellonte puis la D117 en direction de Narbonne. Prendre ensuite à droite l’avenue du Maréchal Joffre puis à gauche l’Allée Aimé Giral.
  • En bus : Prendre à la gare le bus n°2 en direction d’Avenue Languedoc et descendre à l’arrêt Aimé Giral.
  • Palmarès : Champion de France (1914, 1921, 1925, 1938, 1944, 1955, 2009), finaliste Coupe d’Europe (2003), champion de France de deuxième division (2018 et 2021)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi