mercredi 17 juillet 2024

Transferts : Nathanaël Mbuku (Reims) pisté par toute la France

À lire

Nathanaël Mbuku est la révélation de la saison à Reims. Très en vue, l’attaquant a montré de belles promesses, et de nombreux clubs français sont intéressés pour le récupérer dès cet été.

A 19 ans, Nathanaël Mbuku vient de finir sa première saison pleine. Avec 32 matchs au compteur en Ligue 1, pour 4 buts, on peut dire qu’il a su se montrer. Derrière Eduardo Camavinga (Rennes), c’est sans doute la plus grosse pépite de la génération 2002.

Ce feu follet a bien évidemment attiré les recruteurs de tous les clubs français, et ça depuis plus d’un an. En effet, RMC Sport rapporte un intérêt de Lille et de l’Olympique de Marseille qui dure depuis plus d’un an. Un intérêt alors que le natif de Villeneuve Saint-Georges (Val-de-Marne) n’avait joué aucun match lors de la saison 2019-2020.

Mbuku, un profil recherché partout en France

Ailier gauche virevoltant, Mbuku a récemment séduit les dirigeants de deux autres clubs français. Selon nos confrères de Footmercato, l’Olympique Lyonnais et l’AS Monaco se sont renseignés sur le joueur d’1m70. Rapide et dribbleur, Mbuku plaît à beaucoup.

Et ça, son président en est conscient. Jean-Pierre Caillot sait qu’il ne pourra probablement pas le retenir encore une saison. Mais quand on a un prodige dans son effectif, il faut savoir maximiser sa vente, encore plus pour un club aux moyens financiers limités comme Reims. Mbuku est sous contrat jusqu’à l’été 2023, et pour le laisser partir, Reims réclame 15 millions d’euros.

Une somme élevée pour un joueur de 19 ans, mais qui se comprend. En effet, le président rémois sait quels sont les clubs intéressés, et s’ils sont vraiment intéressés, ils peuvent payer cette somme. Et deuxièmement, le profil de Mbuku est très valuable aujourd’hui. Un attaquant vif, rapide et dribbleur, de nombreux clubs en rêvent. Mais peu l’ont.

Alors, selon vous, où ira Mbuku ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi